Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Surprises : réactions d'entraîneurs heureux

Après les performances réalisées par Aubune face à La Véore, Lorient face à Rennes et Couffé face à Ploërmel, retrouvez les réactions des coachs.



LORIENT (DH) - RENNES (D2) : 3-0 (Masson 66', Sevin 76', Ezanno 79')
Gwenolé Yaouanq (entraîneur Lorient) : "C'est un super satisfaction. C'était un tirage que l'on souhaitait car on ne voulait pas jouer une équipe de DH que l'on connait. Nous avons fait le match que nous voulions faire, avec la qualification à la clé. L’équipe s’est montrée très appliquée, il fallait juste que l’on concrétise nos occasions. Rennes aura été dangereux sur les coups de pied arrêtés mais on a su rester calme. Au prochain tour, j’aimerais tomber sur
Guingamp".


AUBUNE (DH) - LA VEORE (D2) : 1-0 (Makhlouf 25' s.p.)
Cédric Brachet (entraîneur Aubune) : "Le match a été compliqué au départ car il nous a fallu un gros temps d'adaptation. En première mi-temps, le match s'est résumé à une bagarre au milieu de terrain avec très peu d'occasions. Chaque équipe a eu des périodes faibles et des périodes fortes. On a obtenu un penalty après une faute sur notre attaquante Johana Ribier, Noémie Makhlouf a transformé le penalty. En seconde période, La Véore a rattaqué fort mais on a su gérer ce premier quart d'heure. Après le jeu s'est nivelé et on a deux belles occasions. En fin de match, La Véore a frappé le poteau. Pour le prochain tour, pourquoi pas jouer Montpellier, je connais bien leur entraîneur Sarah M'Barek et Nicolas Delepine. Déjà on a le jeu de maillots !"
Les joueuses d'Aubune et de La Véore avant la rencontre
Les joueuses d'Aubune et de La Véore avant la rencontre

COUFFE (PH) - PLOERMEL (DH) : 2-1 (Frotte 52', Millet 64' ; Coat 84')
Aurélien Robin (Couffé) : "C’est une victoire à l’arraché, mais on n’avait que cela en tête : la gagne ! On a connu une première mi-temps difficile, les joueuses étaient un peu tendues par l'enjeu et le match. Ploërmel était plus athlétique et a dominé mais a manqué le dernier geste. On a commencé à poser le jeu en seconde période et notre adversaire a commencé à se désorganiser. On a marqué deux buts en dix minutes et Ploërmel a alors joué à trois derrière et a eu quelques ballons dangereux dont un dans les arrêts de jeu que la gardienne dévie sur la barre".


Mardi 10 Janvier 2012
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :