Footofeminin.fr : le football au féminin

YZEURE et HENIN-BEAUMONT condamnés à l'exploit en Coupe de France

Les deux clubs ont hérité des deux premières équipes du championnat de France de D1 pour ces quarts de finale de coupe de France. Réactions des entraîneurs des deux équipes (Patrice Degironde, FF Yzeure, et Yannick Ansart, FCF Hénin-Beaumont).



YZEURE et HENIN-BEAUMONT condamnés à l'exploit en Coupe de France
Assuré du maintien en D1 la saison prochaine pour l'un, assuré d'une montée en première division pour l'autre. Voilà l'état actuel des choses pour les deux coachs d'Yzeure et Hénin-Beaumont. Condamnés à l'exploit avec leurs équipes respectives, après un tirage au sort compliqué, c'est sans pression supplémentaire que Patrice Degironde et Yannick Ansart ont évoqué ces quarts de finale de coupe de France qui les attendront le 28 avril prochain.

Patrice Degironde : "Le côté positif est que nous allons recevoir le Paris Saint-Germain à domicile. C'est un des deux tirages les plus compliqués auxquels nous pouvions nous attendre, avec également l'OL. Nous préférons recevoir le PSG chez nous plutôt que de nous déplacer à Montpellier ou Guingamp, car jouer à la maison était vraiment quelque chose de très important pour toute l'équipe et le club. En D1, nous sommes maintenant assurés du maintien pour la saison prochaine, nous n'avons donc plus de pression dans ce championnat.

«Nous allons tout donner !»

Les Yzeuriennes après avoir battu Vendenheim aux tirs au but au tour précédent
Les Yzeuriennes après avoir battu Vendenheim aux tirs au but au tour précédent
Je pense que ça va être une belle fête, il y aura sans doutes du monde au stade, nous allons jouer notre chance à fond. Je vais me servir de cette rencontre de coupe pour tenir mon groupe mobilisé pour la suite et fin du championnat de D1, notamment sur les deux prochaines confrontations face à Saint-Etienne et Issy-les-Moulineaux. Ce que nous voulons essentiellement, c'est de tout donner pendant ce match, et surtout ne pas avoir de regrets. On va vendre chèrement notre peau et essayer de faire du mieux possible. Je pense que nous aurons à faire à une bonne équipe de Paris, qui aura pour objectif d'aller le plus loin dans cette compétition, du fait que le championnat est maintenant joué (en effet, l'OL s'est vu sacré pour la septième fois consécutive de son histoire en D1 Féminine mercredi, ndlr). Cela sera sans doutes un match très compliqué. Nous n'en restons pas moins des compétiteurs, et donnerons notre maximum pour réussir le meilleur match possible".

«On a 1% de chance de se qualifier, mais nous allons jouer ce petit pourcent à fond !»

Chez les garçons, c'est un peu comme si on accueillait le FC Barcelone.
Chez les garçons, c'est un peu comme si on accueillait le FC Barcelone.
Yannick Ansart : "A ce stade de la compétition, on s'attendait à tomber sur une pointure ... Mais quelle pointure ! L'OL, l'équipe que l'on redoutait le plus avec Paris. On va essayer de faire avec. Ce qui est bien, c'est que cette rencontre va permettre de mettre un grand coup de projecteur sur tout le club d'Hénin-Beaumont, notamment sur la saison des filles en championnat. Ce qu'elles ont réussi à faire cette saison est tout de même extraordinaire. Tout le travail qu'elles ont accompli mérite énormément de respect, elles sont récompensées, ça me fait très plaisir, leur travail a payé.
Je m'étais paré à toutes éventualités avant ce tirage au sort. Il est important de souligner que, jusqu'à présent, nous n'avons jamais franchi le cap des quarts de finale de coupe de France, ça aurait été peut-être l'occasion avec un tirage un peu plus clément. Maintenant, c'est la dure loi du tirage au sort, on va essayer de tout donner, de montrer une belle image, et de montrer les progrès qu'on a pu faire depuis la saison dernière. On n'a peut-être qu'un petit pourcent de chance de nous qualifier, mais nous allons le jouer à fond, croyez-moi !
Le seul objectif que nous nous étions fixés en début de saison dans cette compétition était de ne pas se faire sortir par un adversaire hiérarchiquement inférieur. Cela a failli être notamment le cas contre Rouvroy, où nous l'emportons difficilement aux tirs aux buts et où la victoire s'est jouée au mental. Cette coupe de France, c'était l'aventure de mes joueuses, leur objectif à elles. Force est de constater qu'elles l'ont plutôt bien géré pour l'instant ! C'est une belle récompense pour nous de recevoir Lyon, nous allons faire en sorte de le jouer samedi soir pour attirer plus de monde au stade, pour que la fête soit belle. C'est bien comme ça, et j'en suis très content. Chez les garçons, c'est un peu comme si on accueillait le FC Barcelone. C'est un bon parcours pour nous dans cette compétition car, avec le recul, on se rend compte qu'il n'a pas été évident".

Alors, Yzeure et Hénin-Beaumont réussiront-ils à créer l'exploit de tenir tête aux deux meilleures équipes françaises à l'issue de ces quarts de finale ? Réponse le 28 avril prochain ...

Propos recueillis par Benjamin Roux

Jeudi 11 Avril 2013

Dans la même rubrique :