Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Un drôle de final qui envoie LYON en finale

L'Olympique Lyonnais a arraché sa qualification face à Montpellier qui a cru réussir l'exploit mais des occasions manquées de match et un tir au but refusé curieusement a envoyé les Lyonnaises en finale.



Les Lyonnaises exultent après avoir eu très très chaud (photo Jean-Michel Chatelot)
Les Lyonnaises exultent après avoir eu très très chaud (photo Jean-Michel Chatelot)
La première période était équilibrée entre les deux formations qui avaient à coeur de décrocher une place en finale, les Lyonnaises pour tenter de conserver le triplé, les Montpelliéraines pour finir la saison sur une bonne note avec une finale le 8 juin à Clermont-Ferrand.

Dès l’entame, les filles de Sarah M’Barek avaient la ferme intention d’effacer la pâle prestation de la semaine passée à domicile contre Juvisy (0-1). Un bloc plus resserré, de l’engagement, les équipières de Marie-Laure Delie attaquaient la partie de très belle manière : Un premier coup franc de Lattaf (13e), une frappe de Delie captée par Bouhaddi (16e), l’entame était héraultaise. En face, les Lyonnaises, gênées par le pressing montpelliérain agissaient en contre. Après une première opportunité par Schelin (28e), la Suédoise remettait le couvert sept minutes plus tard. Bien servie par une talonnade inspirée de Camille Abilly, l’avant-centre lyonnaise piquait son ballon avec sang-froid et trompait Laetitia Philippe (0-1, 35'). Mais les Héraultaises avaient de la ressource et l'égalisation ne tardait pas. Six minutes plus tard, un centre de Mélissa Plaza était repris victorieusement par Marie-Laure Delie (1-1, 41'). A la pause, le score de parité semblait plus conforme à la physionomie des événements.

En seconde période, les deux équipes tentaient de faire pencher la balance en leur faveur. Mais les Montpelliéraines, toujours aussi solides et impliquées tenaient le choc et se créaient même plusieurs opportunités en contre grâce notamment à la vitesse de Delie et Asseyi. Et puis vint le premier tournant du match. Les Lyonnaises obtenaient un penalty pour une main de Meilleroux dans la surface. Henry s’avançait pour transformer la sentence… mais son tir passait… à côté (63e). Ce fait de match avait le mérite de transfigurer les Montpelliéraines qui se créaient deux énormes occasions : Delie perdait son duel avec Bouhaddi (68e) et Lattaf était contrée in-extremis (69e). Les minutes passaient et le combat s’intensifiait. Il manquait 3 centimètres à Henry pour pousser au fond des filets un centre de d’Abily (83e), puis Ramos, partie seule au but, perdait son duel avec Bouhaddi (85e).

Une séance qui restera dans les annales...

Lotta Schelin avait ouvert le score (photo Jean-Marie Chatelot)
Lotta Schelin avait ouvert le score (photo Jean-Marie Chatelot)
Les deux équipes ne voulant pas se départager, c'est aux tirs au but que la décision allait se faire. Une séance redoutable pour les "cardiaques" avec pas moins de seize tirs (dix-sept en fait !) et des rebondissements ! Explications. Alors que Renard manquait le deuxième essai lyonnais, Utsugi pensait donner l'avantage à son équipe. Mais l'arbitre faisait retirer la Japonaise, le ballon ayant bougé avec le vent. Le deuxième essai était à nouveau transformé, c'est tout du moins ce que tout le monde pensait et lorsque Hoda Lattaf transformait le cinquième essai de son équipe, le banc montpelliérain croyait à la qualification. Mais les arbitres annonçaient la suite de la séance de tirs au but...parce que le tir de Rumi Utsugi n'avait en fait pas été accordé quelques instants plus tôt car il avait frappé le poteau puis ressorti vers la gardienne avant d'entrer.

Une décision lourde de conséquence car par la suite, Montpellier allait craquer et Kelly Gadea manquait le huitième tir au contraire de Sarah Bouhaddi. Montpellier a posé réserve à l'issue des tirs au but n'ayant pas été en mesure de le faire au moment du tir de Rumi Utsugi nvalidé. D'après nos renseignements pris auprès d'arbitres et selon les éléments en notre possession, le tir au but aurait dû être validé. Les Lyonnaises s'imposent finalement sur le 8ème tir manqué de Gadea. L'Olympique lyonnais retrouvera finalement Saint-Etienne en finale au stade Gabriel Montpied.

Avec MHSC et OL

REACTIONS

Sarah M'Barek (entraîneur de Montpellier) "On n'aurait vraiment pas volé le match"
« On est éliminé sur un fait de jeu litigieux. C’est vraiment dommage, car on fait un très bon match. Pour moi, c’était le scénario idéal d'être mené, de revenir et s’imposer aux penalties. C’est presque le scénario que j ’avais imaginé. C’est dommage, car on n’aurait vraiment pas volé le match. »
Patrice Lair (entraîneur de Lyon) : "Content d'arriver aux tirs au but"
« On a manqué de maîtrise. J'étais même content d’arriver aux tirs au but. On est encre en lice pour un triplé. C’est la coupe, c’est le principal de se qualifier. Je pense que Paris aurait aimé gagner aux penalties contre Saint-Etienne. Ce sera un derby sympa et qui me va bien. Autant je craignais Montpellier, autant j’ai moins de craintes contre Saint-Etienne»

Coupe de France - Demi-finale
Dimanche 12 mai 2013 - 15h00
MONTPELLIER HSC - OLYMPIQUE LYONNAIS : 1-1 (1-1) (5 tirs au but à 6)
Sussargues (Stade Jules Rimet)
Temps ensoleillé et venteux - Terrain synthétique
Spectateurs : 1 000 environ
Arbitres : Florence Guillemin assistée de Aurélie Labadot-Cadinot et Karine Vives Solana
But pour Montpellier : Marie-Laure DELIE 41'
But pour Lyon : Lotta SCHELIN 35'

Avertissements : Henry 33', Viguier 39', Thomis 55', Abily 86' à Lyon
Tirs au but : Necib (0-1), Torrent (1-1), Renard (raté), Asseyi (2-1), Bompastor (2-2), Utsugi (premier tir réussi mais à retirer. Deuxième essai sur le poteau puis a rebondi sur le dos de Bouhaddi avant d'entrer. L'arbitre a invalidé la tentative), Rapinoe (raté), Ramos (raté), Le Sommer (2-3), Lattaf (3-3), Franco (4-3), Viana (4-4), Abily (4-5), Meilleroux (5-5), Bouhaddi (5-6), Gadéa (raté).

MONTPELLIER : 1-Laëtitia PHILIPPE ; 4-Cynthia VIANA, 3-Kelly GADEA, 5-Ophélie MEILLEROUX (cap.), 8-Mélissa PLAZA ; 6-Charlotte BILBAULT (13-Marion TORRENT 74'), 7-Rumi UTSUGI ; 10-Zohra AYACHI (12-Viviane ASSEYI 25'), 9-Hoda LATTAF, 11-Stéphanie DE REVIERE (14-Elodie RAMOS 60') ; 2-Marie-Laure DELIE. Entr.: Sarah M'BAREK
Non utilisées : 15-Marine PERVIER, 16-Solène DURAND
LYON : 1-Sarah BOUHADDI ; 2-Corine FRANCO, 5-Sabrina VIGUIER (13-Laura GEORGES 46'), 3-Wendie RENARD, 4-Sonia BOMPASTOR (cap.) ; 6-Amandine HENRY, 10-Camille ABILY, 9-Elise BUSSAGLIA (14-Louisa NECIB 49') ; 11-Elodie THOMIS (12-Eugénie LE SOMMER 63'), 8-Lotta SCHELIN, 7-Megan RAPINOE. Entr.: Patrice LAIR
Non utilisées : 15-Amel MAJRI, 16-Pauline PEYRAUD-MAGNIN

Dimanche 12 Mai 2013
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :