Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Julie MOREL : "J’avais juste le souvenir du ballon qui rentre"

Les Guingampaises ont tenu en échec les Parisiennes (1-1) dimanche lors de la première journée de championnat. Deux points acquis grâce à la vista de la meneuse de jeu, Julie Morel.



La joie de Julie Morel (photo club)
La joie de Julie Morel (photo club)
On joue la 80e minute. Paris est devant au tableau d’affichage et se dirige vers sa première victoire de la saison face à Guingamp à Fred Aubert. Une entame de championnat rêvée pour l’armada parisienne. Mais c’est le moment où Julie Morel décide de sortir de sa boîte. Comme par enchantement. « Il a fallu que je regarde mon but après le match. Je ne me rappelais plus trop comment ça s’était passé. J’avais juste le souvenir du ballon qui rentre (rires) », explique Julie Morel qui a dû visionner les images de son but pour avoir les idées bien claires. « Il y a un coup franc pour Paris dans leur camp, Sarah Huchet gagne un duel de la tête, le ballon me revient dessus, j’élimine une défenseure (Sabrina Delannoy), puis je suis face à la joueuse allemande (Annike Krahn) que je réussi à crocheter. Je frappe alors sans réfléchir et ça fait poteau rentrant ! » De la réussite, une technique parfaite et un peu de vivacité pour prendre à défaut une défense parisienne impuissante face au talent de la meneuse guingampaise. Mais le but des Rouges et noirs, on l’attendait plutôt en première mi-temps parce que les Bretonnes avaient bien contenu les Parisiennes, jusqu’au but de Kheira Hamraoui. « On a deux grosses occasions en première mi-temps, on a bien gêné, bien embêté les Parisiennes. En deuxième, on a quand même souffert, elles nous ont dominées mais on n’a rien lâché. A la mi-temps, on s’était dit qu’il y avait moyen de faire un résultat contre Paris car elles n’étaient pas encore rodées. Et ça nous a souri sur notre seule occasion de la deuxième mi-temps. »

"Il ne faut pas se voir trop belles"

Une occasion qui a permis au match de basculer et cette 80e minute restera longtemps gravé : « Est-ce que c’est mon plus beau but ? Oui parce que le contexte était spécial… Il y avait la télé, c’était contre le PSG… Mais je garde aussi en mémoire celui que j’avais inscrit à Fred Aubert contre Lyon où j’avais lobé Véronique Pons de trente mètres. » L’après-match a aussi été mouvementée pour la joueuse qui a été félicitée et… sollicitée. « J’ai reçu beaucoup de messages de félicitations qui me disait de continuer comme ça et qu’avec l’équipe, on pouvait espérer faire une très grande saison. Les recrues vont énormément nous apporter. On a tout pour faire une grande saison. » Et pour confirmer ce bon début, rendez-vous à Arras dans deux semaines. Histoire de confirmer. « C’est un exploit de faire un résultat contre le PSG. Maintenant le match est passé, il ne faut pas se voir trop belles, ce n’était que la première journée de championnat. Il y avait énormément d’envie avec, en plus, la télé. On reste concentré sur notre prochain match face à Arras, où il n’est jamais facile de se déplacer. »

T.S.

LE BUT DE JULIE MOREL EN VIDEO

Et l’équipe de France dans tout ça ?

A 30 ans, Julie Morel, élue meilleure joueuse de D1 par la FFF la saison dernière, peut-elle encore prétendre à une place chez les Bleues ? L’intéressée n’y « pense pas spécialement » mais reste à l’affût. Surtout après la mise en place d’une sélection A’. « J’arrive à un âge où c’est peut-être trop tard. J’ai déjà connu les sélections, j’en suis ravie et si on fait appel à moi je ne dirais pas non parce que ça fait plaisir à tout le monde de jouer pour son pays. Quand j’ai vu Bruno (Bini), il m’avait dit que l’équipe de France A’ revenait cette année…Mais il faut déjà faire de bons matches avec son club. »

D1 - Julie MOREL : "J’avais juste le souvenir du ballon qui rentre"

D1 - Julie MOREL : "J’avais juste le souvenir du ballon qui rentre"

D1 - Julie MOREL : "J’avais juste le souvenir du ballon qui rentre"

D1 - Julie MOREL : "J’avais juste le souvenir du ballon qui rentre"

(photos EAG)
(photos EAG)

Lundi 10 Septembre 2012
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :