Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - BORDEAUX sans trembler face à PARIS

Opposé au PFC, Bordeaux n'a pas tremblé pour s'offrir une victoire nette (3-0) qui lui permet de mettre la pression sur Montpellier, dont le match a été reporté à mercredi.



Sällström et l'attaque du PFC sont restées de nouveau muettes (photo Paris FC)
Sällström et l'attaque du PFC sont restées de nouveau muettes (photo Paris FC)
Aux portes du top 3, Bordeaux voulait continuer sur sa lancée et mettre la pression sur Montpellier, dont le match face à Guingamp a été reporté. Face au PFC, l'équipe dirigée par Pedro Martinez Losa aurait dû ouvrir le score dès la deuxième minute, avec Viviane Asseyi, bien lancée sur son aile droite. Elle s'infiltrait dans la surface mais croisait trop sa frappe, manquant une belle opportunité de lancer le match. Bordeaux dominait légèrement, mais ne parvenait pas à se montrer particulièrement dangereux par la suite, le PFC non plus, avec deux frappes sans danger de Gaëtane Thiney (18', 25'), alors qu'un penalty était peut-être oublié pour une faute sur Khadija Shaw dans la surface francilienne (20').

Le break avant la pause

Il fallait attendre le dernier quart d'heure de la première période pour que le match se décante, avec Céline Chatelin qui montait dans son couloir gauche, sans opposition, et adressait un centre pour la tête de Khadija Shaw, plus grande, plus puissante, qui ouvrait le score, son neuvième but de la saison (34'). A peine plus de cinq minutes plus tard, Bordeaux faisait le break par l'intermédiaire de Viviane Asseyi. Annaïg ratait son contrôle et servait Shaw. La Jamaïcaine initiait la contre-attaque avec une belle opportunité de trois contre un, et servait Asseyi qui allait battre Romane Bruneau (41'). A quelques minutes de la pause, le timing était parfait pour faire la différence. Bordeaux avait pris le dessus sans pour autant montrer son meilleur visage, dans un match proposant peu de rythme.

Un csc pour terminer

Le retard au tableau d'affichage poussait Sandrine Soubeyrand à effectuer deux changements à la pause, Clara Matéo et Alice Benoit prenant la place de Mathilde Bourdieu et Sophie Vaysse. Si la première période n'avait pas été très animée, la seconde le sera encore moins, et continuera à être hachée par des fautes plus ou moins grossières. L'entrée de Matéo amenait toutefois un certain dynamisme à l'attaque du PFC, même si elle manquait largement le cadre sur son premier ballon dans la surface (47'), et les Franciliennes se montraient également dangereuses juste avant l'heure de jeu avec un service de Gaëtane Thiney pour Julie Soyer, en vain (58').

Shaw, d'une déviation du bout du pied sur un service d'Asseyi quelques minutes plus tard, manquait le troisième but, mais ce n'était que partie remise, puisque juste avant d'entrer dans le dernier quart d'heure de la rencontre, sur un centre d'Asseyi vers le deuxième poteau, Marith Müller-Priessen coupait le centre et marquait contre son camp, une frappe imparable (73'). Le score n'évoluait plus, et Bordeaux s'impose donc sur un score net de 3-0 logique malgré une prestation moyenne. Le PFC a du souci à se faire alors que se profile un calendrier compliqué lors des journées suivantes, Bordeaux quant à lui continue tranquillement sa route, à l'affût d'une ouverture dans le top 3.

Sandrine Soubeyrand (Paris FC) : "Dans le contenu, ce n'était pas reluisant. A partir de là, on ne peut pas espérer gagner. La défaite de la semaine dernière était plus difficile à digérer (ndlr : 2-0 à Guingamp). Pour pouvoir espérer gagner, il faut créer du jeu. On a eu beaucoup de difficultés à pouvoir faire deux passes de suite. C'est parfois difficile de se relever après une défaite contre Guingamp où dans le contenu, on n'a pas été récompensé. Si on pouvait aller chercher la troisième place, maintenant on va regarder vers le bas. Il faut être hyper exigeant, on a encore du boulot. On prend 3-0, je ne suis pas non plus impressionnée par l'équipe de Bordeaux mais elle est efficace. En face, elles sont toutes quasiment internationales."

PARIS FC - BORDEAUX 0-3 (0-2)
Bondoufle (Stade Robert Bobin) - 349 spectateurs
Arbitre : Jennifer Maubacq
14h30 - Foot+

0-1 Khadija SHAW 34' (Chatelin déboule sur le couloir gauche, déborde Bourdieu et délivre un centre repris de la tête par Shaw à 5 m qui prend le dessus sur Müller-Priessen au premier poteau et pique le ballon)
0-2 Viviane ASSEYI 41' (Shaw remonte dans l'axe et décale pour Asseyi côté gauche qui s'avance dans la surface et place un plat du pied gauche croisé à 10 m qui termine dans le petit filet opposé)
0-3 Marith MÜLLER-PRIESSEN 73' c.s.c. (Asseyi sur le côté gauche déborde seule et délivre un centre tendu vers Garbino que Müller-Priessen pousse du droit à 5 m plein axe dans son but)

Avertissements : Bourdieu 30', Butel 53'

Paris FC : Pecharman ; Soyer, Butel, Müller-Priessen, Greboval ; Vaysse (Benoit 46'), Catala (Ferreira 69'), Jean-François, Bourdieu (Matéo 46'), Sällström, Thiney (cap.)
Banc : Honegger (G), Pimentel, Sow, Ribeiro de Carvalho

Bordeaux : Bruneau ; Lardez, Gilles, Cascarino, Chatelin ; Jaurena, Bilbault (cap.) (Istillart 81') ; Asseyi, Lavogez (Karchouni 63'), Garbino ; Shaw (Laurent 76')
Banc : Nayler (G), Sarr, Thibaud, Surdez


Samedi 23 Novembre 2019
Charlotte Vincelot/Daniel Marques

Dans la même rubrique :