Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (I) : Retour à la fac, le trio infernal, des renforts, un amical

Après chaque journée de championnat, Footofeminin vous proposera un bilan sur l'actualité de la D1F. Premier volet d'une série qui en comportera 22.



Avant le lancement des hostilités ce week-end, une conférence de presse a été organisée jeudi dernier avec notamment la présence du président de la FFF, Noël Le Graët. Paul Piemontese ou encore Marie-Christine Terroni (notre photo) (Photo : William Morice)
Avant le lancement des hostilités ce week-end, une conférence de presse a été organisée jeudi dernier avec notamment la présence du président de la FFF, Noël Le Graët. Paul Piemontese ou encore Marie-Christine Terroni (notre photo) (Photo : William Morice)
Schelin impossible à détrôner ?
Le soulier d’Or 2013 de l’Euro, Lotta Schelin a tout de suite repris les bonnes habitudes. Elue meilleure joueuse de D1 la saison dernière, la Suédoise a frappé après soixante-huit secondes de jeu sur un bon centre d’Eugénie Le Sommer. Elle a inscrit le but le plus rapide du championnat. Et ce sera dur de faire plus rapide.

Cinq contre sept
Contrairement à l’année dernière, le PSG a gagné son premier match de D1 (2-0 à Yzeure). Et sur les compositions d’équipe, on relevait déjà une différence de taille. Si cinq joueuses auvergnates découvraient la D1 Paris alignait un onze avec sept internationales. Seules Pons, Pizzala, Dali et Kaci n'ont pas été récemment en sélection. Et encore les deux dernières joueuses citées ont récemment été sélectionnées en équipe de France A’.

Thiney récidive
Gaëtane Thiney a inscrit le premier triplé de l’année lors de la victoire de Juvisy 4 à 0 face au promu, Muret. L’internationale française avait déjà réussi cette performance face à Arras lors de la dernière journée de la saison dernière. Résultat ? Six buts en deux matches. A qui le tour ?

Un amical en semaine
Avant la réception de Juvisy (samedi à 18h45 à Gerland), l’Olympique Lyonnais va peaufiner sa préparation en disputant un match amical contre Marseille (D2) ce mardi à 18h30 à Carnoux.

Tandia s’y reprend à deux fois
La première buteuse de la saison 2013/2014 de D1F s’appelle Siga Tandia. Mais la joueuse de Soyaux a dû s’y reprendre à deux fois. La Soljadicienne pensait bien avoir ouvert le score dès la deuxième minute de jeu. Problème, son but a été refusé pour hors-jeu. Pas la deuxième fois. Après un bon travail de Laura Bourgoin, Siga Tandia a trouvé le chemin des filets quatre minutes plus tard.

Retour à la Fac…
Comment passer d’un titre de championne d’Europe aux bancs de la Fac en deux jours ? Prenez exemple sur Alexandra Atamaniuk. L’internationale U19 a fait son retour à Saint-Etienne et a repris le chemin de la Fac ce lundi. Avec une petite boule au ventre forcément…Dur retour sur terre.

Baldé dix minutes après
Un premier but en D1, ça marque. A 20 ans, l’attaquante franco-guinéenne Fatoumata Baldé n'a eu besoin que de dix minutes pour inscire son tout premier but en D1F. Un but importantissime qui a permis à Guingamp de s’imposer face à Arras 3 à 2.

Le trio infernal
Muret n’a pas eu de chance avec le calendrier. Après avoir rencontré Juvisy lors de la première journée, les joueuses de Salim Belhamel vont affronter deux autres candidats au titre. Après PSG le week-end prochain, les Murétaines défieront donc l’OL le 15 septembre. Difficile de faire pire. « Moi, mon objectif, c’est notre quatrième match face à Arras. C’est là où nous espérons prendre des points », tranche le coach, Salim Belhamel.

Deux arrivées à Muret ?
La Dépêche du Midi l’annonce. Muret doit enregistrer deux arrivées d’ici la fin de la semaine ou en tout début de semaine prochaine.

Terroni et le titre de champion
Dans Le Parisien, l’emblématique présidente du FCF Juvisy n’y va pas par quatre chemins. Cette année, c’est le titre. Et rien d’autre. « On met en place un projet qui ne peut pas se faire sans résultats. Il nous faut quelque chose en retour du gros investissement humain et financier. Ce quelque chose, c’est le titre de champion. On l’attend depuis 2006. »

Marina Pascaud comme sa maman ?
Sud Ouest a consacré un joli portrait dans son édition de samedi sur Marina Pascaud qui, même à 33 ans, n’imagine pas raccrocher les crampons. Et l’envie est toujours là. : « Oh oui, sinon, je n’aurais pas rechaussé les crampons. Car entre les entraînements et les déplacements, c’est quand même un sacré investissement. » Et d’ajouter : « Ma mère a joué jusqu’à 46 ans, mais bon, elle était gardienne ! Le jour où je n’aurai plus ma place, peut-être que l’équipe B m’accueillera ? Tant que je prends du plaisir… »

Dur, dur de changer
Dans la Charente Libre, Jean-Claude Barrault le reconnait. L’ombre de Corine Diacre est encore présente. Mais le coach a fini par s’adapter et le premier succès face à Rodez (3-2) valide ce premier mois de préparation. « La première semaine, j'ai voulu tout changer mais les filles n'ont rien compris. On était complètement à côté de la plaque. Du coup, j'ai joué la carte de la stabilité en partant de quelque chose qu'elles connaissent et depuis, ça va beaucoup mieux. »

Février, le bleu lui irait si bien
Son nouveau coach Sarah M'Barek ne tarit pas d'éloges. Elle a même été surprise par les qualités de la défenseuse de 23 ans : « Audrey Février, c'est du très haut niveau. J'en avais entendu parler avant de signer ici mais celle que j'ai découverte est encore au-dessus. Je n'ai jamais entraîné une joueuse avec ce niveau technique. Au-delà d'être une excellente joueuse, c'est aussi un leader naturel, elle n'a pas besoin de porter le brassard pour assumer ses responsabilités. Pour franchir un nouveau palier, elle devra en faire un peu plus dans tous les domaines. C'est à ce prix que les portes s'ouvriront. Mais je ne me fais pas de soucis, son heure viendra. »

T.S avec S.D

Lundi 2 Septembre 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :