Footofeminin.fr : le football au féminin

#FRAITA - Retrouvez les réactions d'Amandine HENRY, Viviane ASSEYI et Sarah BOUHADDI

La buteuse du match, la gardienne des Bleues et la Marseillaise du jour ont répondu aux questions après-match en zone mixte.



Les deux buteuses du match, Girelli et Henry (photo FFF)
Les deux buteuses du match, Girelli et Henry (photo FFF)
Amandine Henry, capitaine et buteuse
"On est très frustrées. Je pense que l'on mérite de l'emporter ce soir (ndlr : samedi). On a fait une bonne première période puis on a perdu tout notre jeu collectif après la pause. Je ne comprends toujours pas pourquoi. On ne peut en vouloir qu'à nous-même.
(A propos du Vélodrome) On était dans notre match, on n'a pas trop fait attention à ce qui se passait autour. Ca fait toujours plaisir d'évoluer dans une enceinte mythique comme le Stade Vélodrome (...) C'était déjà bien d'avoir autant de monde à se déplacer pour nous voir jouer. Après à nous de faire le nécessaire sur le terrain pour enflammer ce stade".

Sarah Bouhaddi, gardienne
"On a eu une très bonne première mi-temps mais on avait mal démarré le match, dû à mon erreur individuelle qui nous met à défaut et qui nous fait courir après le score. L'équipe a su se ressaisir et ne pas baisser la tête. Je pense que c'est un point positif parce que derrière on a fait de très bonnes choses offensivement. On a essayé d'accompagner comme la coach nous l'avait demandé. On rentre à 1-1 à la mi-temps, c'est une bonne chose. Il y a une deuxième mi-temps un peu plus difficile due à la fatigue aussi et au jeu qui était un peu trop direct dans l'axe. Il y a quand même des points positifs sur cette rencontre.
(Sur le but) Je travaille comme toutes les autres gardiennes. J'ai fait un mauvais choix. J'ai pris le contrôle, alors que peut-être il fallait relancer un petit plus rapidement. J'ai mis l'équipe en difficulté, je pense que c'est ça aussi qui nous faire ce match nul, c'est malheureux et j'espère qu'on ne baissera pas la tête et qu'on va avancer.
Chaque fois après chaque match, que ce soit une erreur ou une mise en difficulté, je me remets en question. Ce soir j'ai mis en difficulté l'équipe dès la 5e minute et ce sont des choses qu'il faut gommer très vite parce que l'on ne peut pas partir comme ça dans une compétition avec des erreurs au bout de cinq minutes. Je vais me remettre au travail, je vais progresser là-dessus parce que ce sont des erreurs que je ne dois pas faire. A mon âge et avec le nombre de sélections, c'est interdit donc je vais gommer tout ça.
(Sur l'ambiance) Il y avait un beau punlic. Je pense que l'on a été agréablement surpris. Il y avait pas mal de monde, il y avait une belle ambiance. Dès qu'on était offensifs, ils poussaient assez agréablement. C'était un moment sympa, c'est dommage qu'on n'apporte pas cette victoire. Ça leur aurait fait énormément plaisir.

Viviane Asseyi, joueuse de l'OM
"C'est fait, j'ai joué au Vélodrome. Ca m'a fait vraiment plaisir de jouer ici même si j'aurais préféré une victoire. Quand je rentre sur la pelouse, c'est un sentiment de joie, c'est beau ce qui arrive. La vie va très vite, il faut profiter de chaque moment. Et c'est ce que j'ai fait aujourd'hui (ndlr : samedi). C'était impressionnant, ça résonnait avec le monde qu'il y avait. L'ambiance était bonne, je remercie les supporters de s'être déplacé. Ils sont quand même venus en nombre. Cela fait vraiment plaisir de se sentir soutenu.
Je suis surtout dégoûtée du coup franc que j'ai expédié dans le mur. J'ai essayé d'apporter ce que je sais faire. Je me donne toujours à fond, même pour quelques minutes. On s'est procuré beaucoup d'occasions mais on n'a pas mal raté. L'Italie est une bonne équipe, elles ont leurs atouts".

A Marseille,
Sylvain Jamet

Lundi 22 Janvier 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :