Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Brèves de D1 : réflexion, prolongation, interdiction...

Retrouvez une série de brèves du championnat D1 dont la 16e journée s'est déroulée le week-end dernier.



Daphné Corboz (photo PFC)
Daphné Corboz (photo PFC)
La commission égrène ses propositions

Récemment créée au sein de la FFF, la commission du football féminin de haut niveau a commencé ces dernières semaines son travail de réflexion sur le développement du football français. Dans l'optique de faire progresser notamment la D1 Arkema et plus largement les championnats nationaux, des premières idées apparaissent, notamment par la voix du président de la commission, Jean-Michel Aulas. En entretien à l'Equipe, ce dernier évoque l'ambition d'aller vite, avec le potentiel retour d'une D3 à deux ou trois groupes, avec au-dessus « une poule unique de D2 qui serait peut-être plus concentrée qu'aujourd'hui et une poule D1 ». Le passage de cette dernière à 14 clubs est également sur la table. Des annonces bien reçues jusqu'ici par les joueuses et les clubs, dont Saint-Etienne qui s'est dit prêt à être « force de proposition » sur ces sujets.


Daphné Corboz signe jusqu'en 2025

Tout en ayant conforté sa 3e place en championnat le week-end dernier, le Paris FC a continué d'avancer sur la saison à venir et ses prolongations en annonçant celle de Daphné Corboz jusqu'en juin 2025. Arrivée au sein du club parisien à l'été 2020, la milieu de terrain s'est installée depuis au sein du PFC, devenant une joueuse clé de la bonne saison actuelle de son équipe. Une « volonté de prolonger dans la durée » pour les deux parties donc, comme l'a confié la joueuse au site du club.

Absence lyonnaise lors du derby ASSE-OL

Si Lyon a été piégé le week-end dernier à Saint-Étienne, les joueuses de Sonia Bompastor n'ont également pas pu compter sur le soutien habituel de leurs supporters dans le Forez. Aucun arrêté préfectoral n'avait pourtant été pris pour ce derby. Mais face à l'absence de parcage visiteurs dans la tribune stéphanoise et les craintes côté lyonnais en termes de sécurité, les principaux groupes de supporters de l'OL ont renoncé au déplacement. Sans toutefois interdire à leurs membres de s'y rendre de manière incognito.


Retard à l'allumage à Dijon

Du côté du stade des Poussots, l'attente a été un peu plus longue que prévue en amont du duel entre Dijon et Issy. Alors que le trio arbitral et les 22 actrices étaient en place pour un coup d'envoi à 16h30, elles ont dû patienter et poursuivre finalement leur échauffement durant 5 minutes, le coup d'envoi ayant été programmé... pour 16h35. Un petit raté qui n'a pas changé grand-chose aux affaires des Dijonnaises notamment, toujours sevrées de victoire à domicile cette saison en D1 Arkema mais qui ont vu revenir Jenna Dear à l'entraînement, cette dernière profitant de la levée du pass vaccinal pour faire son retour.


600 000 euros supplémentaires pour la Coupe de France

En supplément de la création de la commission pour le football féminin de haut niveau il y a quelques semaines, la FFF a annoncé ce mercredi les nouvelles dotations de la Coupe de France féminine qui s'appliqueront rétroactivement dès cette saison. Une enveloppe augmentée de 600 000 euros, avec une nouvelle répartition entre les clubs et les différents tours comme détaillé ici.


La « très belle expérience » d'Amel Majri

Actuellement loin des terrains de football à la suite d'une blessure en début de saison, Amel Majri a annoncé il y a quelques semaines sa grossesse, suivant les pas de sa coéquipière à l'OL Sara Björk Gunnarsdóttir. Un moment sur lequel elle est revenue en entretien sur le site de la FFF, évoquant « une très belle expérience » avec un accompagnement de son club. L'internationale française a également été contactée par la ministre déléguée aux sports, Roxana Maracineanu, afin d'aider à élaborer un guide à destination des sportives enceintes. La Lyonnaise a également évoqué le retour prochain à la compétition de sa coéquipière islandaise qui l'a précédée dans cette aventure, évoquant un exemple important qui « doit aider à mettre un terme à certains stéréotypes ou certaines idées reçues qui n'ont pas lieu d'être. Les joueuses qui veulent un enfant ne doivent pas ressentir un blocage ».

Jeudi 17 Mars 2022
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :