Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Corinne DIACRE : "J'aimerais que l'on fasse un match plein pendant 90 minutes"

Lors de la conférence de presse à l'issue de la victoire face au Nigeria, Corinne Diacre est revenue sur la prestation collective mais aussi individuelle de son équipe.



Quel est votre premier bilan de cette rencontre ?
Je suis plus satisfaite de la deuxième mi-temps que de la première où j'ai trouvé que l'on avait manqué de rythme, de justesse technique et c'est ce que l'on a su rectifier en deuxième période. Le Nigeria a baissé un peu le pied sur l'aspect athlétique mais malgré tout on a fait ce qu'il fallait en deuxième mi-temps.

Qu'avez-vous pensé de l'intensité de votre équipe ?
On a eu du mal à entrer dans le rythme, à imposer notre jeu. On a juste été bien dans le dernier quart d'heure. Là, on a commencé à être bien en place collectivement et défensivement, très près du porteur de balle pour mettre un harcèlement dessus. En première période, on était trop loin, on avait peur de mettre le pied, d'aller au duel. En deuxième période, on a eu la possession et on a pu dérouler notre jeu.

L'équipe a su montrer de belles combinaisons offensives sans tomber dans la facilité ?
On a manqué de mouvements en première et on a été mieux en deuxième. On a vu des phases offensives collectives même s'il y en a une ou deux qui auraient mérité meilleur sort. Dans l'ensemble, les filles ont pris plaisir. Ce n'est jamais facile de marquer des buts même contre le Nigeria. C'est bien de l'avoir fait ce soir (ndlr : vendredi).

Sentez-vous qu'il y a un groupe qui dessine ?
Il y a des choses intéressantes qui se passent. Je vais voir le verre à moitié vide quand même, désolé ! J'aimerais que l'on fasse un match plein pendant 90 minutes, même contre ce genre d'adversaires. Mais là, les premières 30 minutes n'y étaient pas et après elles ont bien su réagir. Ce que je leur ai demandé à la mi-temps, elles l'ont bien fait en seconde période. C'est plutôt positif.

A confirmer lundi face au Canada ?
Il fallait déjà renouer avec le succès ce soir après il est évident que l'on va faire un retour sur ce qui n'a pas bien fonctionné, ce qu'il faut encore améliorer. Mais à partir du moment où l'on met du mouvement et de la justesse technique et où on a envie de jouer ensemble et que l'on coordonne nos mouvements avec les autres, cela peut présager de bonnes choses. L'aspect athlétique sera complètement différent avec une équipe qui jouera un peu plus au ballon.

Quelles améliorations attendez-vous ?
Sur les combinaisons offensives, sur l'utilisation du mouvement de certaines joueuses. A partir du moment où avec le porteur de balle, on n'a qu'une seule solution, c'est facile à lire pour l'adversaire. C'est ce que je leur ai demandé en seconde mi-temps. On centre beaucoup mais dans la surface et là, il faut que l'on s'applique.

Qu'avez-vous appris finalement d'un tel match ?
De remettre du cœur à l'ouvrage. On a vu que cela n'était pas facile entre les stages. Mais on a confirmé malgré tout sur le résultat et seulement en deuxième période sur la manière. Je leur avais demandé le résultat et la manière. A la mi-temps, je leur ai demandé de garder le résultat, de l'amplifier et surtout d'y mettre la manière. On a réussi à le faire sur certaines phases de jeu.

Les six changements n'ont pas changé l'élan de l'équipe ?
Le scénario du match m'a dicté un peu mes changements. Six changements mais ce qui est positif, cela n'a absolument pas diminué le rendement de l'équipe, peut-être même au contraire, je ne sais même pas si cela ne l'a pas augmenté. C'est très positif pour moi et cela m'a permis aussi de relancer des joueuses qui étaient passées à côté contre l'Angleterre. Cela veut dire que les filles ont su répondre et cela n'était pas facile.
Vraiment satisfaite de ces changements qui ont plus que bonifié l'équipe. On a essayé avec 4-4-2 avec Gauvin et Sarr, cela a marché. On a vu cette complémentarité Karchaoui - Léger côté gauche, on avait une doublette lyonnaise en première période. Et on a vu que Périsset - Cascarino, c'était pas mal aussi. La rentrée de Bussaglia nous a mis un peu d'ordre et a assagi cette équipe. Cela nous a donné un peu plus de sérénité.

Votre avis sur le match de Valérie Gauvin auteure d'un triplé ?
Elle aurait même pu en mettre plus. C'est une joueuse qui progresse, qui travaille, qui a énormément d'envie. OK, elle a mis trois buts mais je pense qu'elle peut mieux faire. Très sincèrement, elle a une marge de progression très importante. Le temps de jeu qu'elle a avec nous depuis quelques temps va lui faire permettre de franchir un palier.

Enfin un mot pour la 100e sélection pour Renard
Un beau clin d'oeil. C'est une étape importante, il n'y en a pas beaucoup. Cela se fait sur son terrain, elle a fait une prestation correcte. Ce n'était pas facile car la défense avait pris quelques vagues dernièrement. Avec Mbock, elles ont bien géré.


Samedi 7 Avril 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :