Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Trois entraîneurs d'équipes régionales nous livrent leur impression

Philippe Sibut de Saint-Martin en Haut, Sandrine Jacquet de Bourges et Thierry Idrolle de Plédéliac évoquent le premier 1/32e de finale de l'histoire de leur club.



Les Plédéliacaises fêtant leur qualification au tour précédent (photo AS Plédéliac)
Les Plédéliacaises fêtant leur qualification au tour précédent (photo AS Plédéliac)
Philippe Sibut (Saint-Martin en Haut) qui joue face à Bourges
Beaucoup de clubs de notre niveau aimeraient être à notre place. C'est une belle aventure humaine. J'ai démarré cette année avec les filles. On est parti de loin, et il y a encore beaucoup de choses à faire notamment au niveau du jeu. Ce parcours, c'est surtout une belle solidarité, une bonne ambiance qui nous a permis d'avancer. Bourges est leader de DH dans la Ligue, c'est pour nous un gros morceau encore (NDLR : après Aulnat au tour précédent 0-0, tab 3-0). On aborde ce match comme les autres. Ce qui m'intéresse surtout c'est l'aventure humaine. L'idée qu'on finisse grandi de ce match. Il y aura du monde, de la pression, ce sera une bonne expérience. Ca nous servira pour la suite.

Thierry Idrolle (Plédéliac) qui joue face à Lorient
Ce match est comme le précédent face à Quimper (DH). Il faudra faire un exploit. Quimper était déjà au dessus, on les a eu dans l'envie. Techniquement c'était à peu près pareil. On domine notre championnat de PH depuis le début, on ne se prend pas la tête avec la Coupe de France. On n'a rien changé, on est resté simples. Il y a eu des articles dans la presse, mais les filles en rit. On est très respectueux de Lorient car c'est une belle équipe et je connais très bien leur entraîneur. Les filles et nous, on y croit, car tout est possible. C'est sur un match, le tirage n'est pas si mauvais car ce n'est qu'une DH alors que l'on pouvait tomber sur le PSG ou Guingamp. Mais on aimerait sortir face à un gros.

Sandrine Jacquet (Bourges) qui joue face à Saint-Martin en Haut
Quand j'ai vu le chapeau avec l'OL, Saint-Etienne et Yzeure, on peut dire que l'on s'en sort pas mal. Beaucoup de monde auraient aimé un gros chez nous mais il faudra jouer à l'extérieur face à un club de Rhône-Alpes. On sait que les disparités de niveau sont importantes entre les Ligues, ce qui laisse penser que l'on aura un adversaire de qualité face à nous. Nous avons le déplacement à gérer aussi. Face à Saint-Maur, elles ont fait leur meilleur match depuis trois ans. Je les ai senti très concernées. Si on passe ce tour, j'aimerai bien jouer face à Montpellier pour retrouver Sarah M'Barek ou Charlotte Bilbault que je connais bien pour les avoir côtoyer quand elles étaient dans la région.

Samedi 28 Janvier 2012
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :