Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - La fusion entre le PARIS FC et le FCF JUVISY avance

Avant la rencontre de D1 des Juvisiennes face à Saint-Etienne, une conférence de presse était organisée au stade Robert Bobin afin de présenter le projet de fusion entre les deux clubs.



Les représentants présents lors de la conférence de presse à Bondoufle (photo lesfeminines.fr)
Les représentants présents lors de la conférence de presse à Bondoufle (photo lesfeminines.fr)
La Présidente du FCF Juvisy, Marie-Christine Terroni, était entourée pour l'occasion de Pierre Ferracci, Président du Paris FC, de François Durovray, Président du Conseil Départemental de l'Essonne, de Robin Reda, maire de Juvisy-sur-Orge.

Ce rapprochement des deux clubs est bien présenté comme une fusion : "Il s'agit bien d'une fusion. Ce n'est pas un gros mot quand c'est bien préparé. On discute avec la présidente de Juvisy, Marie-Christine Terroni, depuis un an. C'est Noël Le Graët qui nous a présentés pour que ce rapprochement puisse se faire. Avec les collectivités, nous sommes en bonne voie, l'accord a été confirmé" a indiqué Pierre Ferracci.

"On va respecter l'identité... de deux clubs qui ne font plus qu'un"

Si la fusion prend forme et permettra de conserver les équipes actuelles féminines du FCF Juvisy et poursuivre un travail de formation entrepris par le club essonnien, les contours se dessinant au tour de cette volonté et l'arrivée de Pierre Dreossi comme manager, d'autres éléments n'ont pas été présenté tels que les moyens dont disposera cette nouvelle structure, mais aussi le nom et les couleurs de ce nouveau club. Le Président actuel du Paris FC a cependant indiqué sur RMC : "On va maintenir cette identité de formation et faire en sorte que le projet grandisse. Il faut que, demain, il y ait des moyens supplémentaires pour aller de l'avant" avant d'ajouter : "On va respecter l'identité, l'histoire, la culture et les territoires de deux clubs qui ne vont faire plus qu'un. Le nom, le logo et les maillots sont à l'étude. On va faire en sorte que ça fasse référence à ce qu'ont été les deux clubs jusqu'à présent, pour que tout le monde s'y retrouve".

Car la fusion nécessite la création d'une nouvelle structure regroupant les équipes et les licenciés des deux clubs. Il faudra alors organiser les lieux des entraînements, mais surtout des rencontres. Si le Paris FC évolue au Stade Charléty, Juvisy est au stade Robert Bobin. L'utilisation alternative de ces deux stades par les équipes du club pourraient faire partie intégrante du projet. Des détails qui seront résolus petit à petit comme cela a été souligné : "Il y a encore quelques détails à régler mais l'an prochain, il n'y aura qu'un club". Les règlements de la FFF imposant le dépôt du pré-projet au 31 mars, les contours sont dessinés dans ce dossier déposés aux instances du football. Il restera alors à les acter avec le choix du nom, le dépôt des statuts et l'organisation des Assemblées Générales qui en découlent lors du projet définitif.

Lundi 27 Mars 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :