Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC

Seule équipe de niveau District encore en course pour les trente-deuxièmes de finale, Dommartin La Tour de Salvagny s'est fait sortir aux tirs au but par Besançon (DH). Les protégées de Laurent Meyes ont manqué de précision devant la cage pour espérer se qualifier.



Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC
Pour le DOMTAC, le Racing Besançon n’était finalement pas un adversaire si insurmontable que cela. Seulement, les Rhodaniennes, pour qui cette virée en 32es était une grande première, ont longtemps souffert d’un gros complexe d’infériorité face à l’un des cadors de la DH de Franche-Comté. Sur leur synthétique, les banlieusardes lyonnaises ont eu besoin d’une soufflante de leur entraîneur à la pause pour entrer pour de bon dans la rencontre. Jusqu’ici, Besançon avait bien tenu la balle, réalisant une prestation très propre, du moins jusqu’aux seize mètres adverses.
Après un quart d’heure de domination totale, tout laissait à croire que les Rouges n’allaient faire qu’une bouchée de leurs hôtes, trop spectatrices. Laura Hakkar avait manqué un ballon de but, seule au point de pénalty (6e), tandis que Rachida Hercha se voyait la porte se refermer face à une Julie Carre attentive (13e). Dans leur dos, des espaces se créaient. Les locales n’en profitaient pas, à l’image de Magali Avril, qui poussait trop le cuir alors qu’elle se présentait face à Camille Collette (29e). Il a donc fallu attendre le retour des vestiaires pour que le spectacle commence. Comme la « petite » avait fini de regarder timidement la « grande », cela a débouché sur un vrai bon match de coupe.

DOMTAC se libère après la pause

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC
Enfin décomplexé, le DOMTAC redécouvrait son potentiel. L’entrée fracassante de Loreline Géraud, dans tous les bons coups, n’expliquait pas tout. L’agressivité dans les duels et la coordination dans les mouvements ont donné lieu à cinq occasions franches pour Frédérique Artaud et ses amies. Seulement, le cadre leur a semblé un peu trop petit, comme sur un tir trop croisé et un enchaînement diabolique de Loreline Géraud (66 et 86es), ou encore sur un coup franc aux dix-huit mètres de Lucie Meillant, qui touchait du bois (55e). Avec le raté de Maïté Lescure plein axe (73e) et surtout, le tir écrasé de Loreline Géraud, qui avait fait le plus difficile avant de défier Camille Collette (46e), la liste devenait longuette.
Evidemment, la gardienne bisontine était déjà chaude pour la séance de tirs au but. Parallèlement à une belle parade, suivie d’un combo « poteau-genou » assez heureux, les tireuses ajustaient parfaitement Julie Carre, qui n’a rien pu faire. Fortes de cette qualification acquise dans la douleur, les disciples de Roland Jeannin peuvent maintenant espérer défier une grosse cylindrée.

Fabrice Dufaud

RÉACTIONS
Laurent MEYES (Entraîneur DOMTAC FC) : « Je ne pensais pas qu'on allait se créer autant d'occasions. On n'a pas été brillant en première période. Mes joueuses sont parties dans l'esprit qu'elles étaient plus faibles que les Bisontines. A la mi-temps, je leur ai demandé de montrer ce qu'elles étaient capables de faire. Toutes ont alors fait l'effort de jouer intelligemment. On n'a pas eu la réussite. C'est dommage. »

Roland JEANNIN (Entraîneur BESANÇON RACING) : « On se doutait bien qu'on allait se faire bouger en Rhône-Alpes, c'est du costaud, tandis que chez nous, en DH, il n'y a que six équipes. On se souvient avoir perdu 2-0 l'an passé à Nivolas en 32e de finale. On a réalisé une belle première période : on a réussi à aller de l'avant. On n'a pas concrétisé par manque de finesse et de confiance. Chaque équipe a eu sa mi-temps. Par la suite, les filles se sont mis la pression toutes seules. Si nos adversaires en mettent cinq, on n'en parle plus ! C'était notre jour de chance. »

Coupe de France - 32e de finale
Dimanche 27 janvier 2013 - 14h30
DOMTAC FC - RACING BESANCON : 0-0 (tirs au but 2-4)
Dommartin (Stade de Maligny)
Arbitres : Rosita Pelage, assistée de Laurent Chabaud et Zakaria Yahia
Temps pluvieux, terrain synthétique
Tirs au but : Géraud (manqué), Vandroz (manqué), Norbert (réussi), Lagresle (réussi) pour DOMTAC FC. Magnin-Feysot (réussi), Girardet (réussi), Corne (réussi), Gregy (réussi) pour Besançon Racing
Avertissements : Magnin-Feysot 65e, Monnier 74e à Besançon Racing

DOMTAC FC : Carre, Perrat, Rouelli, Palacios, Artaud (cap.), Vandroz, Meillant, Brun, Lescure (Lagresle, 80e), Avril (Géraud, 46e), Norbert. Entraîneur : Laurent Meyes
Remplaçantes non utilisées : Granocchia, Bérard, Gauthier
BESANÇON RACING : Collette, Girardet, Monnier (Aubin, 75e), Corne, Magnin-Feysot, Lolliot (Cerveau, 68e), Parraud, Gregy, Hakkar (cap.), Hercha, Leroy (Pretot, 57e). Entraîneur : Roland Jeannin

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC

Coupe de France - Tellement cruel pour le DOMTAC FC

Dimanche 27 Janvier 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :