Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le PSG vers la fin d'un cycle de quatre ans

Au début de la saison 2012-2013, la section féminine du PSG obtenait enfin du club professionnel les moyens lui permettant de lutter pour le titre. Le travail effectué depuis trois saison ayant installé l’équipe dans le quatuor de tête et permis de participer pour la première fois à la Ligue des champions trouvait ainsi son aboutissement.



(photo Sébastien Duret)
(photo Sébastien Duret)
Dans la foulée du remplacement de l’entraîneur Camillo Vaz par Farid Benstiti, une dizaine de nouvelles joueuses arrivaient au club : quelques joueuses prometteuses de D1 comme Karima Benameur, Saïda Akherraze, Kheira Hamraoui ou Aurélie Kaci et des stars internationales comme Annike Krahn, Linda Bresonik, Tobin Heath ou Kosovare Asllani, Shirley Cruz émargeant aux deux catégories et Lindsey Horan étant une prometteuse future star internationale.

Un peu moins de quatre ans plus tard, Lindsey Horan vient de retourner aux États-Unis et Kosovare Asllani est annoncée sur le départ pour manque de temps de jeu. De toutes ces joueuses, il ne reste plus que Shirley Cruz et Kheira Hamraoui. Il ne reste que six mois pour enjoliver le bilan de ce premier cycle professionnel au PSG.

Le club parisien a clairement changé de catégorie en devenant un participant régulier à la Coupe d’Europe mais s’il a réussi à en atteindre la finale l’an dernier en éliminant les deux derniers vainqueurs, il a buté sur la dernière marche contre Francfort. Une victoire aurait permis de faire oublier l’absence de titre en France et le fait que malgré quelques victoires de prestige, le PSG n’a toujours pas rejoint Lyon.

Encore en lice dans toutes les compétitions

Cette saison, les six prochains mois restent pleins de promesses : avec seulement trois points de retards sur Lyon, le PSG a (presque) toutes les cartes en main en France. En remportant tous ses matchs, il n’aurait qu’à espérer un faux pas lyonnais (par exemple contre Montpellier) pour passer devant. Et en Coupe d’Europe, l’obstacle barcelonais ne devrait pas lui faire peur et une victoire en demi-finale de Coupe d’Europe contre Lyon (après celle du huitième de finale l’an passé) changerait la perspective du rapport de force entre les deux équipes et offrirait aux Parisiennes une deuxième chance de remporter le titre européen. Mais ce ne sont encore que des plans sur la comète mais Farid Benstiti pourra s’appuyer sur une équipe qui semble avoir enfin trouvé le bon rythme, en particulier lors de sa victoire 5-0 contre Juvisy. Il faut cependant faire face au départ de Lindsey Horan, atout offensif, alors que Kosovare Asllani, moins utilisée et Josephine Henning, blessée. A cela s'ajoute des blessures de longue durée comme Kenza Dali, ou autres comme Léa Declercq. Enfin, le PSG devrait revoir en fin de saison, la nouvelle maman Fatmire Alushi.

Avec CHR$

L'équipe type

Katarzyna Kiedrzynek – Jessica Houara d'Hommeaux, Erika (ou Sabrina Delannoy), Laura Georges, Laure Boulleau – Caroline Seger, Shirley Cruz, Lisa Dahlkvist – Lindsey Horan, Cristiane, Anja Mittag

La joueuse : CRISTIANE

La Brésilienne Cristiane n’a pas eu besoin de temps d’adaptation au PSG. Avec 13 buts elle est en tête du classement des buteuses qui ne sont pas norvégiennes. Ses 5 buts en Ligue des Championnes la mettent dans la même position (à égalité avec Marta). Elle a porté le PSG dans les premières semaines de la saison où il peinait à trouver son jeu. Son absence lors du match contre Lyon n’explique sans doute pas la déroute mais y a sans doute contribué.

La révélation

À moins de considérer les Brésiliennes Érika ou Cristiane comme des révélations (ce qui serait un peu exagéré pour des joueuses comptant respectivement une cinquantaine et une centaine de sélection en équipe du Brésil), il est difficile de trouver une joueuse qui se serait révélée en ce début de saison dans l’imposant effectif parisien. Toutefois, quelques jeunes joueuses comme Hawa Cissoko en défense, Marie-Antoinette Katoto ou Ouleymata Sarr en attaque ont eu l’occasion de se montrer dans l’importante rotation du PSG.

Les joueuses utilisées


Le calendrier

1re journee (30/08/2015) : PSG-Rodez 5-0
2e journee (06/09/2015) : Soyaux-PSG 0-2
3e journee (13/09/2015) : PSG-Montpellier 0-0
4e journee (27/09/2015) : Lyon-PSG 5-0
5e journee (04/10/2015) : PSG-Nîmes 8-0
6e journee (11/10/2015) : Guingamp-PSG 1-4
7e journee (18/10/2015) : PSG-Saint-Maur 7-0
8e journee (01/11/2015) : PSG-Saint-Etienne 3-0
9e journee (07/11/2015) : La Roche-sur-Yon-PSG 1-5
10e journee (22/11/2015) : PSG-Albi 3-0
11e journee (05/12/2015) : Juvisy-PSG 0-5
12e journee (13/12/2015) : Rodez-PSG 0-1
13e journee (19/12/2015) : PSG-Soyaux 3-0
14e journee (17/01/2016) : Montpellier-PSG
15e journee (05/02/2016) : PSG-Lyon
16e journee (21/02/2016) : Nîmes-PSG
17e journee (13/03/2016) : PSG-Guingamp
18e journee (27/03/2016) : Saint-Maur-PSG
19e journee (03/04/2016) : Saint-Etienne-PSG
20e journee (24/04/2016) : PSG-La Roche-sur-Yon
21e journee (08/05/2016) : Albi-PSG
22e journee (21/05/2016) : PSG-Juvisy

Jeudi 14 Janvier 2016
CHR$

Dans la même rubrique :