Footofeminin.fr : le football au féminin

L’Equipe de France revient là où elle est née

Royer-Souef, Thomas, Binard, Monnier, Lesieur… elles ont écrit les premières heures de l’Equipe de France féminine, c’était en 1971, quelques mois après la reconnaissance officielle du football pratiqué par les filles, quelques mois, aussi, après avoir lancé le football féminin à Reims, site ô combien phare du football français.



L’Equipe de France revient là où elle est née
Les années vingt avaient déjà été le théâtre de matches féminins particulièrement suivis, après le lancement en 1912 de l’association Fémina Sport qui initiera l’activité foot pour les femmes. Le régime de Vichy passera par là pour décréter cette activité nocive pour les femmes…
Mais quand, en 1968, les clubs fleurissent, les matches s’organisent sur le territoire, Alsaciennes et Champenoises en tête, la FFF ne peut plus ignorer le phénomène. Pierre Goeffroy, qui a monté son équipe rémoise, deviendra le premier sélectionneur… de ses propres joueuses.
Reims et l’équipe de France ne font qu’un, ou presque.
Gigi, Marie-Bernadette, Maryse, Armelle prennent la route du Mexique en août 1971 (photo) pour représenter la France dans une compétition mondiale qui regroupe l’Angleterre, l’Argentine, le Danemark et l’Italie. Avec Michèle Monnier pour leader, n°1 des capitaines bleu-blanc-rouge devant l’éternité.
C’est le début de l’aventure des pionnières.
Ce samedi 29 juin 2013, c’est aussi leur journée. L’Equipe de France de Bruno Bini revient. Avec Gaëtane, Sandrine, Camille, Louisa… Une forme d’hommage pour celles par qui tout a commencé.
En mars dernier, au cours d’un week-end « spécial internationales », le Président Le Graët les a félicitées d’avoir persévéré dans l’indifférence générale et les a remerciées d’avoir donné l’élan.
Ce match France-Norvège, qui s’inscrit dans une phase ultime de préparation au Championnat d’Europe, est aussi une forme d’hommage. Mesdames, merci et chapeau bas.

Samedi 29 Juin 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :