Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le PSG a préparé sereinement l'Europe

Entre le maintien que vise les Vendéennes et les joutes européennes, nouvelle préoccupation majeure des Parisiennes, cette rencontre a logiquement tourné en faveur du PSG qui ne s'est cependant mis à l'abri qu'après le but des locales.



Les Parisiennes ont accéléré en fin de match (photo Sébastien Duret)
Les Parisiennes ont accéléré en fin de match (photo Sébastien Duret)
Farid Benstiti avait décidé de profiter de ce rendez-vous pour relancer des joueuses (Hamraoui, Delie...) et aussi redonner du temps de jeu à celles qui revenaient de blessure comme Houara D'Hommeaux. L'objectif était de remettre tous les joueuses dans le bain avant un important double rendez-vous européen face aux Suédoises d'Örebro (11 et 18 novembre). Une défense à trois était alignée par l'entraîneur parisien, Boulleau et Erika se retrouvaient au milieu de terrain avec Hamraoui. La capitaine Cruz était en soutien du trio d'attaque Asllani - Delie - Cristiane.

Son homologue vendéenne ne voulait pas voir son équipe être dépassée par l'événement. Mais les récentes blessures de sa défenseure centrale Ollivier, de l'attaquante Guillard et surtout de la gardienne Bruneau, victime d'un accident et dont l'indisponibilité pourrait être longue ne plaidaient pas en faveur de la sérénité. Mais Nerbonne dans les buts, Liaigre et Marchadié pour leurs retours en défense ont, à l'image de l'équipe, réussi un début de match sérieux.

Nerbonne, première malheureuse sur le but d'Erika

Asllani a ouvert le score (photo Sébastien Duret)
Asllani a ouvert le score (photo Sébastien Duret)
Pressant haut et mettant en difficulté la défense parisienne obligée de dégager parfois à la hâte pouvait mettre surprendre. Les Parisiennes n'étaient pas encore dans le rythme attendu. Nerbonne bloquait bien les trois premières frappes parisiennes. Elle n'allait cependant rien pouvoir faire lorsque sur une passe en retrait de Cristiane depuis la droite, Asllani récupérait le ballon et enroulait une frappe du droit qui venait mourir au ras du montant opposé (0-1, 24'). Le rythme manquait dans cette première période et si Delie (30e) et Boulleau (31e) tentaient leurs chances, ce n'était pas suffisant pour mettre à mal de sérieuses ornaysiennes. Nerbonne réussissait ensuite une belle parade en sauvant sur la ligne devant une tête de Delie et la pression d'Asllani (42e). Elle allait malheureusement s'incliner sur une faute de main dans la minute suivante. Sur un centre d'Hamraoui déposé sur la tête d'Erika, le ballon passait entre ses jambes (0-2, 43'). Difficile à digérer juste avant le repos.

Le but de Mélanie Roux pique les Parisiennes au vif

Gros travail défensif de Roux mais aussi buteuse ! (photo Sébastien Duret)
Gros travail défensif de Roux mais aussi buteuse ! (photo Sébastien Duret)
Mais dès la reprise, Matéo s'échappait avant d'être accroché juste à l'extérieur de la surface (46e). La Roche ne se laissait pas faire, Nerbonne et Coudrin s'y mettaient à deux pour repousser une tête plongeante de Horan (70e). Elles allaient finalement être récompensées sur un corner de Pugnetti repris d'une tête plongeante par une des plus petites joueuses, Roux au second poteau en se jetant devant Cristiane pour finalement lober la gardienne et trouver le petit filet opposé (1-2, 73'). Piquées au vif, les Parisiennes terminaient en trombe avec les entrées d'Horan et Mittag. Servie par Houara d'Hommeaux, l'Allemande s'emmenait le ballon pour entrer dans la surface t d'une frappe en pivot du droit marquait avec l'aide du poteau opposé (1-3, 81'). Horan signait ensuite un doublé sur un coup franc habilement frappé (1-4, 84') puis en taclant un centre dans les 6 m (1-5, 87').

Une défaite lourde pour les Vendéennes (1-5) qui n'ont pas démérité mais la force offensive parisienne a frappé en fin de match. Lorsqu'elle est au complet, il semble difficile de résister. Il reste à voir ce qu'il en sera pour la Ligue des Champions.

REACTIONS

Malika Bousseau (entraîneur de La Roche)
"Il y avait tout pour faire quelque chose. Elles ont bien démarré, on était dedans, on a pu garder le ballon, se projeter vers l'avant. D'ailleurs à un moment donné, j'ai eu l'impression que l'on se projetait trop vers l'avant, qu'on allait se faire contrer. On a remis ça tout de suite en place. En face, lorsqu'il en fait sortir une, et entrer une autre, c'est encore plus fort. Il y avait une qualité supérieure en face. C'est dommage, le score est quand même lourd par rapport à ce qu'on produit les filles. Mais c'est aussi la réalité du haut niveau.
Je suis contente les nouvelles filles (Nerbonne, Marchadié, Liaigre) ont fait une bonne partie. Après le deuxième but, nous a un peu plombé juste avant la mi-temps même si derrière Paris aurait peut-être accéléré plus vite le jeu en restant à 1-0. Les filles ont bien répondu présent et ont tout donné.
Perdre ok mais il faut que l'on arrive à marquer des buts. La différence se fera là contre des équipes contre Saint-Etienne et Saint-Maur que l'on va jouer. On joue pour gagner et pas pour un match nul, la semaine dernière à Guingamp, il nous en a manqué un. Ce but a énervé les Parisiennes puisqu'à 2-1, on a morflé derrière. Mais on a pu avoir quelques actions, on a marqué, mais sur les charges, il faut que l'on soit plus présentes. On n'a pas fait que défendre."

Farid Benstiti (entraîneur du PSG)
"Une victoire pas si aisée que cela avec un adversaire qui est revenu à 2-1. On a été assez imprécis sur certaines phases de jeu où il aurait fallu faire plus vite la différence. On donne un peu d'espoirs à l'adversaire mais derrière les filles ont su gérer derrière en restant sereines. On n'a pas eu trop de doutes sur la fin. On a des filles qui sont en forme devant le but. Lindsey Horan a beaucoup de réussite devant le but, elles pèsent dans la surface et ont la capacité de marquer sur une action individuelle.
On avait des joueuses qui avaient besoin de temps de jeu, d'autres qu'il fallait reposer, surtout les attaquantes. L'important, c'était de repartir avec la victoire et de préparer au mieux les deux matchs contre Örebro parce que c'est capital pour le club.
La Roche est une équipe qui a de bonnes jeunes, qui travaille bien. Je m'attendais cependant à ce que le PSG fasse la différence plus vite, cela n'a pas été le cas en loupant des situations assez faciles devant le but. A nous de corriger cela avant Örebro."

Samedi 07 novembre 2015 à 14h00 - La Roche-sur-Yon (Stade Henri Desgrange)
La Roche-sur-Yon - PSG : 1-5 (0-2)
Temps agréable - Pelouse excellente
Spectateurs : 3 452
Arbitres : Aurélie Labadot-Cadinot assisté de Fabrice Valero et Julien Thebault.
But pour La Roche-sur-Yon : Mélanie Roux 73'
Buts pour PSG : Kosovare Asllani 24', Erika Cristiano dos Santos 43', Anja Mittag 81', Lindsey Horan 84', 87'

Avertissements : Julie Pasquereau 83' pour La Roche-sur-Yon, Kheira Hamraoui 72' pour PSG

La Roche-sur-Yon : 30-Camille Nerbonne ; 20-Jessica Marchadié, 27-Adeline Coudrin, 19-Salomé Alberbide Leboeuf, 3-Mélanie Roux ; 14-Aline Liaigre (6-Pauline Ripoche 88') ; 8-Julie Pasquereau, 10-Clara Matéo, 17-Elodie Nakkach © (13-Charlotte Peslerbe 54'), 11-Anaïs Pugnetti ; 23-Fatoumata Balde (24-Lisa Fragoli 67'). Entr.: Malika Bousseau
Non utilisées : 26-Charlotte Lemarchand, 16-Constance Picaud
PSG : 1-Katarzyna Kiedrzynek ; 11-Jessica Houara, 4-Laura Georges, 5-Sabrina Delannoy ; 8-Erika Cristiano dos Santos (29-Anja Mittag 68'), 14-Kheira Hamraoui, 3-Laure Boulleau (6-Ngozi Ebere 84') ; 28-Shirley Cruz Traña © ; 9-Kosovare Asllani, 18-Marie-Laure Delie (7-Lindsey Horan 65'), 10-Cristiane Rozeira de Souza Silva. Entr.: Farid Benstiti
Non utilisées : 25-Marie Antoinette Katoto, 30-Ann-Katrin Berger

0-1 Asllani (24') : Passe de Cristiane en retrait pour Asllani à 13 m qui enroule du droit petit filet opposé
0-2 Erika (43') : Centre d'Hamraoui repris d'une tête puissante qui passe entre les jambes de Nerbonne
1-2 Roux (73') : Corner de Pugnetti repris d'une tête plongeante au second poteau par Roux qui lobe la gardienne
1-3 Mittag (81') : Servie par Houara d'Hommeaux, Mittag hérite du ballon devantla surface côté droit dos au but, elle pivote et place une frappe croisée du droit qui entre avec l'aide du poteau opposé
1-4 Horan (84') : Coup franc légèrement excentré à gauche à 20 m, Horan le frappe sans élan, et enroule le ballon du droit qui termine au ras du montant droit
1-5 Horan (87') : Houara d'Hommeaux déborde à droite et centre en retrait pour Horan qui tacle le ballon du gauche aux 6 m au second poteau

Le stade a fait le plein pour la venue du PSG (photo Sébastien Duret)
Le stade a fait le plein pour la venue du PSG (photo Sébastien Duret)

Dimanche 8 Novembre 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :