Footofeminin.fr : le football au féminin

Finale du Challenge de France : Saint-Etienne a une marche du bonheur

Les Amazones disputeront ce samedi près de Poitiers leur première finale en challenge de France face à l’un des poids lourds du football féminin, Montpellier HSC. Présentes lors des trois dernières finales, les Héraultaises partiront favorites



Gadea, l'ex-Stéphanoise, face à Clemaron (photo : S Popakul.Droits Réservés)
Gadea, l'ex-Stéphanoise, face à Clemaron (photo : S Popakul.Droits Réservés)
Ne pas jouer avec le frein à main et se relever de deux claques face à l’OL. Si ces deux paramètres n’auront pas nécessairement raison de la victoire en finale du challenge de France, ils augmenteraient en revanche nettement les chances de victoires selon le coach Hervé Didier. "Si l’enjeu devrait suffir pour motiver nos filles, nous devrons de notre côté les faire positiver et leur rappeler leur bon parcours en coupe et en championnat cette saison pour faire de ce rendez-vous une réussite. Mais il est clair que nous devons tout faire pour rebondir après ces deux claques" concède-t-il.
Il faut dire qu’avec la double leçon donnée par l’Olympique Lyonnais coup sur coup en championnat (0-6, puis 0-8), le moral n’est pas forcément au beau fixe du côté de l’ASSE. Et lorsqu’on voit que l’effectif de Monptellier HSC, triple vainqueur de l’épreuve (2006-2007-2009) et présents lors des trois dernières finales, regroupe huit des trente-six pré-convoquées par le sélectionneur Bruno Bini pour la prochaine coupe du monde féminine, il y aurait matière à être inquiet. C’est pourtant mal connaitre le staff et l’effectif stéphanois, qui ont les dents longues pour leur première à ce niveau de la compétition.

Hervé Didier :
Hervé Didier :
"C’est vrai qu’avec leur expérience, c’est du 60-40 en leur faveur. Mais sans cela, footballistiquement parlant, les deux équipes se valent" analyse Hervé Didier. La preuve, les deux confrontations en championnat ont accouché d’un score de 1-0 : l’un en faveur des Stéphanoises, l’autre pour les Montpellieraines. Mais à chaque fois, les coéquipières d’Astrid Chazal avaient parfaitement contenu les internationales adverses. D’autant que la confiance actuelle d’une Camille Catala pourrait leur permettre d’exceller si les Amazones sont capables de reproduire le schéma souhaité par Hervé Didier. "Il faut que nous gardions une bonne assise défensive et une rigueur dans l’entrejeu pour contenir leurs individualités capables de faire la différence à tout moment. Et ensuite, il faudra se projeter rapidement vers l’avant. C’est ainsi que nous les avions battu en championnat."
Malgré l’absence d’Amandine Soulard, qui s’est fracturée la clavicule contre l’Olympique Lyonnais, l'équipe sera au complet. Et Hervé Didier sait que son groupe jouera le coup à fond, ce qui pourrait ne pas être le cas des Héraultaises. "Elles vont affronter le PSG juste après la finale pour une confrontation capitale quant à leur avenir ou non en Coupe d’Europe. Cela peut avoir un impact dans la préparation." Les Stéphanoises espérent en tout cas ne pas imiter pas les U19 de l'ASSE, revenus bredouilles du Stade de France après leur défaite aux tirs au but face à l’AS Monaco en finale de la Coupe Gambardella.

Arnaud Clément/foot42

Challenge de France – Finale
Samedi 22 mai à 18h00
A Buxerolles (86), stade de la pépinière, AS Saint Etienne – Montpellier HSC
Arbitrage : Stéphanie Frappart, assistée de Lugdivine Cinquini et Emilie Mougeot
Le groupe de l'AS Saint-Etienne : Méline Gérard, Déborah Taghavi, Morgane Courteille, Astrid Chazal (Cap), Aude Moreau, Charlotte Gauvin, Camille Catala, Marjorie Beal, Pauline Court, Safia Bengueddoudj, Anaïs Digonnet, Kheira Hamraoui, Anaïs Chaveyron, Juliette Bernier, Julie Perrodin. Entr.: Hervé Didier et Patrick Brossat.
Blessée : Amandine Soulard

Parcours de l’AS Saint Etienne :
- 1/2 finales : Dijon FCO (D2) – AS Saint Etienne : 0-5
- 1/4 finales : AS Saint Etienne – Le Mans FC : 1-0
- 1/8 finales : ES Saint Simon (DH) – AS Saint Etienne : 0-1
- 1/16 finales : AS Saint Etienne – RC Flacé Mâcon (D2) : 2-0
- 1/32 finales : Caluire SC (DH) – AS Saint Etienne : 0-5

L'entraîneur stéphanois présente son effectif sur le site de l'ASSE

Gardiennes de but

Méline Gérard (21 ans) : «C’est un renfort qui nous a rejoint l’été dernier. En plus de ses qualités footballistiques, Méline nous a apporté de la sérénité et de l’assurance. Elle a contribué à notre bonne solidité défensive sur l’ensemble de la saison»
Julie Perrodin (18 ans) : «C’est une jeune gardienne qui a effectué toute la saison avec l’équipe des U19 nationaux. Julie est en progression constante depuis son retour de blessure. Elle intègrera l’effectif D1 dès la saison prochaine»

Défenseures
Morgane Courteille (23 ans) : «C’est une solide défenseur. Morgane aime les duels. Elle a beaucoup d’impact physique. C’est également une bonne relanceuse. Ses qualités en font une joueuse importante dans les duels.»
Astrid Chazal (21 ans) : «Malgré son jeune âge, Astrid est une des joueuses les plus expérimentées de l’équipe. Cette stéphanoise a participé aux différentes montées du club. Elle a été sélectionnée à plusieurs reprises en équipe de France dans les équipes jeunes. C’est une défenseur technique et posée qui peut également évoluer au poste de milieu défensif.»
Charlotte Gauvin (21 ans) : «Charlotte est une joueuse intelligente dans le jeu et dans le placement. Elle est appliquée et à l’écoute. Cette défenseur latérale droite développe également une bonne agressivité dans les duels.»
Amandine Soulard (24 ans) : «C’est un petit gabarit très tonique, très présent. Amandine affiche de l’agressivité dans le bon sens du terme. Elle défend bien. Elle s’est blessée à la clavicule au cours du match face à l’OL. Elle est donc forfait mais sera présente à Poitiers pour encourager ses coéquipières»
Ludivine Coulomb (18 ans) : «Cette défenseur a fait beaucoup de progrès au cours de cette saison. Ludivine a passé un cap à force de travail. Elle a notamment progressé dans la relance. Elle anticipe bien, couvre bien et s’engage dans les duels. C’est une combattante.»
Ophélie Brevet (18 ans) : «C’est une défenseur centrale qui joue régulièrement avec l’équipe de France U19. Ophélie est une joueuse très appliquée. Ses qualités résident notamment dans la vision du jeu et l’anticipation. Quand il faut aller aux duels, elle répond présente.»

Milieux de terrain
Amélie Barbetta (20 ans) : «C’est une milieu de terrain à vocation plutôt défensive. Amélie est une joueuse technique dotée d’une excellente vision du jeu. Elle ne parle pas beaucoup mais elle sait se faire entendre : quand elle a des choses à dire, elle le fait très clairement.»
Safia Bengueddoudj (25 ans) : «C’est l’emblème de notre équipe. Au club depuis une dizaine d’années, Safia a participé à toutes les montées de la DH jusqu’à la première division. Elle est née à Saint-Etienne : elle est le symbole de l’équipe. Dans un rôle de milieu offensive, elle apporte de la percussion»
Kheira Hamraoui (21 ans) : «Kheira est une joueuse à vocation offensive qui est capable de faire tous les gestes techniques du football : le dribble, le jeu court et le jeu long, ce qui est plus rare pour une féminine. Elle est donc précieuse dans les renversements de jeu. Elle est également dotée d’une grosse frappe de balle. »
Aude Moreau (20 ans) : «Aude a un gros potentiel physique. C’est la travailleuse de l’équipe. Elle est très régulière : on peut toujours compter sur elle. Elle est également très intelligente dans le jeu. Elle est toujours bien placée. Elle récupère énormément de ballons.»
Camille Catala (20 ans) : «C’est une joueuse très généreuse, très déterminée sur le terrain. Dans la vie du groupe, Camille apporte sa bonne humeur, son sourire. Ses qualités sont valorisées par sa présélection en équipe de France A pour la prochaine Coupe du Monde en Allemagne.»
Déborah Taghavi (20 ans) : «C’est une joueuse offensive ayant une bonne technique. Déborah est notamment à l’aise et précieuse dans la conservation du ballon. Elle est à l’écoute des conseils et appliquée. Elle essaye toujours de bien faire.»
Maeva Clemaron (18 ans) : «C’est une milieu de terrain plutôt à vocation défensive. Maeva est toujours très impliquée dans les duels. Elle a de l’impact physique. Elle trouve souvent des solutions vers l’avant. Elle a parfois besoin d’être stimulé pour rester concentré dans son match.»

Attaquantes
Marjorie Beal (24 ans) : «Marjorie, c’est la technicienne du groupe. Cette attaquante a des qualités techniques au-dessus de la moyenne. Elle connait bien le club qu’elle a rejoint il y a quatre ans.»
Pauline Court (24 ans) : «C’est une attaquante qui a subi une grave blessure (jambe cassée). Pauline s’accroche pour revenir en forme et ainsi retrouver sa place dans l’équipe. C’est une joueuse battante et combative.»
Juliette Bernier (18 ans) : «C’est une jeune joueuse. Juliette est gauchère et apporte sa touche technique à l’équipe. Elle doit encore gagner en vivacité et en impact dans les duels.»
Finale du Challenge de France : Saint-Etienne a une marche du bonheur

Jeudi 19 Mai 2011
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :