Footofeminin.fr : le football au féminin

Bilan D1 – le FCF HENIN-BEAUMONT pense avoir « les cartes en main »

Après un début de saison calamiteux, le FCF Hénin-Beaumont a quelque peu rebondi en cette fin de saison. Mais le chemin vers un éventuel maintien est encore long pour la plus mauvaise défense de D1.



Les Héninoises fêtaient leur première victoire contre Guingamp (photo David Wambre)
Les Héninoises fêtaient leur première victoire contre Guingamp (photo David Wambre)
Tout le monde a eu très peur et le bilan était catastrophique. 0 victoire, 1 but marqué, 39 encaissés, Hénin-Beaumont semblait filer tout droit en D2. Jusqu'à une drôle de semaine qui a aboutit à une victoire 6-0 sur Guingamp. Un revirement de situation que Yannick Ansart, le nouveau coach d'Hénin, avait raconté à footofeminin.fr en novembre dernier : « A l'entraînement, la semaine dernière,on a fait des séances de m...., ça a même failli aller au clash entre nous et les filles et le ton est monté plusieurs fois. C'est allé très loin. Et bizarrement on fait notre meilleur match de la saison dimanche. » Un succès suivi d'un autre contre Muret (3-2) qui a définitivement remis Hénin dans le sens de la marche même si les trois derniers résultats – défaites contre Paris, Rodez et Lyon – ne sont guère probants. Mais Yannick Ansart ne s'inquiète guère : « Avec mon adjoint, nous sommes arrivés avec des idées bien précise. On voulait que les filles repartent de derrière, proposent du jeu, prennent des risques mais en fait on leur a demandé trop de choses trop vite et les résultats ne suivant pas, le doute s'est installé. Mais on n'a jamais perdu le fil et on savait que le travail finirait par payer. »

Six victoires et un nul pour s'en sortir

Marie Schepers et Rachel Saïdi, après Lyon, s'attaquent à Juvisy (photo David Wambre)
Marie Schepers et Rachel Saïdi, après Lyon, s'attaquent à Juvisy (photo David Wambre)
Rassuré par le « bon contenu des matches », l'entraîneur héninois se veut confiant pour la suite à condition que son équipe se montre désormais plus « efficaces » : « On a été handicapé à cause de tous ces mauvais résultats d'entrée de jeu. Mais ce n'est pas non plus dramatique, j'ai toujours dit que ce groupe s'en sortirait et j'en suis encore persuadé ». Aujourd'hui dixième avec 6 points de retard sur le premier non relégable, Rodez, Hénin estime avoir son destin entre ses mains. Surtout que les Nordistes vont recevoir Vendenheim, Muret et Rodez en 2012. Le coach table donc sur six victoires et un nul pour s'en sortir : « Pour l'instant on ne se pose pas trop de questions, on sait où l'on va. On n'est pas hyper confiant mais on sait la ligne de conduite à tenir ». La plus mauvaise défense de D1 (54 buts encaissés) cherche aussi à se renforcer durant ce mercato et fait son marché du côté de la Belgique. Deux joueuses avec un certain vécu international ont été ciblées. Mais si Hénin veut continuer à croire à un maintien en D1, il faudra être performant dès le mois de janvier puisque les Nordistes affronteront Soyaux et Vendenheim. Crucial.

Thibault Simonnet

Le souhait pour 2012

Yannick Ansart : Un beau maintien et je serais le plus heureux des hommes!

LES CHIFFRES FOOTOFEMININ


Samedi 31 Décembre 2011

Dans la même rubrique :