Footofeminin.fr : le football au féminin

#WEURO2017 - Groupe C : Qualification dans la douleur pour les BLEUES

Réduites à dix puis menées au score, les Bleues ont éprouvé les pires difficultés à décrocher le point du match nul nécessaire à la qualification. Une force mentale et un coup franc d'Abily l'a permis.



Les Bleues ont été à la peine pour se qualifier (photos UEFA.com)
Les Bleues ont été à la peine pour se qualifier (photos UEFA.com)
Les Bleues auraient pu rentrer dès demain en France après un scénario catastrophe juste avant la vingtième minute de jeu. Expulsion puis but en faveur de la Suisse, la réussite fuyait les Tricolores mais elles ont su s'accrocher pour revenir à la marque, sans s'énerver et décrocher leur billet pour les quarts.

C'est le genre de scénario qui fédère une équipe. Après match, les joueuses françaises mettaient en avant le mental qui a été nécessaire pour parvenir à inverser la tendance dans une partie mal engagée. Sur le terrain, la France a de nouveau pêché dans la finition, obligée de courir après le score face à un adversaire regroupé. La délivrance est venue pour la troisième fois en trois matchs sur coup de pied arrêté. Après le penalty contre l'Islande, le corner face à l'Autriche, cette fois-ci la patte droite d'Abily sur coup franc a permis de prendre le point du match nul nécessaire à la qualification (1-1, 76'). Depuis un an, la milieu de terrain française excelle dans cet exercice où elle peaufine ses frappes en fin d'entraînement. Celui frappé à la 34e minute avait été manqué mais le suivant fut le bon avec aussi l'aide de la gardienne suissesse sur le coup qui a commis une erreur d'appréciation.

Cinq minutes catastrophiques

Le scénario était mal engagé avec l'ouverture du score suissesse
Le scénario était mal engagé avec l'ouverture du score suissesse
Avant de devoir courir après le score, la France avait eu les premières occasions. Renard plaçait une premier coup de tête sans danger (9e). C'est sur l'un des rares mouvements offensifs aboutis avec au départ Périsset puis Abily pour lancer Diani à droite et un centre en retrait de Lavogez que la gardienne Thalmann devait sortir une détente sur sa gauche décisive (16e). Dans la minute qui suivait, Karchaoui gérait mal un ballon côté gauche, Bachmann partait au but et Périsset lui coupait la trajectoire. Carton rouge et des Bleues réduites à dix (17e). Le coup franc qui suivait frappé par Moser était déposé sur la tête de Crnogorcevic, étrangement seule au second poteau (1-0, 19'). Une aubaine pour la Suisse qui allait ensuite faire bloc.

Lavogez, titulaire pour la première fois dans cet Euro, répondait par une frappe enroulée sans danger (25e) puis servait Abily pour une frappe vicieuse à ras de terre bien sortie par la gardienne adverse (29e). Thalmann réussissait alors son match lisant bien le jeu (31e). Mais la Suisse avait son poison pour semer le doute dans la défense française. Karchaoui était proche du carton pour une faute sur Bachmann (34e) qui lançait Dickenmann en contre venir conclure par une frappe (41e).

Le mental n'a pas lâché

Malgré le rouge de Périsset et le but encaissé, la France est revenue
Malgré le rouge de Périsset et le but encaissé, la France est revenue
Malgré le retard d'un but à la pause, Echouafni gardait le même groupe. La Suisse subissait, recevant ses premiers avertissements. Les actions tricolores stoppées, il fallait profiter des coups de pied arrêtés ce que faisait donc Abily suite à une faute de la buteuse Crnogorčević sur Le Sommer. La France tenait ce résultat nul suffisant et pouvait donner un grand ouf de soulagement avant de penser à la suite.

Le quart de finale dimanche prochain, probablement face à l'Angleterre, se jouera sans Périsset, exclue, mais aussi Renard qui a reçu un second avertissement lors de ce premier tour. Un nouveau handicap pour les Bleues qui n'ont marqué que sur coups de pied arrêtés, et n'ont mené au score depuis le début de l'Euro que lors des dernières minutes de France - Islande (86e).

>> REACTIONS


Classement final
1. Autriche, 7 pts (5-1)
2. France, 5 pts (3-2)
-------------------------------
3. Suisse, 4 pts (3-3)
4. Islande, 0 pt (1-6)


Championnat d'Europe de l'UEFA - Groupe C - Troisième journée
SUISSE - FRANCE : 1-1 (1-0)
Breda (Rat Verlegh Stadion)
Temps légèrement couvert - Terrain bon
Spectateurs : 6 711
Arbitres : Katalin Kulcsár (Hongrie) assistée de Judit Kulcsár (Hongrie) et Ekaterina Kurochkina (Russie). 4e arbitre : Bibiana Steinhaus (Allemagne)
Buts :
1-0 Ana Maria CRNOGORCEVIC 19' (Coup franc de Moser à 22 m légèrement décalé à droite qui dépose le ballon au second poteau sur la tête de Crnogorčević esseulée à 10 m du but)
1-1 Camille ABILY 76' (Coup franc direct à 20 m décalé sur la gauche près de l'angle de la surface frappé direct du droit sous la barre, la gardienne suisse rate son intervention)
Avertissements : Bernauer 66', Calligaris 68', Dickenmann 72' pour la Suisse ; Renard 14', Henry 43' pour la France
Expulsion : Périsset 17' pour la France

Suisse : 1-Gaëlle Thalmann ; 9-Ana-Maria Crnogorčević, 14-Rahel Kiwic, 13-Lia Wälti, 5-Noelle Maritz ; 8-Cinzia Zehnder (6-Géraldine Reuteler 80'), 22-Vanessa Bernauer, 7-Martina Moser (18-Viola Calligaris 65'), 11-Lara Dickenmann (cap.) ; 10-Ramona Bachmann, 19-Eseosa Aigbogun (3-Meriame Terchoun 79'). Entr.: Martina Voss-Tecklenburg
Non utilisées : 12-Stenia Michel, 21-Seraina Friedli, 2-Jana Brunner, 4-Rachel Rinast, 15-Caroline Abbé, 16-Fabienne Humm, 17-Sandra Betschart, 20-Sandrine Mauron, 23-Vanessa Bürki
France : 16-Sarah Bouhaddi ; 2-Eve Périsset, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Wendie Renard (cap.), 22-Sakina Karchaoui ; 23-Onema Grace Geyoro, 6-Amandine Henry ; 20-Kadidiatou Diani (8-Jessica Houara d'Hommeaux 83'), 10-Camille Abily (17-Gaëtane Thiney 88'), 11-Claire Lavogez (18-Marie-Laure Delie 71') ; 9-Eugénie Le Sommer. Entr.: Olivier Echouafni
Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 21-Méline Gérard, 4-Laura Georges, 5-Sandie Toletti, 7-Clarisse Le Bihan, 12-Elodie Thomis, 13-Camille Catala, 14-Aïssatou Tounkara, 15-Elise Bussaglia



Jeudi 27 Juillet 2017
Sebastien Duret


1.Posté par Daniel POUGET le 27/07/2017 20:21 (depuis mobile)
Cela fait deux match que je regarde quel ennui rien à retenir faible niveau si la France ne c était pas qualifié rien de surprenant il a fallu une faute de main de la gardienne inverse pour égaliser arrêtez de faire le buzz y a rien rien rien...


Dans la même rubrique :