Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (8/12) - L’ASPTT ALBI s'en donne les moyens

Promues pour la première fois de leur histoire en D1, les Albigeoises espèrent se maintenir. Les dirigeants ont en tout cas consenti des efforts pour y parvenir puisque l’ASPTT possèdera un budget de 350 000 euros pour cette saison. Dix joueuses ont rejoint le club dont trois étrangères.



Les joueuses d'Albi lors du match face à l'OL à Mende
Les joueuses d'Albi lors du match face à l'OL à Mende
Le recrutement
Albi n’a pas lésiné sur les moyens pour cette nouvelle saison avec dix arrivées pour seulement deux départs. « On avait fonctionné la saison dernière avec un effectif extrêmement réduit avec 16 voire 14 joueuses sur la feuille de match, souligne le coach David Welferinger. On ne pouvait pas se permettre d’avoir un effectif aussi restreint avec toute l’exigence que demande la D1. On a conservé le noyau dur et on a amené de la concurrence à tous les postes. » Albi s’est ainsi renforcé dans le secteur offensif avec l’arrivée de deux attaquantes étrangères. L’internationale irlandaise Stéphanie Roche arrive de Peamount United et l’Américaine Caroline Brown devrait débarquer de Seattle. Pour cette dernière, il subsiste encore un léger doute. Même si son contrat est validé auprès de la FFF, la joueuse attendait en fin de semaine dernière son visa. Quatre joueuses d’Yzeure, descendu en D2 cette année, ont aussi franchi le pas. Catherine Fitzsimmons, Tatiana Solanet, Alexandra Renault et d’Alexia Trevisan viennent gonfler les rangs du promu. « On avait ciblé des profils dès la fin de saison. Mais, à Albi, on ne recrute aucune fille sur CV. On les prend toujours en stage pour un ou deux jours voire une semaine. On veut vérifier si elles s’adaptent. »

L’objectif
Albi, promu pour la première fois à cet échelon, va faire le grand saut dans l’inconnue le 30 août prochain contre Metz. Le maintien sera évidemment l’ambition première des Albigeoises qui sont restées 7 ans en Division 2 en figurant toujours parmi les six premières équipes. Mais la saison dernière - exceptionnelle avec une petite défaite et un nul – a permis aux Albigeoises d’atteindre le Graal : « On a souvent flirté avec l’élite. Le président (Bernard Espié) nous avait donné une mission : atteindre la D1 en 2 ans et on l’a réussie dès la première année. On ne va pas s’en plaindre », sourit David Welferinger. Le club du département du Tarn est en train de bâtir un nouveau projet et souhaite pérenniser le club en D1 : « On aborde cette accession comme une chance », confie David Welferinger qui aura un mot tabou cette année : la descente. « On n’y pense même pas ! C’est hors de question ce n’est pas un mot que je prononcerai. »

"On sera une équipe joueuse"

Solène Barbance retrouve la D1 moins d'un an après son dernier match, le 15 septembre 2013 avec Muret face à l'OL (1-10)
Solène Barbance retrouve la D1 moins d'un an après son dernier match, le 15 septembre 2013 avec Muret face à l'OL (1-10)
La préparation
La nouveauté à Albi, ce sont les cinq entraînements par semaine. Contre quatre précédemment. C’est aussi ça l’exigence de la D1. Si les filles sont aussi parties en stage trois jours dans les Pyrénées, elles se sont finalement très vite frottées aux équipes de D1 avec une première confrontation à Mende face à l’OL le 13 août et une défaite 5-0. « On a eu la chance d’affronter l'OL qui est le gotha du foot français et européen. On a pu s’évaluer très tôt par rapport au haut niveau. Mais l’OL reste un club pro, c’est incomparable avec nous. Les filles ont été très attentives dans ce match, avec l’envie d’apprendre. » Les victoires contre deux clubs voisins de D2 Toulouse (5-1) et Albi (6-0) ont par la suite donné un peu de confiance aux Albigeoises. Ce fut par contre beaucoup plus difficile face aux Vertes dimanche dernier (1-4) avec plusieurs erreurs défensives qui ont coûté chères.

La phrase du coach
« On va être une équipe joueuse. Pour nous, c’est vraiment très important, on ne veut pas dénaturer notre jeu, ce serait la pire des choses. L’idée, c’est de marquer un but de plus que l’adversaire et d’être positif au niveau du goal average pour gagner en confiance. »

La joueuse à suivre
Stéphanie ROCHE. Elle est Irlandaise et débarque tout droit du club de Peamount United. Stéphanie Roche, l'attaquante internationale (36 sélections/7 buts), de 25 ans a évolué dans le même club que Solène Barbance. Buteuse face aux Bleues en février 2010 lors d'un match amical, cette attaquante de caractère permettra la ligne d'attaque du promu albigeois. Elle apportera de la taille mais aussi de la profondeur au jeu de l’ASPTT.

Le chiffre
350 000. Selon la Dépêche du midi, le club a cassé sa tirelire pour s'assurer une saison sereine en D1. Avec une enveloppe de 350 000 €, Albi fait mieux qu'Issy et Rodez (220 000) ou encore Arras (250 000). Les collectivités (Ville, département et Région) représentent plus de la moitié de ce budget (200 000 €), le reste étant assuré par des partenaires.

Les mouvements

Arrivées : Marion Romanelli (FCF Monteux, D2), Laurianne Cervera (AS Muret, D2), Stéphanie Roche (Peamount Utd FC, Irlande), Gladys Boilard (Claix Foot, D2), Catherine Fitzsimmons (FF Yzeure, D2), Tatiana Solanet (FF Yzeure, D2), Alexandra Renault (FF Yzeure, D2), Alexia Trevisan (FF Yzeure AA, D2), Fidelia Poussi (Claix Foot, D2), Caroline Brown (Seattle Sounders, USA)
Départs : Sandra Maurice (AS Lescure), Coralie Chanudet (AS Lescure)

L’effectif 2014/2015

Gardiennes : Catherine Fitzsimmons, Alexandra Saint-Jours, Mélanie D’Andrade
Défenseuses : Anaïs Arcambal, Alexandra Renault, Alexia Trevisan, Gladys Boilard, Cindy Marteau, Marion Romanelli, Angélique Schlepp, Coline Gouineau.
Milieux de terrain : Manon Rouzies, Laurianne Cervera, Tatiana Solanet, Emma Laizet Laplagne, Mélanie Pestana, Solène Barbance, Kimerley Cazeau, Christine Gazzin.
Attaquantes : Julie Peruzzetto, Stéphanie Roche, Caroline Brown, Fidelia Poussi, Marie Goulay.

Staff
Entraîneur : David Welferinger
Adjoint : Madjid Alliche, Mathilde Simon, Goran Sljivic
Responsable section féminine : Dominique Pelissier
Etraîneur des gardiennes : Didier Boussagol

Mercredi 27 Août 2014

Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018