Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Programmation de la 17e journée : PSG - OL maintenu au samedi, l'OL saisit le CNOSF

Les dates et horaires ont été actualisées ce mardi 25 février sur le site de la FFF. PSG - OL reste fixé au samedi 14 mars et à noter que les six rencontres sont programmés sur cinq créneaux différents dont deux autours de rencontres de Ligue 1. L'OL a annoncé saisir le CNOSF



Dans un communiqué publié lundi soir par l'Olympique Lyonnais, le club rhodanien alertait sur la programmation au samedi après-midi du match face au PSG. Les dirigeants de l'OL dont quatre joueuses disputent la SheBelieves Cup aux Etats-Unis indiquaient que le délai proposé n'est raisonnable "pour assurer leur intégrité physique et respecter ainsi ses obligations essentielles en tant qu’employeur." Le club avait proposé de disputer la rencontre dès le samedi 29 février, ou encore le lundi 16 mars. Mais aucune des propositions n'avait trouvé l'accord du club parisien, la FFF précisant par ailleurs : "Dans tous les cas, pour qu'il y ait changement de date, il faut que les deux clubs participants soient demandeurs, ce qui ne semble pas être le cas. C'est très compliqué de changer une date".

Le dimanche 15 mars, aussi proposé par l'OL, était aussi exclu de la programmation : "Pour des questions de sécurité, cela n'est pas envisageable car les féminines joueraient à Jean-Bouin, à côté du Parc des Princes où l'équipe masculine doit également disputer un match, ce que refuse la préfecture de police" précise la FFF au Progrès. Le changement de date a aussi été refusé par le club parisien. De son côté, le PSG avait réagi dès lundi soir : "Pour cette rencontre au sommet du Championnat de France, les équipes du Paris Saint-Germain et de l'Olympique lyonnais seront sur un pied d'égalité. Toutes deux devront composer sans quelques-unes de leurs joueuses internationales. Conformément au calendrier mis en place par la FFF, les deux équipes s'affronteront comme prévu le samedi 14 mars prochain au Stade Jean-Bouin à 15h30. Le Paris Saint-Germain souhaite rappeler son respect absolu des règles et son attachement à l'esprit d'équité entre les compétiteurs.".

La programmation de la 17e journée affichée ce mardi en fin de journée

#D1Arkema - Programmation de la 17e journée : PSG - OL maintenu au samedi, l'OL saisit le CNOSF
Il restait alors à la FFF à valider le calendrier des rencontres de cette 17e journée, la FFF précisant au Progrès par rapport aux difficultés calendaires : "Le calendrier est fait depuis bien longtemps, depuis le début de la saison. On essaye toujours de faire primer l'intérêt collectif. Au match aller, le même problème s'était posé puisque OL-PSG s'était joué de retour de trêve. La sélectionneuse de l'équipe de France n'avait choisi de disputer qu'un match sur deux pour libérer les Françaises et leur permettre un retour plus tôt dans leurs clubs. Là, c'est un tournoi à 3 matchs, c'est difficilement possible", précisant par ailleurs "C'est d'ailleurs pour ça que nous n'avons pas renouvelé le contrat avec la She Believes Cup car c'est un tournoi très chronophage, avec beaucoup de décalage horaire. Là, le tournoi de France se passe dans le Nord de la France, c'est beaucoup moins contraignant et cela demande beaucoup moins d'efforts. Les clubs savent depuis le début de la saison que leurs joueuses internationales sont amenées à rejoindre leurs sélections, et que pour certaines cela signifiait de participer à ce tournoi aux Etats-Unis."

Le calendrier de la journée est finalement paru sur le site de la FFF ce mardi 25 février. La journée est éclatée sur cinq créneaux différents et la rencontre PSG - OL reste programmée au 14 mars à 15h30. Montpellier - Marseille se jouera dès 13h15 en lever de rideau de la Ligue 1 à La Mosson alors que deux matchs seront joués à l'horaire habituel de 14h30 : Reims - Soyaux et Dijon - Fleury. Enfin deux matchs sont décalés au dimanche avec Paris FC - Guingamp à 14h45 puis Bordeaux - Metz à 17h30 en baisser de rideau au Matmut Atlantique.

Le communiqué de l'OL

L’Olympique Lyonnais va engager dans les prochaines heures une procédure devant le CNOSF pour que cette programmation soit annulée et le match programmé à une autre date qui soit, elle, en parfaite cohérence avec la protection des joueuses, l’équité de la compétition et l’intérêt du diffuseur Canal +.

En effet par cette décision, le football féminin ne respecte donc pas les joueuses et leur intégrité physique mais, tout aussi étonnant, il fait l’impasse sur une programmation plus en rapport avec un succès d’audience télévisée qui aurait contribué à sa promotion, comme ce fut le cas le 19 novembre 2018 (462 000 téléspectateurs en moyenne pour un PSG-OL disputé le dimanche à 21 H sur Canal +) et le 19 novembre 2019 (moyenne de 321 000 téléspectateurs pour un OL-PSG joué un samedi à 17 H 30 devant 30 661 spectateurs au Groupama Stadium et diffusé également sur Canal +).

La FFF s’est aujourd’hui félicitée d’organiser les 14 et 15 mars les matches de D1 Montpellier – Marseille et Bordeaux – Metz en lever et en baisser de rideau de matches de L1, dans le but de continuer à promouvoir le football féminin.

L’Olympique Lyonnais se réjouit de cette décision mais il s’étonne et regrette que la FFF n’ait pas décidé de faire jouer ce match PSG – OL, déterminant pour l’attribution du titre de Champion de France, en lever de rideau du match de L1 PSG – Nice du dimanche 15 mars, d’autant plus que le PSG revendique un rôle moteur dans la promotion du football féminin et que Canal + souhaitait cette programmation qui aurait offert une belle exposition à ce match et aurait donc contribué à cette promotion du football féminin.

Mercredi 26 Février 2020
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :