Footofeminin.fr : le football au féminin

Francisco Da Costa : "Evreux a été opportuniste"

Victorieux de ses deux derniers matches en Challenge de France et en championnat, Evreux connaît un début d'année 2010 réussi. Entretien avec l'entraîneur de cette formation



(Source : PIDF)
(Source : PIDF)
FOF : Après un début de saison difficile, Evreux semble trouver son rythme de croisière ?
C'est vrai que la croisière était jusqu'à présent difficile. On a commencé la saison avec pas mal de changements notamment avec la fusion des deux clubs d'Evreux (NDLR : Evreux AC et La Madeleine Evreux sont devenus Evreux FC 27). Mais nous avons été la seule équipe à ne pas bénéficier de cette fusion. On a perdu deux jeunes internationales (NDLR : Léa Le Garrec partie à Montigny et Charlotte Poulain au PSG) et quelques autres départs. On a donc été obligé de reconstruire, on n'a pas pu recruter au départ. La grosse différence est quantitative avec 50 % des joueuses renouvelées. On a connu quelques défaites cuisantes mais on a toujours continué à y croire.

FOF : Dimanche, vous vous imposez à Bagneux (1-0), une performance qui vous permet de confirmer le succès acquis à Tours ?
Pourtant on n'a pas pu faire une équipe correcte et compétitive au départ. Il y a eu un accident sur la route qui nous a obligé à débuter la rencontre à 9 sans pouvoir s'échauffer. Le plus important a été que l'équipe a retrouvé une joueuse dans les buts et quelques anciennes et jeunes commencent à venir. Face à Bagneux, cela a été délicat, on a été pris à la gorge tout de suite. On a profité de la maladresse adverse, en passant toute la mi-temps à colmater les brèches. On a tenu et on a été capable de faire front.

Francisco Da Costa : "Evreux a été opportuniste"
En deuxième mi-temps, on a continué à laisser le jeu à notre adversaire, et on a placé des contres. Finalement on peut résumer en disant que Bagneux n'a pas su marquer et Evreux a été opportuniste. Notre gardienne a été dans un grand jour (NDLR : Emilie Sapowicz, la soeur de Bérangère gardienne du PSG). L'équipe s'est battue avec "becs et ongles". Elles le méritent sur le travail qu'elles ont fourni.

Jeudi 4 Février 2010
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :