Footofeminin.fr : le football au féminin

FRANCE - COREE DU SUD - « Magique », « extraordinaire » : les Bleues se sont sublimées grâce à leur « 12e femme »

La victoire face à la Corée du Sud en ouverture de la coupe du monde a permis au Bleues de mesurer le soutien immense dont elles vont bénéficier pendant la compétition. Un atout de poids qui les a touché, et a rajouté une couche d’émotions à cette soirée déjà particulière.



photo Frédérique Grando
photo Frédérique Grando
Une soirée « extraordinaire ». C’est ainsi que l’a qualifiée Gaëtane Thiney à la fin de la rencontre. Si la meneuse de jeu des Bleues a utilisé ce qualificatif, ce n’est pas qu’en raison de la rouste infligée au Coréenne (4-0). Non, elle voulait aussi parler de tous les à-côtés de cette partie. Il y a eu la cérémonie d’ouverture, et ce beau tifo déployé sur l’ensemble du Parc des Princes, mais aussi cette Marseillaise qui a résonné comme peu de fois dans l’histoire du foot féminin.

Et ce grâce à un public qui, comme les tricolores, était galvanisé par le début de la Coupe du monde féminine, la première dans l’Hexagone. Les 45 261 spectateurs (record pour un match des Françaises à domicile), largement acquis à la cause des joueuses de Corinne Diacre, malgré une petite délégation coréenne, ont parfaitement joué leur rôle de « 12e femme », comme aime à le décrire Thiney. Les supporters ont bien entamé leur répertoire ce vendredi au Parc des Princes, à commencer par le clapping avec, à chaque claquement, un « France » qui a résonné de plus en plus fort.

« On voulait savourer avec le public »

Entre les « qui ne saute pas n’est pas Français », et les « Wendie, Wendie » en hommage à Renard après son premier but, la « ola » a également fait son apparition à une ou deux reprises alors que les Bleues alourdissaient la marque. « C’est la première fois que je joue devant autant de monde en France, c’est impressionnant, racontait Eugénie Le Sommer après la rencontre. Je suis consciente de la chance que j’aie d’avoir joué un match comme ça, ça a été beaucoup d’émotions, on ne voulait pas les décevoir ». « C’était magique, a renchéri sa partenaire Valérie Gauvin. C’est incroyable de jouer devant autant de personne, ils étaient tous derrière nous à nous supporter, même quand ça allait moins bien, c’était top ».

D’où la belle communion aperçue avec le public et ce tour de stade bien mérité après la rencontre : « On voulait savourer avec le public car ils se sont déplacés en nombre, c’est beau, on voulait les remercier », a expliqué Griedge Mbock. La défenseure tricolore qui a vu les supporters prendre son parti au moment de son but refusé par la VAR, lorsqu’ils ont sifflé copieusement la décision de l’arbitre après qu’elle a levé son bras pour signaler sa position de hors-jeu (27e). Bonne nouvelle pour les Bleues, ce soutien devrait se décupler au fur et à mesure qu’elles progressent dans la compétition.
Joie et communion avec le public (photo Eric Baledent/FOF)
Joie et communion avec le public (photo Eric Baledent/FOF)

Samedi 8 Juin 2019
Vincent Roussel

Dans la même rubrique :