Footofeminin.fr : le football au féminin

Les réactions après France-Italie

Après le match nul des Bleues face à l'Italie (0-0), Bruno Bini, Laura Georges, Sonia Bompastor et Gaëtane Thiney reviennent sur ce match aller des barrages qualificatifs pour la Coupe du monde 2011 en Allemagne.



Bruno Bini : « On va rentrer dans le Guiness Book »

Bruno Bini (photo : Patrick Blond)
Bruno Bini (photo : Patrick Blond)
« On n'a toujours pas perdu, on n'a toujours pas pris de buts et on est toujours pas qualifié. Onze matches sans perdre, sans prendre de buts, on va rentrer dans le Guiness Book... On peut regretter les deux ou trois bonnes opportunités qu'on a eu, mais ça fait partie du foot.
En première période, notre bloc était trop bas, le ballon nous brûlait un peu les pieds et les filles ne jouaient pas assez proches les unes des autres. Notre force c'est la conservation du ballon, mais là on le perdait trop vite.
Les filles ont bien rectifié le tir en seconde mi-temps, où là, on leur a posé des problèmes parce que notre bloc a joué plus haut et on les perturbées avec nos deux attaquantes de côté qui n'ont cessé de permuter. On peut regretter le carton jaune de "Soub" à la 93e minute qui sera, je pense, suspendu. On va donc rappeler Amandine Henry de Lyon.
Il y avait beaucoup de monde, un bon public, un bon terrain, deux bonnes équipes ça ne peut donner qu'un bon match de football même s'il y a eu 0-0. Tant qu'on ne prend pas de but, on n'est toujours pas éliminé et puis il faudra bien que les Italiennes se découvrent un petit peu chez elle, si elles veulent marquer. Elles ont eu une opportunité sur une erreur de relance de notre part, mais dans l'ensemble on a eu la maîtrise. Les filles ont eu du caractère, elles ne se sont pas affolées, elles ont essayé de produire du jeu avec des enchaînements de qualité. On verra mercredi à 17h si on a fait une bonne opération.
Si on a mis Sandrine Soubeyrand en défense centrale, c'est qu'on savait qu'elle repondrait à nos attentes. Elle a déjà joué à ce poste à Juvisy, ce n'est pas un tour de « passe-passe. » En fait, on voulait décaler Elise Bussaglia pour faire jouer Eugénie Le Sommer car on était sûr qu'ils avaient fait un plan sur Elodie Thomis donc on voulait un peu créer la surprise côté gauche. Après, quand la latérale gauche a pris le pas sur Elodie Thomis, on a changé pour qu'elle la prenne sur son mauvais pied tout comme Le Sommer. »

Laura Georges : «Avoir confiance en nos qualités »

« La tâche va être plus ardue là-bas, mais ce qui est positif c'est qu'on n'a pas pris de buts, donc les chances seront égales. Contre la Finlande, l'Italie avait joué plus haut, les Italiennes étaient plus agressives sur le porteur donc je pense que ça va pas mal attaquer, elles vont essayer de marquer vite puis de fermer le jeu par la suite.
C'est une équipe à notre portée, maintenant elles auront le public avec elle. Nous, il faudra qu'on soit concentrées, rigoureuses, qu'on ait confiance en nos qualités et qu'on soit à la hauteur de ces évènements là. »

Sonia Bompastor : « On garde beaucoup d'espoir »

« On n'a pas encaissé de buts, c'est une bonne chose, on aurait certainement pu se lâcher un petit peu plus dans le jeu, on nous a senti un peu timorés. On s'est quand même créer quelques occasions qu'on aurait pu concrétiser, malheureusement, on ne l'a pas fait mais on garde quand même beaucoup d'espoir pour le match retour.
On savait que ça n'allait pas être un match facile car les Italiennes ont beaucoup progressé depuis deux ans. Elles ont de très bonnes joueuses, on a été performantes défensivement car on n'a pas encaissé de but maintenant il faudra faire un petit mieux offensivement en Italie.»

Gaëtane Thiney : « Je sais qu'on peut les battre chez elles »

« Je suis un peu déçue qu'on n'ait pas marqué surtout sur les occasions qu'on a eues en fin de match.
On se retrouve face à la gardienne sur des passes à ras de terre, on se doit de mettre ces occasions au fond. Mais l'Italie en a eu aussi. Elles auraient pu mettre un but sur un corner et, heureusement, on le sauve sur la ligne. 0-0 c'est équitable et dans trois jours, c'est la revanche.
Ne pas prendre de buts contre l'Italie qui est une équipe vicieuse et qui cherche à marquer en contre, sur des corner ou des coup-franc, c'est déjà faire preuve d'une grande solidarité défensive de notre part. Cette équipe n'est pas invincible, on l'a vu car on a réussi à centrer, déborder, se créer des occasions.
On va tranquillement préparer ce match, on va marquer un but qui va nous faire du bien et qui nous permettra de nous qualifier. J'ai confiance en notre groupe, notre jeu, je sais qu'on peut aller les battre là-bas. Il faut marquer juste un petit but et on leur laissera faire le reste car si elles commencent à attaquer et qu'elles se découvrent, nos contre attaques vont être difficiles à gérer pour les Italiennes. »

Propos recueillis par Thibault Simonnet


Dimanche 12 Septembre 2010
Thibault Simonnet


Dans la même rubrique :