Footofeminin.fr : le football au féminin

Une saison, des stats, des chiffres

Première série de statistiques sur la Division 1. Retrouvez les bilans des buteuses, passeuses, classement, attaques, défenses....



Tonazzi, meilleure buteuse du championnat (photo : LP)
Tonazzi, meilleure buteuse du championnat (photo : LP)
BUTEUSES

Laëtitia Tonazzi (Juvisy) termine meilleure buteuse du championnat de France de D1 avec 27 réalisations. Il s'agit de son meilleur total personnel, le précédent étant de 16 buts en 2006-2007. Il faut par contre remonter à 2003-2004 pour trouver la meilleure buteuse avec plus faible total de buts, c'était Claire Morel avec 18 réalisations pour le FC Lyon.

Les 27 buts de Tonazzi se décomposent en un quintuplé (face à Evreux), un quadruplé (face à La Roche), deux triplés (contre Toulouse et Vendenheim), 4 doublés et 4 solos. Le ratio de but est de 1 toutes les 67 minutes, Tonazzi ayant joué 1817 minutes cette saison. Parmi le top 5, seule Brétigny a un meilleur ratio avec 1 but toutes les 56 minutes.

Le top 5 des buteuses
1. Laëtitia TONAZZI, 27 buts (Juvisy)
2. Sandrine BRETIGNY, 25 buts (Lyon)
3. Elodie RAMOS, 17 buts (Montpellier)
4. Marie-Laure DELIE, 16 buts (PSG)
5. Hoda LATTAF (Lyon) et Corinne LEBAILLY (Vendenheim), 15 buts

Le classement complet CLIQUEZ ICI


Bompastor, meilleure passeuse (photo : VG)
Bompastor, meilleure passeuse (photo : VG)
PASSEUSES

Sonia Bompastor est de loin et comme la saison dernière la meilleure passeuse du championnat. Avec 20 passes décisives, elle devance de dix unités, Amélie Coquet de Juvisy revenue en force en fin de saison. Deux autres partenaires lyonnaises au sein de la meilleure attaque du championnat suivent avec 9 passes : Abily et Lattaf.

Le top 5 des passeuses décisives
1. Sonia BOMPASTOR, 20 passes (Lyon)
2. Amélie COQUET, 10 passes (Juvisy)
3. Camille ABILY, 9 passes (Lyon)
4. Hoda LATTAF, 9 passes (Lyon)
5. Inès DHAOU, 7 passes (PSG)


Difficile apprentissage de la D1 pour Evreux et leur entraineur, avec le lourd revers à Juvisy (2-14)
Difficile apprentissage de la D1 pour Evreux et leur entraineur, avec le lourd revers à Juvisy (2-14)
SCORES

Le score le plus fréquent est 1-0 ou 0-1. A 23 reprises cette saison, les matches se sont soldés sur ce score, soit un peu plus de 17 % des rencontres. Derrière, c'est le score de 2-0 ou 0-2 qui arrive, avec 18 rencontres soit un peu plus de 13 % des cas.

Les scores les plus fréquents
1-0 : 23 fois
2-0 : 18 fois
3-0 : 15 fois
0-0 : 10 fois
2-1 : 9 fois
4-0 : 8 fois
1-1 et 3-1 : 7 fois

A l'inverse, quelques scores ne sont produits qu'à une seule reprise, et l'un d'entre eux est d'ailleurs un nouveau record depuis la création de la poule unique en 1992. La rencontre qui s'est soldée par le score de 14-2 est la plus prolifique et le plus grand écart. Le précédent record était de 13-1 entre Toulouse et Félines St-Cyr en 1999.

Les scores uniques
9-0, 11-0, 8-1, 5-2, 14-2

Les plus grands écarts
12 buts : Juvisy - Evreux (14-2)
11 buts : Lyon - Hénin-Beaumont (11-0)
10 buts : Lyon - Vendenheim (10-0) et Lyon - Toulouse (10-0)
9 buts : Lyon - Evreux (9-0)


St-Etienne est restée 19 journées sur 22 dans le quatuor !
St-Etienne est restée 19 journées sur 22 dans le quatuor !
CLASSEMENT

Lyon aura trusté la première place du championnat avec 20 fois sur 22 la première place du championnat. Juvisy et Vendenheim se partagent les miettes du gâteau avec une pole position chacun (statistiques basées sur le fait que les matches en retard sont jouées à leur date initiale).
Le fauteuil de dauphin n'aura pas connu plus de clubs puisque seulement trois à savoir Juvisy, Montpellier et Lyon auront occupé cette place. La troisième place a été tenue par 5 clubs, tout comme la 4e place. Au final, seuls Juvisy et Lyon ont toujours été dans le quatuor de tête du championnat.

Les leaders journée par journée
Lyon : 20 fois (de la 3e à la 22e journée)
Vendenheim : 1 fois (2e journée)
Juvisy : 1 fois (1re journée)

Les dauphins journée par journée
Juvisy : 15 fois (3e à 8e journée, 14e à 22e journée)
Montpellier : 6 fois (1re journée, 9e à 13e journée)
Lyon : 1 fois (2e journée)

Les troisièmes
Montpellier : 12 fois
Juvisy et Saint-Etienne : 4 fois
Lyon et Toulouse : 1 fois

Les quatrièmes
Saint-Etienne : 15 fois
Montpellier : 3 fois
Juvisy : 2 fois
Toulouse et Vendenheim : 1 fois


En bas de tableau, 6 clubs auront connus la position de relégable peu enviée. Si Hénin-Beaumont et Saint-Brieuc ont été les plus fréquemment relégables (11 fois), ils ont évité la sentence que La Roche et Evreux (9 fois relégables) n'ont pu évité. PSG et Soyaux relégables à deux reprises en début de saison ont ensuite quitté définitivement la zone.

Pour Evreux, relégable après la première journée, le club normand est retombé dans cette zone seulement à partir de la 15e journée pour ne plus la quitter. Pour La Roche, c'est lors de l'ultime journée, après quelques passages ponctuels dans la saison que cela s'est produit.

Les positions de relégables
Hénin-Beaumont et Saint-Brieuc : 11 fois
La Roche et Evreux : 9 fois
PSG et Soyaux : 2 fois


POINTS

Lyon termine champion de France avec 80 pts soit le total le plus faible de ses quatre dernières années (83 pts en 2006-2007, 85 en 2005-2006 et 82 en 2004-2005). Malgré cela, le club olympien est resté invaincu. Le dernier club a avoir réussi cela était Montpellier en 2004-2005.
L'OL est d'ailleurs sur une série de 42 matches sans défaite, la dernière remontant au 10 septembre 2006 face à Juvisy (0-1).

Le premier non relégable, Saint-Brieuc totalise 43 pts. C'est le plus fort total de points nécessaire au maintien en D1 depuis que seulement 2 clubs sont relégables chaque saison, c'est à dire 6 ans. D'ailleurs au fil des années, le nombre de points nécessaire augmente, synonyme d'une plus grande homogénéité : 35, puis 36, 36, 37, 40 et désormais 43 !


ATTAQUES - DEFENSES

Lyon termine meilleure attaque et meilleure défense du championnat. Avec 93 buts, c'est moins bien que l'an passé (116 buts) mais c'est le second meilleur total de l'histoire. Sur le plan défensif, les 4 buts encaissés constituent un record (des buts inscrits par Haziraj (2 fois, Saint-Brieuc), Guillard (1 fois, La Roche) et Coquet (1 fois, Juvisy). A 3 reprises, d'ailleurs l'OL aura été mené au score par ces buts inscrits.

Le top 5 des attaques
1. Lyon, 93 buts
2. Juvisy, 72 buts
3. Montpellier, 43 buts
4. Vendenheim, 34 buts
5. Soyaux, 31 buts

Le classement complet CLIQUEZ ICI

Le top 5 des défenses
1. Lyon, 4 buts
2. Juvisy, 13 buts
3. Montpellier, 15 buts
4. Saint-Etienne, 22 buts
5. Soyaux, 32 buts

Le classement complet CLIQUEZ ICI


DOMICILE - EXTERIEUR

Lyon prend les premières places des résultats obtenus à domicile tout comme à l'extérieur

Le top 5 des points obtenus à domicile
1. Lyon, 40 pts sur 44 possibles
2. Juvisy, 35 pts
3. Montpellier, 32 pts
4. Saint-Etienne, 32 pts
5. Toulouse, 29 pts

Le top 5 des points obtenus à l'extérieur
1. Lyon, 40 pts
2. Juvisy, 38 pts
3. Montpellier, 31 pts
4. PSG, 29 pts
5. Soyaux, 25 pts


TEMPS DE JEU ET JOUEUSES UTILISEES

6 joueuses ont pris part à toutes les rencontres de cette saison parmi lesquels trois gardiennes de but : Cuvillier, Malet et Mellec, soit 1980 minutes. Au total, 292 joueuses ont participé à au moins un match de championnat de D1 cette saison.

1980 minutes
Manuella Cuvillier (Hénin-Beaumont)
Sabrina Klughertz (Vendenheim)
Stéphanie Legrand (Evreux)
Audrey Malet (La Roche-sur-Yon)
Stéphanie Mellec (Saint-Brieuc)
Marina Pascaud (Soyaux)
1962 minutes
Virginie Dessalle (Toulouse)
1950 minutes
Caroline Deluca (Evreux)
1949 minutes
Alexandra Plantive (La Roche-sur-Yon)
1947 minutes
Aurélie Desmaretz (Hénin-Beaumont)

Les temps de jeu complet : CLIQUEZ ICI



FAIR PLAY

Calculé selon le système d'un point de pénalité par avertissement et de trois par carton rouge, le classement du fair play offre la première place à Hénin-Beaumont (seulement 4 avertissements cette saison). L'équipe artésienne devance Juvisy et Saint-Brieuc, 6 avertissements chacun. Saint-Etienne ferme la marche avec 33 points (27 jaunes et 2 rouges).

Le classement
1. Hénin-Beaumont, 4 pts
2. Juvisy, 6 pts
3. Saint-Brieuc, 6 pts
4. Montpellier, 12 pts
5. Lyon, 14 pts
6. La Roche-sur-Yon, 15 pts
7. PSG, 15 pts
8. Evreux, 16 pts
9. Toulouse, 18 pts
10. Vendenheim, 19 pts
11. Soyaux, 22 pts
12. Saint-Etienne, 33 pts


Jeudi 19 Juin 2008
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :