Footofeminin.fr : le football au féminin

Les 17 ans montent sur le podium

En battant la Norvège, ce jeudi matin, les mini-Bleues ont décroché la troisième place de l'Euro



Les Françaises fêtent leur troisième place (photo : uefa.com)
Les Françaises fêtent leur troisième place (photo : uefa.com)
Jeudi 25 juin 2009 - 11 h
FRANCE - NORVEGE : 3-1 (0-0)
Nyon (Stade de Colovray)
Temps ensoleillé - Terrain excellent
Spectateurs : 600
Arbitres : Esther Azzopardi Farrugia (MLT) assistée par Sian Massey (ANG) et Anne Cheron (BEL). 4e arbitre : Simona Ghisletta (SUI)
Buts pour la France : Anaïs RIBEYRA 66', 79', Tatiana SOLANET 80'
But pour la Norvège : Catherine DEKKERHUS 63'

Aucun avertissement
FRANCE : 1-Camille DESFORGES ; 2-Ludivine COULOMB, 5-Marion TORRENT (cap.), 4-Anaig BUTEL, 3-Cindy BERTHET (11-Tatiana SOLANET 26') ; 15-Caroline LA VILLA, 10-Charlotte FERNANDES (9-Léa LE GARREC 80+1'), 8-Maeva CLEMARON, 18-Makan Mouchou TRAORE ; 17-Anaïs RIBEYRA, 12-Cindy THOMAS (14-Rose LAVAUD 56'). Entr.: Francisco 'Paco' RUBIO
Non utilisées : 16-Pauline PEYRAUD-MAGNIN, 6-Saïda AKHERRAZE, 7-Jessica MARGARETTA, 13-Manon POURTALET
NORVEGE : 12-Hildegunn OLSEN ; 2-Anja SØNSTEVOLD, 3-Maria THORISDOTTIR, 6-Maren SNEKVIK (4-Marlene Karlseng UTLAND 80+3'), 7-Maren KNUDSEN ; 8-Andrine HEGERBERG (13-Fride Tessem MØRKESET 74'), 9-Catherine DEKKERHUS (cap.), 11-Else VASSBØ ; 14-Isabell GJERDE (15-Siri MORK 41'), 16-Lisa-Marie KARLSENG UTLAND, 17-Emilie HAAVI. Entr.: Tarjei SMAGESJØ
Non utilisées : 1-Ingrid BØRNES, 5-Anette TENGESDAL, 10-Ina SKAUG, 18-Sara Hakli FOSS

Les buts
0-1 Catherine DEKKERHUS 63' (Corner de Snekvik prolongé de la tête par Knudsen, le ballon est récupéré au 2e poteau par Dekkerhus qui pivote et place une frappe dru droit dans le petit filet opposé)
1-1 Anaïs RIBEYRA 66' (Lavaud côté droit centre pour la tête piquée de Ribeyra au 2e poteau)
2-1 Anaïs RIBEYRA 79' (Traoré effectue un gros travail côté droit et place un centre devant le but, Ribeyra aux 6 m du bout du pied droit prolonge)
3-1 Tatiana SOLANET 80' (Solanet contrôle au milieu, accélère et place de 30 m une frappe montante qui rebondit juste devant la gardienne)

Anaig Butel à la lutte avec Mork (photo : uefa.com)
Anaig Butel à la lutte avec Mork (photo : uefa.com)
La France remporte le match de la troisième place au bout du suspense, grâce à trois buts dans les quinze dernières minutes, à Nyon (Suisse), dans le Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans.

Les deux équipes commençaient le match avec un effectif sérieusement remanié, avec une nouvelle gardienne de chaque côté. Comme en demi-finale face à l'Allemagne, les Françaises subissaient en tout début de match. Sur un corner de Maren Volden Snekvik de la droite, Maria Thorirsdottir devançait les défenseurs françaises mais le ballon heurtait le poteau de la gardienne Camille Desforges (8e). Puis sur un centre millimétré d'Emilie Haavi, Lisa-Marie Karlseng Utland reprenait de la tête au point de penalty et le ballon frôlait la barre transversale (9e).

La France manquait à son tour de réussite lorsque Maeva Clemaron héritait du ballon au deuxième poteau suite à un corner et adressait une frappe flottante qui rebondissait sur la transversale norvégienne (20e). Les Françaises inquiétaient encore cette dernière sur quelques frappes lointaines de Thomas (19e), Traoré (24e et 39e) mais les meilleures occasions étaient scandinaves. La capitaine Marion Torrent jaillissait alors qu'Utland s'apprêtait à armer à bout portant puis Desforges se détendait sur une bonne frappe des seize mètres d'Isabell Gjerde (31e).

Anaïs Ribeyra auteur d'un doublé (photo : uefa.com)
Anaïs Ribeyra auteur d'un doublé (photo : uefa.com)
Les Tricolores étaient plus agressives en début de deuxième mi-temps mais Ribeyra laissait passer sa chance. Elle s'ouvrait le chemin du but en effaçant deux défenseurs mais son tir passait au ras du poteau (62e). Sur l'action suivante, la Norvège obtenait un corner tiré par Maren Snekvik et son capitaine Catherine Dekkerhus - jusque-là discrète - récupérait le ballon dans la surface, se retournait et enchaînait par une frappe dans la lucarne opposée après 63 minutes.

Anaïs Ribeyra, déjà buteuse lors des demi-finales, semait alors la panique dans la défense norvégienne. Anette Tengesdal puis Gunn Olsen sauvaient leur camp (65e) mais après 66 minutes, Rose Lavaud combinait avec Ludivine Coulomb qui adressait un centre précis sur Ribeyra dont la tête piquée lobait Gunn Olsen. Six minutes plus tard, elle frappait en pivot sur le poteau droit, comme Caroline La Villa un instant plus tôt (69e). Après 79 minutes, Ribeyra s'offrait un doublé en déviant un centre de Makan Traore. Juste avant le temps additionel, Tatiana Solanet corsait l'addition d'une frappe tendue des trente mètres qui rebondissait juste devant la gardienne norvégienne.

Source : uefa.com

Maeva Clemaron (photo : uefa.com)
Maeva Clemaron (photo : uefa.com)
LES REACTIONS (source : uefa.com)

Anaïs Ribeyra, attaquante de la France
Je suis contente, heureuse pour l’équipe. On s’est battues tout le long du match, comme en demi-finale. On mérite notre troisième place. Je pense que je pouvais faire encore mieux aujourd’hui. mais le but en demi-finale, c’était un de mes plus beaux parce que je suis quand même partie de mon coup et j’ai dribblé trois défenseurs. Aujourd’hui les défenseurs norvégiennes étaient quand même assez fortes mais on a su faire la différence. On n’a encore rien prévu pour fêter ça mais on va improviser…

Paco Rubio, sélectionneur de la France
Je suis heureux, surtout pour les filles parce que je pense qu’elles méritaient au moins la troisième place. Elles étaient un peu fatiguées ici. Certaines n’avaient pas joué depuis trois semaines. On a eu une grosse déception lundi mais pour sceller cette saison, il nous fallait absolument une victoire sinon tout ce qu’on avait fait avant serait passé aux oubliettes.

Je pense qu’en première mi-temps on a eu un petit souci au milieu de terrain. Il a fallu recadrer un petit peu, on a fait des changements. En première mi-temps on était mal placé au niveau tactique, au niveau mental aussi. J’avais insisté pour qu’on parte avec le ballon et on balançait la balle en avant. Tout n'allait pas très bien en première mi-temps On a remis les pendules à l’heure en deuxième mi-temps. On est reparti et on a pris un but un peu malheureux mais je pense que déjà à ce moment on avait le match en main.

Je pense aussi que les Norvégiennes étaient un peu fatiguées. Les sept qui n’avaient pas démarré lundi ont commencé aujourd’hui. Toutes les autres méritaient de jouer par rapport à la saison. Je les ai fait jouer en toute confiance. L’essentiel, c’est qu’elles se sentent toutes concernées et qu’elles aient toutes jouées. On avait un super groupe et elles n’ont pas accepté la défaite lundi. Elles voulaient à tout prix faire un truc.

On a 4 filles nées en 93 donc on pense déjà au futur et au groupe de qualification pour le premier tour avec l’Islande, Israël et l’Allemagne…


Tarjei Smågesjø, sélectionneur de la Norvège
C'est la déception. Ceci dit, en première période, nous n'étions pas loin de notre meilleur niveau et je suis heureux de ce que nous avons accompli. Mais à ce niveau, il faut concrétiser ses occasions. C'est un leçon à retenir, surtout contre de telles équipes.

Jeudi 25 Juin 2009
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :