Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - J5 : les statistiques de la 5e journée

Lyon décisif sur CPA, Katoto et Le Garrec à la fête ou encore un festival de tirs entre Soyaux et Dijon. Zoom sur les statistiques à retenir de la cinquième journée de D1 Arkema version 2021/22.



Bordeaux 1-4 OL : le retour des coups de pied arrêtés

Lyon n’est pas tombé dans le piège du FCGB pour continuer à virer en tête. Malgré un premier but rapidement encaissé, les Lyonnaises se sont imposées largement hors de leurs bases. Mais face aux Bordelaises, l’OL n’a pas pu déployer son jeu habituel aussi facilement que souhaité : avec seulement 532 passes en tout (dont 81% réussies), les Lyonnaises enregistrent leur 3e plus faible volume et précision de passes en D1 Arkema sur les 2 dernières saisons, juste derrière ses affrontements face au PSG en mai dernier et en novembre 2019.

Un jeu moins fluide qui a conduit à un nombre de passes clés délivrées assez faible (3 seulement, plus faible total cette saison toutes compétitions confondues pour Lyon) et à une dépendance des coups de pieds arrêtés (3 buts sur 4 sont venus sur ces phases, penalty inclus). Reste que ce succès probant leur permet de rester en tête du championnat.
Les 14 situations de Lyon sur coups de pied arrêtés face à Bordeaux (dont les 2 buts sur corner et coup franc).
Les 14 situations de Lyon sur coups de pied arrêtés face à Bordeaux (dont les 2 buts sur corner et coup franc).

PSG 6-0 Guingamp : Katoto puissance 3

Bien décidé à maintenir le mano à mano avec Lyon malgré le report de son match, le PSG a répondu présent dimanche dernier face à l’EAG. Explosives devant (6 buts pour 3,3 xG, 18 tirs dont 11 cadrés, 2es plus hauts totaux de la saison pour Paris), les joueuses de la capitale ont notamment pu compter sur leur atout majeur : Marie-Antoinette Katoto.

Triple buteuse pour la 10e fois de sa carrière en D1 Arkema, l’attaquante s’est procurée 6 occasions face aux Bretonnes (au moins le double de tout autre joueuse sur la J5) pour 5 tirs dont 3 cadrés et une xG différence de 1,96 (Buts – xG soit 3 – 1,04, plus haut total de la J5). Un rendement conséquent qui permet au PSG de continuer sereinement sa course en tête avec l’OL.
La shotmap de Katoto face à Guingamp (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).
La shotmap de Katoto face à Guingamp (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).

Saint Etienne 1-3 Paris FC : hors-jeu en série

Derrière le tandem PSG-OL, le Paris FC continue lui de s’installer en tête de la course à la 3e place de la D1 Arkema, qualificative désormais pour les tours de qualifications de la Ligue des Champions féminine. Dans un match longtemps tombé dans un faux rythme, le club parisien est parvenu à se défaire de son homologue stéphanois malgré le premier but concédé.

Mais les deux clubs ont eu du mal à rester dans les limites offensivement : pas moins de 9 hors-jeux (5 pour St Etienne, 4 pour le Paris FC) ont été signalés sur la rencontre, soit le 2e plus haut total cette saison sur un match de D1 après Lyon face à… Saint-Étienne. Les Vertes ont été signalées pas moins de 16 fois hors-jeu cette saison, l’OL étant le seul club à faire pire en championnat.
Les 9 hors-jeu signalés entre Saint-Etienne (en cyan) et le Paris FC (en bleu).
Les 9 hors-jeu signalés entre Saint-Etienne (en cyan) et le Paris FC (en bleu).

Montpellier 1-2 Fleury 91 : Le Garrec en clé de voûte

Avec le Paris FC, c’est un autre club de la région parisienne qui reste accroché dans la lutte pour la 3e place du championnat. Victorieux d’un MHSC au début de saison timoré, les Floriacumoises ont notamment pu compter sur une Léa Le Garrec des grands soirs.

Impliquée sur les deux buts franciliens (1 but, 1 passe décisive), elle a en prime délivré 4 passes avant un tir (plus haut total de la J5), transmis 2 passes clés, remporté 21 duels (2e plus haut total de la J5, 35 disputés en tout) et réussi 8 dribbles (plus haut total de la J5, 13 tentés en tout). Une implication totale qui permet au FCF 91 de continuer sur sa lancée dans ces premières journées de championnat déjà décisives.
Le but (en rouge), la passe décisive (en cyan), les 4 autres tirs (en jaune) et les 8 dribbles réussis (en violet) par Le Garrec face à Montpellier.
Le but (en rouge), la passe décisive (en cyan), les 4 autres tirs (en jaune) et les 8 dribbles réussis (en violet) par Le Garrec face à Montpellier.

Soyaux 1-2 Dijon : des tirs et du suspense

Le duel entre Soyaux et Dijon s’annonçait lui bien plus important en vue du maintien pour les deux équipes. À la recherche de points dans un début de saison alternant le bon et le moins bon, Dijon est parvenu à tirer son épingle du jeu dans une rencontre très disputée.

Avec 32 tirs en tout pour 19 cadrés (2e plus haut total de la saison sur un match de D1 Arkema, 8/17 pour Soyaux, 11/15 pour le DFCO), chaque équipe a tenté au maximum sa chance. De quoi permettre également à Elody Salaün de se mettre en vue avec pas moins de 16 interceptions (plus haut total de la J5) et 8 tacles sur 8 réussis (soit 100%, seule joueuse à y parvenir sur la J5 avec autant de tacles tentés). Un succès à l’arraché mais qui permet à Dijon de mieux respirer.
Les 16 interceptions (en cyan) et les 8 tacles réussis (en bleu) par Salün face à Soyaux.
Les 16 interceptions (en cyan) et les 8 tacles réussis (en bleu) par Salün face à Soyaux.

Issy 1-3 Reims : le SDR au finish

Dans l’autre match du bas de tableau, le résultat a mis du temps à se dessiner entre le GPSO 92 et une équipe de Reims qui était alors toujours à la recherche de son premier succès. Si les Stadistes ont finalement su faire la différence à l’approche du dernier quart d’heure, leur prestation alterne le bon et le moins bon.

16 tirs (3e plus haut total en D1 Arkema pour le SDR depuis sa remontée en 2019) dont 8 cadrés pour 3 buts inscrits mais en parallèle 14 fautes (plus haut total sur une rencontre de D1 depuis novembre 2020 v Soyaux) pour seulement 118 duels disputés (plus faible total sur un match de D1 pour Reims depuis sa remontée). Un succès encourageant mais qui devra être confirmé si les Rémoises veulent continuer de se rassurer.
Les 14 fautes de Reims face à Issy.
Les 14 fautes de Reims face à Issy.

Les principales statistiques de la 5e journée


Statistique bonus : 5 des 6 rencontres de la 5e journée de D1 Arkema 2021/22 ont été remportées par l’équipe à l’extérieur. Ce n’est que la 4e fois que cela arrive sur les 10 dernières saisons dans l’élite et la 16e fois en 639 journées sous la poule unique (soit depuis 1992/93).

Les statistiques brutes des rencontres sont fournies par notre partenaire InStat Football : https://instatsport.com

*xG : Expected Goals, soit le nombre de buts que l’équipe aurait dû marquer en fonction de la probabilité que ses tirs se transforment en buts (calculée grâce à divers facteurs).


Vendredi 15 Octobre 2021
Daniel Marques

Dans la même rubrique :