Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J3 : PARIS rit, MONPELLIER grimace, FLEURY, BORDEAUX et DIJON sourient

Cette troisième journée a confirmé la journée précédente. Dimanche, Lyon est repassé leader. Les Parisiennes ont fait preuve d'efficacité, Montpellier a de nouveau craqué, tandis que Bordeaux, Fleury et Dijon sont sur une bonne lancée. Le Paris FC a de nouveau calé, alors que Metz concèdent un deuxième revers face à un adversaire direct.



Le Sommer frappe trois fois en Bretagne (photo EAG)
Le Sommer frappe trois fois en Bretagne (photo EAG)
Peut-être émoussées par la rencontre de Ligue des Champions en Norvège, les Lyonnaises ont passé plus d'une heure avant de trouver la faille face à de valeureuses guingampaises. Décomplexées, les joueuses de Biancalani, développaient leur collectif, tout en restant bien place. Inquiétée sur une frappe d'Hegerberg (13e), Durand voyait ensuite une reprise croisée d'Henry fuir le cadre (38e) puis un corner et une tête trop décroisée de Renard échapper aussi au cadre (43e). Densifiant le milieu de terrain avec la sortie de Majri et l'entrée de Kumagai, l'OL se montrait avec un meilleur visage. Muette jusqu'alors en championnat, Le Sommer allait ouvrir son compteur tandis que les Guingampaises commençaient à fléchir physiquement. Une première fois servie en profondeur par Bronze, une seconde fois sur une combinaison du duo d'Anglaises, Le Sommer finissait le travail. Elle signait un triplé après un bon travail d'Henry (0-3, 86').

Guingamp - Lyon : 0-3 (0-0)
Pabu (Stade du Centre de Formation Akademi) - 735 spectateurs
Arbitre : Maïka Vanderstichel
15h00 - Canal + Sport

0-1 Eugénie LE SOMMER 67' (Ballon de 50 m de Bronze depuis son côté gauche qui trouve Le Sommer dans la surface qui devance la sortie de Durand d'une petite déviation du droit vers le petit filet gauche)
0-2 Eugénie LE SOMMER 71' (Servie depuis la droite après une combinaison Bronze - Christiansen, Le Sommer place une frappe en demi-volée croisée du droit)
0-3 Eugénie LE SOMMER 86' (Henry percute côté droit et sert en retrait pour Le Sommer qui reprend du droit au premier poteau à 6 m)

Avertissements : Hoarau 47', Le Moing 77' ; Christiansen 83'

Guingamp : Durand ; Meffometou, Debever (cap), Lorgeré, Hoarau ; Tyryshkina (Le Moing 75'), Palis (Abadou 83') ; Fourré, Le Garrec, Fleury (Robert 59') ; Oparanozie
Banc : Fauvel (G), Robert, Merle, Le Moing, Abadou
Lyon : Weiss ; Bronze, Buchanan, Renard (cap), Simon ; Christiansen, Henry ; Laurent (van de Sanden 61'), Le Sommer, Majri (Kumagai 57') ; Hegerberg (Bacha 73')
Banc : Bouhaddi (G), Bacha, Kumagai, Van de Sanden, M'Bock Bathy Nka

Le PSG en pleine efficacité

Trois jours après sa victoire européenne, le PSG a bien négocié son déplacement en Charente. Les Charentaises bien en place contenaient l'équipe parisienne en début de match, parvenant à écarter le danger parfois de justesse comme devant Bruun (5e) ou lorsque Katoto puis Bruun se heurtaient à Munich (28e). La plus belle occasion sojaldicienne survenait sur un coup franc de Clérac de 20 m qui terminait sur la barre (30e). La situation allait se décanter pour le PSG par Diani qui profitait d'une mauvaise relance adverse pour placer une frappe à ras de terre (0-1, 32'). Un but libérateur comme le reconnaissait la première buteuse après match : "On a eu du mal à entamer ce match. Après le premier but, on était mieux dans le jeu, on a pu se relâcher". Soyaux en a fait les frais. Katoto puis Diani se retrouvaient démarquer pour conclure. Juste avant la pause, une reprise de volée difficile de Bruun donnait une très large ampleur au score (0-4, 45+1'). "Une fois en route, on a été efficace et su se rendre le match facile" ne pouvait que reconnaître Echouafni. Lahmari signait son entrée d'une belle frappe enroulée du gauche puis Bruun s'offrait un doublé d'une pichenette (0-6, 67').

Soyaux - PSG : 0-6 (0-4)
Angoulême (Stade Camille Lebon) - 660 spectateurs
Arbitre : Hélène Burban
14h30 - Canal + Décalé

0-1 Kadidiatou DIANI 32' (Sur une passe en retrait approximative de Clérac contrée par Diani, Bruun reçoit le ballon et remet à Diani qui ajuste Munich du droit à ras de terre de 16 m)
0-2 Marie-Antoinette KATOTO 38' (Centre de Lawrence depuis la droite, Bruun dévie mais est trop juste pour trouver le cadre au premier poteau, Katoto du gauche au second poteau accompagne le ballon au fond)
0-3 Kadidiatou DIANI 40' (Sur la gauche, Zamanian trouve dans l'axe en profondeur Diani qui contrôle dans la course et place de 10 m une frappe croisée du droit qui heurte le poteau droit avant d'entrer)
0-4 Signe BRUUN 45+1' (Morroni centre et le long centre arrive sur Diani à droite qui recentre et Bruun place une reprise de volée du droit de 10 m qui se loge au premier poteau)
0-5 Anissa LAHMARI 58' (Servie par Diani depuis le côté droit, Lahmari à l'entrée de la surface, de 16 m, dans l'axe enroule une frappe du gauche qui va se loger dans la lucarne droite de Munich)
0-6 Signe BRUUN 67' (Passe en profondeur de Lahmari pour Bruun qui place une "pichenette" du droit de 12 m qui lobe Munich)

Avertissements : Clérac 39' ; Lawrence 29', Morroni 61', Zamanian 90'

Soyaux : Munich ; Collin (Canon 62'), Rouge, M'Bassidje, Cissoko, Clérac, Tandia (cap), Pingeon, Bourgouin (Da Costa 46'), Dumont, Cambot (Babinga 73')
Banc : Moinet (G), Da Costa, Canon, Couturier, Babinga
PSG : Kiedrzynek ; Lawrence, Dudek, Paredes (cap), Morroni, Diallo, Geyoro (Lahmari 54'), Diani (Wang 69'), Zamanian, Katoto, Bruun (Pekel 78')
Banc : Endler (G), Baltimore, Pekel, Wang, Lahmari

Le PFC au ralenti, un bon point pour le LOSC

Bilbault et le Paris FC n'ont pas trouvé la faille (photo LOSC)
Bilbault et le Paris FC n'ont pas trouvé la faille (photo LOSC)
Après la claque subie face au PSG, le Paris FC espérait bien relever la tête avec la venue du LOSC. Une équipe lilloise revenue de Rodez avec une victoire la semaine dernière. Mais cette rencontre a finalement accouché du premier 0-0 de la saison. Des hésitations et des maladresses de part et d'autres qui ont conclu à ce résultat nul et vierge. Sällström en fut l'illustration tergiversant trop dans la surface lilloise (15e). Les Parisiennes pressaient mais sans succès. Elles auraient pu être piégé par le contre de Sarr, lancée par Boussaha, qui se présentait seule face à Benameur. La gardienne parisienne sortait une belle parade (56e). Moins en réussite, son homologue Azem, à peine entrée en jeu, manquait une prise de balle mais Sällström ne profitait pas de l'aubaine (60e). Les entrées d'Abam et Matéo n'y changeaient rien.

Paris FC - Lille : 0-0
Paris (Stade Sébastien Charléty) - 240 spectateurs
Arbitre : Victoria Beyer
14h30 - Foot+

Avertissement : Nicoli 44'

PFC : Benameur ; Jaurena, Cascarino, De Almeida, Greboval ; Benoit (Abam 65'), Bilbault ; Aigbogun (Matéo 79'), Thiney (cap), Bourdieu (Catala 75') ; Sällström
Banc : Pecharman (G), Makanza, Matéo, Abam, Catala
LOSC : Launay (Azem 57') ; Lernon, Nicoli, Coutereels (cap), Mansuy ; Saïdi (Bultel 83'), Polito, Demeyere ; Dufour, Sarr (Tolmais 89'), Boussaha
Banc : Azem (G), Bultel, Boucly, Tolmais, Lermusiaux
Suspendue : Marine Dafeur (Lille)

Montpellier dans le doute, Fleury en profite

Fleury n'a pas manqué son rendez-vous face à Montpellier. L'an dernier, les Floriacumoises avaient obtenu le match nul, cette fois-ci, elles se sont offert une victoire méritée. Les Héraultaises ont bien essayé d'être les premières dangereuses mais Gauvin (2e) et Le Bihan (4e) ont manqué de panache dans le dernier geste. Rabanne répondait par une frappe de 30 m qui était déviée sur la barre par Murphy (6e). La gardienne américaine du MHSC devait ensuite sortir une parade décisive avec une frappe du gauche de Lamontagne (19e). L'ouverture du score arrivait finalement de Lamontagne qui servait D.Corboz dans la course côté droit, sa frappe lobée bien ajustée trompait Murphy (1-0, 31'). Juste avant la pause, le même duo avait une balle de 2-0 mais Murphy sortait une nouvelle parade (45+1e).
En seconde période, Montpellier se montrait toujours en difficulté pour prendre les choses en main. Déjà battue la semaine passée par Bordeaux, l'équipe de Jean-Louis Saez manquait d'efficacité. Un centre de Le Bihan pour Gauvin voyait une reprise de la tête trop décroisée (71e). Pire Ali Nadjim qui filait au but avant d'être déséquilibrée (85e) et Bultel sur une tentative de lob (90+1e) auraient pu assommer un peu plus le MHSC tout de même vaincu.


Fleury - Montpellier : 1-0 (1-0)
Fleury-Mérogis (Stade Auguste Gentelet) - 311 spectateurs
Arbitre : Camille Soriano
14h30 - Multisports1

1-0 Daphne CORBOZ 31' (Passe dans la profondeur à terre de Lamontagne depuis la droite pour D. Corboz qui place une frappe lobée de 12 m sur Murphy)

Avertissements : Léger 23', Haupais 38', Torrecilla 85'

Fleury : Gignoux-Soulier ; Fernandes, Sissoko (cap), Haupais, Roy ; Clemaron ; Rabanne (R.Corboz 65'), Gadea, D.Corboz, Léger (Butel 80') ; Lamontagne (Ali Nadjim 62')
Banc : Benoist (G), R.Corboz, Chatelain, Ali Nadjim, Butel
MHSC : Murphy ; Torrent, Dekker, Sembrant (cap), Karchaoui ; Cayman, Toletti (Blackstenius 70'), Puntigam (Torrecilla 56'), Le Bihan (Mondésir 83') ; Jakobsson, Gauvin
Banc : Gérard (G), Blackstenius, Veje, Torrecilla, Mondésir

Bordeaux assure

Le coup de tête de Gilles a permis d'ouvrir le score, Asseyi au second plan, a marqué ensuite (photo FCGB)
Le coup de tête de Gilles a permis d'ouvrir le score, Asseyi au second plan, a marqué ensuite (photo FCGB)
Les Bordelaises n'avaient encore jamais battu Rodez en quatre confrontations en D1. Elles y sont parvenues ce samedi. Le match était engagé, et les Rafettes venaient inquiéter le but bordelais avec un reprise de Cazeau dégagée devant la ligne par Gilles (12e). Lavogez répondait par un bon coup franc repoussé par Philippe en corner (18e). Sur ce coup de pied arrêté frappé par Lavogez, Gilles complètement démarquée au second poteau n'avait plus qu'à conclure de la tête (1-0, 19'). Rodez repartait inquiéter Nayler et la frappe lointaine de Cance était sortie d'une belle parade (25e). Bordeaux faisait preuve de réalisme et sur un long ballon de Lardez, Asseyi réussissait une bel enchainement pour lober la gardienne (2-0, 32'). La rencontre était accrochée et aucune équipe ne lâchait prise mais le rythme descendait progressivement d'un cran. Sur une ouverture de Garbino, Lavogez prenait le dessus sur deux défenseures mais croisait trop sa frappe (76e). Juste avant la fin, un corner ruthénois venait finir sur la barre de Nayler (90+4e). Deuxième victoire pour Bordeaux, troisième défaite pour Rodez...

Bordeaux - Rodez : 2-0 (2-0)
Saint-Médard-en-Jalles (Complexe Sportif Robert Monseau) - 453 spectateurs
Arbitre : Elodie Coppola
14h30 - Multisports2

1-0 Vanessa GILLES 19' (Corner de Lavogez de la gauche vers la droite repris de la tête au second poteau à 4 m du but par Gilles)
2-0 Viviane ASSEYI 32' (Long ballon depuis la gauche de Lardez pour Asseyi qui contrôle à l'entrée de la surface et enchaine par une frappe lobée du droit qui termine sous la barre)

Avertissement : Bornes 38', Barbance 82' ; Chalabi 9', Cauderlier 26'

Bordeaux : Nayler ; Bornes, Sousa Feitoza, Gilles, Lardez ; Istillart (cap) (Karchouni 77'), Barbance, Lavaud (Surdez 89'), Lavogez ; Asseyi, Tarrieu (Garbino 58')
Banc : Bruneau (G), Karchouni, Gathrat, Garbino, Surdez
Rodez : Philippe ; Guitard (cap), Cauderlier, Guellati, Bodain ; Saunier, Chalabi (Bonet 77'), Cazeau (Banuta 66'), Austry ; Noiran (Lemaitre 46'), Cance
Banc : Garcia (G), Bonet, Lemaitre, Banuta, Chareyron

Dijon pour un premier succès en D1

Dans le duel des promus, les Dijonnaises ont pris le dessus grâce notamment au talent de Dali, auteure d'un triplé. Précieuse dans le jeu, elle l'était aussi dans la finition. Après avoir offert une belle occasion à Baldé trop juste (6e), elle bénéficiait d'un coup franc décalé à gauche à 18 m obtenu par Baldé. Sa frappe du droit enroulée venait se loger en pleine lucarne (1-0, 11'). Metz procédait par contre et une frappe de 25 m de Khelifi était déviée sur la barre, Delie suivait mais manquait le cadre (30e). Dès la reprise, Dijon tentait d'enfoncer le clou. Par deux fois, Thomas se retrouvait face à Lerond. La première fois, elle perdait son duel, la seconde sa frappe passsait au ras du poteau gauche (48e). C'est encore Delie qui se montrait dangereuse pour les Messines reprenant au second poteau de la tête un corner. Le ballon était difficilement dégagé (52e). Finalement, Dali se remettait à l'ouvrage et seule venait déclencher une frappe de 20 m imparable (2-0, 74'). Alors que Bouillot manquait le 3-0 dans les arrêts de jeu, Dali trouvait ensuite le temps de partir en contre et conclure d'un petit extérieur du droit (3-0, 90+5'). Dijon signe ainsi sa première victoire en D1.

Dijon - Metz : 3-0 (1-0)
Dijon (Stade des Poussots) - 1 289 spectateurs
Arbitre : Damien Rossini
14h30 - Multisports3

1-0 Kenza DALI 11' (Coup franc direct à 18 m excentré sur la gauche qui termine dans la lucarne droite de Lerond)
2-0 Kenza DALI 74' (Touche de Carage pour Dali côté gauche qui s'avance, revient vers l'axe et déclenche de 20 m une frappe du droit qui termine sous la barre)
3-0 Kenza DALI 90+5' (Contre attaque avec Dali lancée par Cuynet plein axe partie de son camp qui file au but et place un extérieur du droit juste en entrant dans la surface)

Avertissements : Trevisan 84' ; Rigaud 10'

Dijon : Mainguy ; Gouineau, Trevisan (cap), Awona, Carage ; Declercq, Nakkach (Cuynet 85'), Solanet, Baldé (Bouillot 68') ; Dali, Thomas (Dali-Storti 80')
Banc : Chavas, Maetz, Bouillot, Cuynet, Dali-Storti
Metz : Lerond ; Dechilly, Gomes Jatoba (cap), Rigaud (Delabre 54'), Janela ; Fercocq (Kaya 46'), Khelifi ; Bigot, Rougemont, Altunkulak ; Delie (Wenger 72')
Banc : Viollaz (G), Sanderson, Kaya, Wenger, Delabre


Dimanche 16 Septembre 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018