Footofeminin.fr : le football au féminin

La coupe est pleine pour le PSG

Le Paris Saint-Germain s'est adjugé, sans coup férir, la finale du Challenge de France ce dimanche à Evry-Bondoufle aux dépens de Montpellier HSC qui a sombré au retour des vestiaires.



La coupe est pleine pour le PSG
Dimanche 23 mai 2010 - 18h30
PARIS ST GERMAIN - MONTPELLIER HERAULT SC : 5-0 (1-0)
Bondoufle (Stade Robert Bobin)
Temps ensoleillé - Terrain excellent
Spectateurs : 4 200 environ
Arbitres : Sabine Bonnin, Elodie Coppola, Audrey Guerlin. 4e arbitre : Karine Lassale
Buts : Ingrid BOYELDIEU 19', Caroline PIZZALA 54', 85', Nora COTON PELAGIE 68', Elise BUSSAGLIA 72'
Avertissement : Legrand 90+1' pour le PSG
PSG : 1-Bérangère SAPOWICZ ; 3-Laure BOULLEAU, 5-Sabrina DELANNOY (cap.), 4-Nonna DEBONNE, 2-Julie SOYER ; 11-Elise BUSSAGLIA ; 10-Nora COTON PELAGIE (12-Gwenaëlle PELE 72'), 6-Caroline PIZZALA, 8-Candice PREVOST, 7-Jessica HOUARA (15-Stéphanie LEGRAND 90') ; 9-Ingrid BOYELDIEU (13-Zohra AYACHI 58'). Entr.: Camille VAZ
Non utilisées : 14-Emilie L'HUILLIER, 16-Marie-Océane BAYOL
MONTPELLIER : Céline DEVILLE ; 11-Ludivine DIGUELMAN, 3-Cynthia VIANA, 5-Sabrina VIGUIER (cap.), 6-Faustine ROUX (14-Delphine BLANC 76') ; 4-Hoda LATTAF, 8-Mélissa PLAZA, 9-Lalia DALI (12-Nora HAMOU MAAMAR 46'), 7-Marine PERVIER (13-Charlotte LOZE 46') ; 10-Viviane ASSEYI ; 2-Marie-Laure DELIE. Entr.: Sarah M'BAREK
Non utilisées : 15-Marine CACCIAGUERRA, 16-Solène DURAND.

La coupe est pleine pour le PSG
En ce jour de fête des 40 ans du football féminin, le Paris Saint-Germain s'est imposé face à des Montpellieraines qui ont perdu l'espoir d'accrocher cette saison un titre. C'est devant plus de quatre mille spectateurs et un kop parisien en force qui a animé avec ses chœurs la rencontre que les partenaires de Sabrina Delannoy ont dicté leur loi sur la pelouse de Bondoufle. Et sans conteste, les Parisiennes se sont montrées un ton au-dessus des protégées de Sarah M'Barek qui se sont montrées bien impuissantes face à des Parisiennes survoltées dans la dernière demi-heure de jeu.

Tout comme leurs homologues masculins, les féminines du PSG se sont offerts la coupe nationale. Mais contrairement à eux, ce titre en Challenge de France est le premier dans l'histoire du club. Les Parisiennes entamaient bien la rencontre en imposant leur jeu et allaient trouver le chemin des filets une première fois après 19 minutes. Houara dans le couloir droit centrait devant le but sur Prévost qui reprenait de volée. Sa tentative était envoyée sur la barre transversale, mais Boyeldieu était à la réception du ballon au second poteau et ouvrait le score (1-0, 19'). Toujours dans cette dynamique, le PSG tentait aussi sa chance sur un coup franc de Bussaglia qui fuyait le cadre (34e).

En seconde période, l'équipe montpellieraine était modifiée de deux éléments mais il n'en restait pas moins que le PSG était toujours mieux dans cette partie. L'inusable Houara dans le couloir droit centrait en retrait pour Pizzala qui reprenait aux 16 m d'une frappe croisée à ras de terre dans le petit filet opposé de Deville (2-0, 54'). Le PSG apportait à son tour du sang neuf avec l'entrée d'Ayachi, mais n'était à l'abri d'une réduction de l'écart à l'image d'un renvoi de Sapowicz sur Lozé qui cherchait Delie devant un but esseulé mais il fallait le retour décisif de Delannoy pour éviter cela (64e). Après quoi le break allait être fait sur un énième débordement de Houara qui trouvait au second poteau Coton-Pelagie, esseulée. Prenant le temps de contrôler, elle ajustait Deville (3-0, 68'). Bussaglia y allait de son but déclenchant une frappe soudaine de 30 m dont le rebond surprenait la gardienne adverse (4-0, 72'). Montpellier n'y était plus et Boulleau (74e, 84e) tentaient à son tour de marquer. Une tâche qu'allait accomplir magnifiquement Pizzala en récupérant le ballon aux 22 m et en envoyant une frappe enroulée dans la lucarne gauche de Deville (5-0, 85'). La victoire était assurée pour le PSG, mais la volonté de ne pas encaisser de plus persistait. Face à son ancien club, Delie allait pourtant essayer (73e, 83e) sans y parvenir. A l'issue de la rencontre, l'entraîneur Camille Vaz savourait ce résultat récompensant une belle saison alors que son homologue ne pouvait que constater le score lourd du tableau d'affichage.


Dimanche 23 Mai 2010
Sébastien Duret


Dans la même rubrique :