Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - FRANCE - CANADA - Réactions des sélectionneurs : Philippe BERGERÔO : "On avait décidé de muscler notre jeu"

A l'issue de la rencontre, les sélectionneurs français et canadien ont fait le bilan de cette rencontre soldée par un succès français (1-0).



Philippe Bergerôo (photo FFF)
Philippe Bergerôo (photo FFF)
PHILIPPE BERGEROO

Bilan satisfaisant pour vous ce soir ?
Oui. Tout d'abord, parce qu'il n'y a pas de blessure. On savait que ce serait un match compliqué sur le plan physique. On avait décidé de muscler notre jeu avec Kheira Hamraoui et Amandine Henry au milieu. Pour le reste, c'était une bonne soirée contre une très bonne équipe du Canada. C'est intéressant par rapport à nos futurs adversaires et des équipes vont muscler le jeu comme cela.
C'est toujours important de gagner les matchs de préparation. C'est bien d'arriver avec deux victoires. Et c'est aussi important ce soir (ndlr : samedi) d'avoir joué sans les filles légèrement blessées (Amel Majri, Griedge Mbock Bathy, Eugénie Le Sommer). Ça aurait été stupide de ma part de les aligner et d'être privé d'elles aux JO.

La France a fait preuve d'une grande efficacité
Sur des matchs de haut niveau, il n'y a pas 50 occasions. Les Canadiennes n'ont pas eu beaucoup d'occasions. On aurait pu tuer le match pour être beaucoup plus tranquille et ne pas souffrir.

La défense a encore tenu, de quoi ajouter à la satisfaction ?
Même si on a fait un très bon match, on avait sur le banc de touche des joueuses comme Griedge Mbock et Amel Majri. Quand on a ces deux joueuses qui nous manquent même si on n'a la confiance de celles qui ont joué, Si on ne prend pas de but c'est quelque chose d'important dans ces matchs où l'on a peu d'occasions.

On a vu Delie redescendre chercher les ballons, vous l'avez recadré en cours de match ?
J'avais dit qu'il faut pas aller les chercher. C'est une équipe qui a des joueuses qui vont très vite. Et si on laisse de l'espace dans leur dos ca devient compliqué. C'est pour ça que j'avais bâti une équipe avec Kheira Hamraoui, Amandine Henry et Camille Abily, et en plus Wendie Renard et Sabrina Delannoy on avait essayé de boucher l'axe. Il ne fallait pas qu'elle aille chercher. Je lui ai dit.

Qu'avez-vous pensé de l'ambiance ?
Une ambiance exceptionnelle. Ce qu'il ont fait pendant le match à la fin (ndlr : clapping avec les joueuses), c'est à l'image de ce que transmet l'équipe de France féminine. Je les remercie de nous avoir aidé. Quand vous sentez le public derrière, c'est toujours un plus pour nous.

John Herdman, sélectionneur du Canada : "Nous méritions la victoire"

Dans tous les aspects du match, nous paraissions bien, mais il nous manquait juste un peu de justesse avec notre attaque. C’était beaucoup mieux que d’autres fois où j’ai vu le Canada contre ce niveau d’opposition et je crois que les filles ont impressionné, mais elles vont être déçues parce qu’il y avait une chose dans leur esprit ce soir – remporter ce match.
Je crois que nous méritions la victoire et je dis cela vraiment rarement face à la France. Nous les avons dépassées à plusieurs niveaux. Mais ça importe peu si le ballon ne va pas dans le fond du filet. Nous sommes déçus de ne pas avoir eu le résultat que l’on souhaitait, mais nous avons du temps avant que les Jeux olympiques commencent.
C’était vraiment une bonne performance d’équipe. La joueuse dont j’aimerais parler est Fleming. Nous l’avons bousculé au cours des derniers quatre mois pour qu’elle amène son jeu d’attaque à un autre niveau et pour qu'elle fasse ce que nous savons qu’elle peut faire. J’étais vraiment fier d’elle ce soir. Elle avait l’air d’avoir du plaisir et elle connectait bien avec d’autres joueuses comme Sinclair.
C’était une excellente performance. Je ne peux pas vraiment trouver de reproches aux joueuses, à part que nous devons mettre le ballon au fond du filet, même si nous l’avons fait – ou croyons l’avoir fait – mais c’est la vie.

Lundi 25 Juillet 2016
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :