Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J7 : le résumé de la journée

Retrouvez le compte-rendu des rencontres de la 7e journée



LYON - BORDEAUX : 3-0

Avec la venue de Bordeaux, Lyon a confirmé que son statut de leader en enchaînant une 7e victoire. C'est le duo Majri - Cascarino qui a mis l'équipe lyonnaise sur de bons rails, la deuxième concluant à deux reprises un centre de la seconde (8', 30'). Pedros qui avait ménagé Bronze perdait sa seconde Anglaise sur blessure, permettant à Marozsan de retrouver la D1 après la Ligue des Champions mercredi dernier. Bordeaux se procurait une occasion en première période avec Rodrigues que Bouhaddi captait aisément (25e). Son homologue bordelaise aura été plus souvent à l'oeuvre sortant une belle parade en première période avant de gagner son duel face à Majri (72e) ou encore Renard (73e). Elle s'inclinait malgré tout une troisième fois sur une frappe enroulée à l'entrée de la surface d'Hegerberg (3-0, 80').

Dimanche 21 octobre 2018
Lyon - Bordeaux : 3-0 (2-0)
Décines-Charpieu (Stade Groupama Training Center) - 1 090 spectateurs
15h00 - Canal + Sport
Arbitre : Elodie Coppola

1-0 Amel MAJRI 8' (Centre de Cascarino depuis la droite repris par Majri du gauche qui place au premier poteau)
2-0 Amel MAJRI 30' (Le Sommer décale Cascarino à droite qui centre à ras de terre pour la reprise de Majri de l'intérieur du gauche à 3 m)
3-0 Ada HEGERBERG 80' (Hegerberg récupère un ballon à 25 m, fixe la défense et place une frappe enroulée du droit de 20 m sur la gauche de Nayler)

Avertissements : Lavogez 52', Istillart 71', Thibaud 84'

Lyon : Bouhaddi ; Mbock, Kumagai, Renard (cap.), Simon ; Christiansen (Maroszan 21'), Fishlock ; Cascarino (Van de Sanden 73'), Le Sommer (Laurent 69'), Majri ; Hegerberg
Banc : Weiss (G), Bacha, Marozsan, van de Sanden, Laurent
Bordeaux : Nayler ; Thibaud, Sousa, Gilles, Lardez ; Lavaud (Garbino 53'), Istillart Lavogez (Gathrat 85') ; Rodrigues (Barbance 71'), Asseyi, Surdez
Banc : Bruneau (G), Bornes, Barbance, Gathrat, Garbino

PSG - DIJON : 2-0 : Le PSG leader provisoire

Diani a marqué le premier but et est passé proche du doublé (photo PSG)
Diani a marqué le premier but et est passé proche du doublé (photo PSG)
Avec un système en 3-5-2, les Parisiennes dont l'effectif avait tourné par rapport à la Ligue des Champions mercredi dernier (Wang et Paredes absentes, Katoto et Geyoro sur le banc, Berglund de retour) ont trouvé la faille avant la demi-heure de jeu grâce à une passe en profondeur de Pekel pour Diani. L'attaquante prenait la défense de vitesse et devait la sortie lointaine de Chavas d'un grand pont pour aller conclure dans un but esseulé (1-0, 28'). L'audace de la Parisienne aurait mérité meilleur sort ensuite. Récupérant un ballon à 35 m, elle tentait un lob qui terminait sur la barre (53e). Les Dijonnaises allaient aussi trouver la barre par l'intermédiaire de Nakkach (56e). Finalement, les entrées parisiennes allaient faire la différence. C'est encore Katoto qui scorait pour le PSG sur un bel enchaînement conclu d'une frappe croisée entre les jambes de son ex-coéquipière de l'Equipe de France U20 (2-0, 83'). Olivier Echouafni a apprécié : "Le score reflète bien la physionomie du match. On repart sur de bonnes bases au camp des Loges. J’ai mis un troisième système de jeu différent en trois matchs car je veux leur donner une vraie culture tactique" alors que son homologue était plus déçu : "Il y avait la place de défendre plus haut et de mieux sortir les ballons techniquement. Nous n’avons pas été efficaces, mais nous n’avons pas concédé beaucoup d’occasions. Aujourd’hui, on aurait peut-être eu l'occasion de faire quelque chose."

PSG - DIJON : 2-0 (1-0)
Saint-Germain en Laye (Stade Georges Lefèvre) - 523 spectateurs
14h30 - Canal + Sport
Arbitre : Maïka Vanderstichel

1-0 Kadidiatou DIANI 27' (Pekel lance Diani en profondeur qui résiste à deux défenseures, profite d'un contre favorable et de la sortie lointaine de Chavas pour l'éliminer d'un grand pont et se retrouver dans la surface pour conclure du plat du pied droit dans le but vide)
2-0 Marie-Antoinette KATOTO 83' (Servie par Lahmari, Katoto se joue de Maetz dans la surface avec un contrôle orienté puis place une frappe croisée du plat du pied droit qui passe entre les jambes de Chavas et termine dans le petit filet opposé)
Avertissement : Carage 58'

PSG : Endler ; Berglund (Geyoro 69'), Dudek, Daiane, Morroni ; Périsset, Formiga (cap.), Diallo ; Diani, Lahmari (Hegerberg 83'), Pekel (Katoto 62')
Banc : Kiedrzynek (G), Glas, Hegerberg, Geyoro, Katoto

Dijon : Chavas ; Gouineau, Cuynet (cap.), Maetz, Carage, Nakkach, Solanet (Baldé 82'), Dali-Storti (Bouillot 69'), Declercq (Blais 87'), Dali, Thomas
Banc : Pinel (G), Magnin-Feysot, Bouillot, Baldé, Blais

GUINGAMP - LILLE : 3-0 : En Avant après la pause

(photo EAG)
(photo EAG)
Plus présentes au coup d'envoi, les Guingampaises prenaient le jeu à leur compte mais les occasions se faisaient rares. Durand gagnait un duel avec Sarr (31e) alors qu'Oparanozie toujours en quête de son premier but ne trouvait pas le cadre. La seconde période basculait rapidement en faveur des Bretonnes. Grâce à un coup franc de Le Garrec qui terminait sur la barre de Launay, Fourré surgissait pour placer sa tête victorieuse (1-0, 49'). Un but suivi d'une réaction lilloise avec Sarr qui perdait un duel face à Durand puis une frappe de Tolmais sur la barre (56e). Alors que Sarr se voyait refusé un but logiquement (67e), les Lilloises allaient voir l'addition s'alourdir. Une déception pour l'entraîneur lillois : "On peut être contrarié de notre deuxième mi-temps". Guingamp qui enchaîne un quatrième match sans encaisser de but faisait le break par Robert (2-0, 77') avant de se mettre à l'abri par Fleury qui profitait d'une mésentente défensive adverse (3-0, 86'). Le LOSC était alors réduit à dix après la sortie sur blessure de Sarr, et dans les derniers instants, l'ultime opportunité pour Lille était bien captée par Durand (90+2e). Guingamp continue à grimper au classement. La Guingampaise Lorgeré savourait cette victoire : "On a eu d'autres intentions en deuxième mi-temps. On a eu l'efficacité après, je suis vraiment contente pour l'équipe. C'est de bonne augure pour la suite".

GUINGAMP - LILLE : 3-0 (0-0)
Pabu (Stade du Centre de Formation EAG - Akademi) - 453 spectateurs
14h30 - Foot+
Arbitre : Stéphanie Di Benedetto

1-0 Adelie FOURRE 50' (Coup franc à 30 m de Le Garrec dans l'axe qui va terminer plein axe sur la barre de Launay, Fourré a suivi et place sa tête pour conclure)
2-0 Faustine ROBERT 77' (Servie par Fleury sur le côté droit, Robert s'avance dans la surface et place une frappe du droit à l'angle des 5,5m)
3-0 Louise FLEURY 86' (Fleury profite d'un ballon mal négocié par Nicoli, pour récupérer, Launay est téléscopée par une partenaire et Fleury dribble pour marquer du droit dans le but vide)

Avertissements : Lernon 52', Sarr 81'

Guingamp : Durand ; Meffometou Tcheno (Dinglor 90'), Debever (cap.), Lorgeré, Hoarau, Daoudi, Abadou (Tyryshkina 82'), Fourré (Robert 65'), Le Garrec, Fleury, Oparanozie
Banc : Fauvel (G), Robert, Jezequel, Tyryshkina, Dinglor

Lille : Launay ; Lernon (Mansuy 59'), Nicoli, Coutereels (cap.), Dafeur, Saïdi (Bultel 79'), Polito, Demeyere, Dufour, Sarr (blessée 86'), Tolmais (Boussaha 65')
Banc : Azem (G), Bultel, La Villa, Boussaha, Mansuy

MONTPELLIER - METZ : 11-0 : Montpellier retrouve l'efficacité

Karchaoui a contribué à la large victoire (photo MHSC)
Karchaoui a contribué à la large victoire (photo MHSC)
Pour la cinquième saison consécutive, le maillot rose porté par les Montpelliéraines à l'occasion de l'opération "Octobre Rose" a eu son effet. Mais le déclic offensif est venu d'ailleurs. Les attaquantes montpelliéraines ont su trouver rapidement la faille par Blackstenius. L'attaquante s'est même offert un quintuplé dans une rencontre à sens unique qui a tourné au cauchemar pour le FC Metz. 3-0 en moins d'un quart d'heure, un cinquième but sur penalty consécutif à une faute de Dechilly sortie blessée et expulsée pour un deuxième avertissement (35e). A la pause, le score était porté à 8-0. Une défaite fleuve annoncé comme Metz en avait déjà connu il y a deux ans face à Lyon (0-11, 0-15). Pour le FC Metz, il ne restait que quelques miettes comme pour Delie sortie à la pause qui aura eu une occasion à la 16e mais a manqué le cadre. En seconde période, les Héraultaises géraient et ajoutaient trois buts pour atteindre leur plus large victoire en D1. L'efficacité a été au rendez-vous. Jean-Louis Saez a réagi après le match : "On a vite emballé le match. Au bout d'un quart d'heure, le match était vite plié. Je félicite les joueuses car la situation n'était pas facile à vivre. On vivait mal les résultats, elles étaient vexées que le classement n'était pas à hauteur de leurs espérances. On avait du mal à marquer. C'est toujours un problème qui se règle dans les têtes. On a construit à la victoire à Lyon et aujourd'hui on a su mettre les occasions. Maintenant il faut continuer et ne pas se relâcher."

MONTPELLIER - METZ : 11-0 (8-0)
Montpellier (Stade Bernard Gasset 7 - Terrain Mama Ouattara) - 175 spectateurs
14h30 - Multisports 1
Arbitre : Florence Guillemin

1-0 Stina BLACKSTENIUS 4' (Corner de Puntigam renvoyé dans l'axe par Bigot, Karchaoui reprend de 16 m, le ballon contré par Jatoba revient sur Le Bihan au premier poteau qui centre pour Blackstenius qui vient reprend du plat du pied droit à 4 m face au but vide)
2-0 Sakina KARCHAOUI 13' (Ballon en profondeur depuis le milieu de terrain de Torrecilla pour Karchaoui qui prend le dessus sur Dechilly côté gauche, vient fixer la gardienne à 8 m et marque du gauche sur la droite de Lerond)
3-0 Stina BLACKSTENIUS 14' (Ballon en profondeur de plus de 60 m pour Blackstenius sur la droite qui contrôle dans la course et vient marquer d'une frappe croisée du droit juste à l'entrée de la surface)
4-0 Virginia TORRECILLA 21' (Cayman aux 16 m décale sur Torrent à droite qui centre pour la reprise décroisée de la tête de Torrecilla oubliée au second poteau)
5-0 Stina BLACKSTENIUS 26' (Puntigam trouve Blackstenius sur le côté gauche de la surface qui contrôle en pivotant, élimine Kaya d'un crochet du et frappe du droit de 9 m au premier poteau)
6-0 Janice CAYMAN 36' s.p. (Faute de Dechilly sur Toletti. Exclusion et penalty transformé du droit par Cayman qui ouvre son pied et place au ras du montant gauche)
7-0 Clarisse LE BIHAN 39' (Cayman trouve Blackstenius sur la droite de la surface qui place une frappe du droit qui va rebondir sur le poteau gauche puis le dos de la gardienne. Le Bihan en embuscade n'a plus qu'à conclure du droit)
8-0 Marion TORRENT 45+3' (Cayman intercepte une passe latérale de Rougemont sur le côté gauche et centre au second poteau pour la reprise du droit de Torrent à 7 m qui expédie le ballon en lucarne)
9-0 Stina BLACKSTENIUS 50' (Karchaoui côté gauche élimine et trouve Blackstenius dans l'axe à 6 m face au but qui contrôle et marque de l'extérieur du droit sans opposition)
10-0 Stina BLACKSTENIUS 85' (Veje sur la gauche élimine et trouve au premier poteau Blackstenius qui reprend du gauche)
11-0 Sofia JAKOBSSON 88' (Belle talonnade de Le Bihan dans la surface pour Jakobsson qui reprend du gauche à 13 m et place le ballon sur la gauche de Lerond)

Avertissements : Toletti 42' ; Dechilly 29' et 35'
Expulsion Dechilly 35'

NB Penalty de Solène CHAMPAGNAC détourné par Justine LEROND (75')

Montpellier : Murphy ; Lakrar, Puntigam, Dekker ; Torrent (cap.), Le Bihan,Toletti (Jakobsson 65'), Torrecilla (Champagnac 53'), Karchaoui (Veje 73') ; Cayman, Blackstenius
Banc : Esnault (G), Jakobsson, Veje, Mondesir, Champagnac

Metz : Lerond ; Dechilly, Gomes Jatoba (cap.), Kaya, Janela, Fercocq, Bigot, Delabre (Quatrana 72'), Rougemont, Khelifi (Gavory 37'), Delie (Sanderson 46')
Banc : Viollaz (G), Sanderson, Gavory, Quatrana, Wenger

SOYAUX - PARIS FC : 0-2 : Deuxième pour Soubeyrand

Les Parisiennes ont enchaîné une deuxième victoire sous la direction de Sandrine Soubeyrand. Pour ce déplacement à Soyaux, le PFC effectuait rapidement un pressing sur la défense charentaise. Celle-ci cédait sur un bon centre de Bourdieu pour Sällström où Munich était gênée dans sa sortie (0-1, 21'). Alors que Boudaud blessée cédait sa place à Collin, cette dernière quatre minutes après son entrée perdait le ballon devant Thiney mais Munich intervenait bien pour la passe de la capitaine parisienne vers Sällström (39e). Juste avant le repos, Soyaux pouvait revenir à égalité sur un penalty obtenu par Cambot face à Cascarino. Clérac l'exécutait et Benameur le détournait (45e).
Une belle opportunité manquée qui n'allait pas se reproduire. Bourdieu sur un exploit individuel dans l'axe venait expédier une frappe en lucarne (0-2, 56'). Le break était fait. Sur une reprise du gauche de Matéo (61e), Munich évitait le 3-0 alors que Bourdieu obligeait ensuite la gardienne à une nouvelle parade sur sa droite (72e). Le Paris FC confirme son regain de forme au contraire de Soyaux qui marque à nouveau le pas. L'entraîneur sojaldicien Sébastien Joseph ne pouvait que constater la mauvaise spirale : "On a eu beaucoup d'éléments défavorables. Cela cumulé, c'est compliqué de gagner des matchs. Il y a eu encore beaucoup de blessures. On a une infirmerie qui se remplit chaque semaine un peu plus. Ce qui est embêtant c'est que l'on ne se crée pas d'occasions. Ça rend une copie bien pâle par rapport à ce que l'on espérait au départ".

SOYAUX - PARIS FC : 0-2 (0-1)
Soyaux (Stade Léo Lagrange) - 434 spectateurs
14h30 - Multisports 2
Arbitre : Victoria Beyer

0-1 Linda SÄLLSTRÖM 21' (Thiney lance Bourdieu à droite qui centre instantanément pour Sällström qui prend le dessus dans son duel avec Munich au premier poteau pour placer une tête décroisée)
0-2 Mathilde BOURDIEU 56' (Thiney dos au but à 25 m met en retrait sur Bourdieu qui s'infiltre dans l'axe, et arme une frappe du gauche de 20 m dans la lucarne gauche de Munich)

NB Penalty de Clérac frappé dans l'axe que Benameur détourne d'une main ferme en corner (45')

Avertissements : Couturier 65', Collin 88'

Soyaux : Munich ; Canon, Cissoko (Da Costa 84'), M’Bassidje, Boudaud (Collin 35'), Couturier, Tandia (cap.), Babinga (Bourgouin 62'), Clérac, Pingeon, Cambot
Banc : Bottega (G), Collin, Da Costa, Bourgouin, Rougé

Paris FC : Benameur ; Aigbogun, De Almeida, Cascarino, Greboval, Benoit (Butel 74'), Bilbault (Abam 90+1'), Bourdieu (Makanza 84'), Thiney (cap.), Matéo, Sällström
Banc : Pecharman (G), Makanza, Butel, Abam, Pimentel
Suspendue : Catala

RODEZ - FLEURY : 0-0 : Premier point pour Rodez

Les Ruthénoises ont décroché le premier point de la saison. Certes sans marquer mais ce résultat face à Fleury a de quoi redonner du peps aux joueuses de Sabrina Viguier. Ce sont pourtant les visiteuses avec Palacin qui étaient les premières dangereuses (16e, 20e) puis le duel s'équilibrait au fil des minutes et aurait même pu sourire à Rodez. Saunier récupérait le ballon, lançait Noiran qui plaçait une reprise de volée qui s'écrasait sur la barre (41e). De quoi revenir avec de l'envie après la pause et l'espoir d'un premier bon résultat. Les Rafettes tentaient (61e, 66e) et Fleury a son tour touchait du bois. Corboz décalait pour Léger à gauche qui plaçait une frappe du gauche sur la barre (72e) ! La bataille était rude, et jusqu'au bout aucune des deux équipes n'allaient être rassurées, ni prendre le dessus. Un score nul encourageant pour Rodez, décevant pour Fleury qui continue à marquer le pas avec ce quatrième match nul.

RODEZ - FLEURY : 0-0
Rodez (Stade Paul Lignon) - 333 spectateurs
14h30 - Multisports 3
Arbitre : Camille Soriano

Avertissements : Guitard 43' ; Fernandes 31', Clemaron 76'

Rodez : Philippe ; Guitard (cap.), Cauderlier, Guellati, Austry, Banuta, Saunier (Chalabi 75'), Bonet, Cazeau, Noiran (De Sousa 56'), Lemaitre
Banc : D.Garcia (G), Ginestet, De Sousa, Chalabi, Bodain
Suspendue : Cance

Fleury : Gignoux-Soulier ; Fernandes, Sissoko (cap.), Haupais, Jouan, Clemaron (Chatelain 84'), D.Corboz, Gadea, Léger, R.Corboz (Macahrt-Rabanne 69'), Palacin (Amani 63')
Banc : Joly (G), Dunord, Chatelain, Machart-Rabanne, Amani
Suspendue : Ali Nadjim


Lundi 22 Octobre 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018