Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (II) – Bonbons Haribo, arrosage automatique et attitude en cause

Revivez la deuxième journée de D1F sous un angle décalé.



Arrosage surprise à Arras, dimanche dernier (photo Christophe Grès)
Arrosage surprise à Arras, dimanche dernier (photo Christophe Grès)
Toujours le même quatuor
Les championnats se suivent et se ressemblent. Le Big 4 est toujours aux avants postes avec deux victoires en deux matches pour ces quatre équipes. L’OL, qui a atomisé Metz (15 à 0), Montpellier, vainqueur 3-0 d’Albi, Juvisy, tombeur d’Issy-les-Moulineaux dans le derby (3-1), et Paris, qui a battu Guingamp (3-0), occupent les quatre premières places d’un championnat dominé par l’OL qui a repris les commandes grâce à une différence de but astronomique. +18 en deux matches…

Le but dans le cent
L’attaquante suédoise Lotta Schelin a inscrit un triplé express face à Metz. En vingt petites minutes. L’occasion pour la native de Trångsund d’égaler la barre des cent buts en… 101 matches de D1, s’il vous plait. « C’est cool, ça fait bien sûr plaisir, en sourit-elle. Mais ça reste des chiffres. Le plus important, c’est de gagner ce championnat », a-t-elle confié au quotidien régional Le Progrès

Nouveau record pour l’OL
Ce score de 15-0 est un record pour l'OL qui n’avait jamais autant « cartonné » en D1. Les Lyonnaises s'étaient imposé deux fois 13-0 contre Yzeure (2010) et Vendenheim (2012) mais aussi 14-1 contre Saint-Brieuc (2009). « C’est symbolique, mais je le prends, confie le coach, Gérard Prêcheur dans les colonnes du Progrès. On avait demandé aux joueuses d’aborder le match très sérieusement, avant les rendez-vous internationaux. Elles ont été d’un professionnalisme à toute épreuve. »

L’attitude en cause
Gérôme Henrionnet, le coach messin n’a pas du tout digéré la claque face à l’OL. Il n’a pas mâché ses mots dans le Républicain Lorrain. « On savait qu’on en allait en prendre beaucoup. Ce n’est pas l’ampleur du score qui me gêne, c’est l’attitude de mes joueuses. Si on avait au moins joué sur nos valeurs… C’est bien simple, les joueuses ont fait tout le contraire de ce que j’avais dit lors de la causerie. Certaines joueuses n’ont probablement pas encore compris qu’on n’était plus en D2 mais en D1. »

Arrosage automatique
Scène cocasse ce dimanche pour les Arrageoises et les Stéphanoises (score final 1-1), surprises par l’arrosage automatique du stade Degouve Brabant qui s’est déclenché juste avant la mi-temps. Au total, cinq minutes d’interruption.

Seger : "Je veux être capable de changer cela avec Paris"

En souvenir de Nadège Grange
La rencontre exhibition entre l’équipe de D1F de l’ASSE et celle de DHR sera placée sous le signe de l’émotion ce samedi 13 septembre à 15h au stade Maringes (entrée gratuite, stade du Pin des Soeurs). Organisé par le club de l’Entente Plaine Montagne, cette rencontre amicale rendra hommage à Nadège Grange, joueuse U18 du club stéphanois décédée tragiquement à l'âge de 17 ans en février 2013. « On va essayer d’organiser cette rencontre toutes les années, l’an dernier c’est Claix qui était venu à Maringes, explique Kader Bounouar, le président de l’Entente Plaine Montagne. C’est l’occasion de tous se retrouver autour d’un match et d’avoir une pensée pour Nadège. »

Arras aux deux visages
Claude Rioust et les Arrageoises ont livré deux mi-temps complètement différentes face à une équipe stéphanoise qui avait ouvert le score en première mi-temps par l’inévitable Palacin. Nous étions tendues en première mi-temps. Nous avons laissé Saint-Étienne jouer. Nous sommes meilleurs et plus dangereux quand nous jouons dans le camp adverse... ce que nous avons fait en seconde mi-temps. Les filles ont répondu présent, ont changé d'état d'esprit après la pause. Elles ont livré 45 minutes encourageantes, malgré notre retard physique lié à une préparation qui n'a pas été celle que nous voulions. » Arras et l’ASSE ont malgré tout marqué leurs premiers points cette saison.

Deux penalties en deux matches
Devant à la pause, les Vertes, qui ont ensuite tapé la transversale sur une frappe de Gherbi au retour des vestiaires, nourrissaient quelques regrets après la rencontre. Notamment sur le penalty transformé par Rachel Saïdi. C’est le deuxième penalty concédé en deux matches par les Vertes. « C’est dommage d'encaisser ce but sur un penalty sifflé pour une faute assez légère. C'est rageant ! Nous avons été moins performants après la pause car Arras s'est ressaisi et nous avons baissé le pied, notamment au milieu », reconnaissait le coach Hervé Didier.

Déçue par la combativité
Défaite 3-0 par l’OL, Guingamp a été battu sur le même score par le Paris Saint Germain samedi à 13h. Dali et Asllani ont mis le PSG sur la voie royale en première période. Les 45 premières minutes n’ont pas du tout plu à Sarah M’Barek, la coach de Guingamp : « Je suis déçue de l’engagement et de l’investissement des filles en première période. Elles n’ont pas réussi à se lâcher quand elles avaient la balle. En seconde mi-temps, on a vu une équipe plus joueuse et portée vers l’avant. »

Seger veut détrôner Lyon
Arrivée à l’intersaison, Caroline Seger qui a évolué deux ans aux Etats-Unis arrive pour solidifier et stabiliser le milieu de terrain parisien. A 29 ans, la capitaine de l’équipe nationale suédoise a encore envie de remporter des titres. Et surtout de détrôner le Roi Lyon : « Je sais que Lyon a gagné le championnat de nombreuses fois. Je veux être capable de changer cela avec Paris », a-t-elle confié à lequipe.fr

Marina voulait se racheter
A 34 ans, Marina Pascaud marque encore des buts. La défenseuse de Soyaux a marqué – d’une tête rageuse – le but de la victoire après un coup franc de Sabrina Barbe à dix minutes de la fin. « J’avais envie de me rattraper car sur les deux buts, je suis fautive », a-t-elle confié à Sud Ouest.

Beattie : "Je n'ai pas encore réussi à manger un plat qui n'était pas bon dans un restaurant ici"

Le trafic a été très perturbé dimanche près de Montpellier (photo Vinci Autoroute)
Le trafic a été très perturbé dimanche près de Montpellier (photo Vinci Autoroute)
Renards des surfaces
Menées 2 à 0 par Soyaux après un doublé de Djebbar, les Ruthénoises ont fait leur retard en…quatre minutes en étant attentives à la retombée du ballon. Le coup franc ruthénois repoussé par Guérin sur sa barre a été repris victorieusement par Ginestet alors que le tir de Kaabachi, de nouveau détourné par Guérin, a été convertie par Lemaître.

Maudits bonbons Haribo !
Le coup d’envoi du match entre Albi et Montpellier au stade de Grammont a été décalé de quinze minutes. La faute à un bouchon de 10 km dans le sens Narbonne/Montpellier qui s’était formé ce dimanche sur l’A9 près de Sète (Hérault). En fait, c’est un camion rempli de bonbons Haribo qui s’est embrasé sur l’autoroute, selon Le Midi Libre.

Beattie comme un poisson dans l’eau
Sur le site officiel du MHSC, la défenseuse britannique Jennifer Beattie raconte en détail son intégration au sein du club mais aussi à la France : « Cela m'a pris un peu de temps, autant pour m'adapter à la vie qu’au foot. Au niveau de la vie courante, j'avais mon frère ici, donc j'ai pu apprendre au fur et à mesure, plus facilement certainement qu’une autre étrangère… Mais il faut dire que l'on a vraiment une belle vie ici à Montpellier avec le soleil, la mer. » Et d’ajouter : « Sur le terrain, c'était un peu plus difficile pour apprendre les différences avec le football britannique. Il y a beaucoup plus de passes courtes, moins de jeu direct, il faut être plus patient. C’est différent de ce que j’ai connu auparavant mais j'aime beaucoup jouer à la française. Le fait d'apprendre une culture de vie et culture footballistique différente c'est quelque chose de sympa aussi. Je me suis vraiment bien adaptée ici. D’ailleurs, je n'ai pas encore réussi à manger un plat qui n'était pas bon dans un restaurant ici à Montpellier (rires). »

L’après Soubeyrand
Devenue sélectionneuse de l’équipe de France U17, Sandrine Soubeyrand a marqué l’histoire à Juvisy. Mais comment remplacer cette cadre du vestiaire juvisien ? « Certaines joueuses doivent prendre leurs responsabilités », a lâché Pascal Gouzenes à lequipe.fr. « Soub' a impulsé un modèle de vie de groupe, de don et de dépassement de soi qui est ancré chez toutes les joueuses », rappelle pour sa part Gaëtane Thiney, la capitaine.

Issy créera une surprise
Malgré la défaite contre Juvisy, Issy a fait douter le club de l’Essonne en revenant à hauteur grâce un but de Lachaud peu après l’heure de jeu. Nicolas Gonfalone était optimiste quant à la suite des évènements : « Le championnat va réellement débuter face à des équipes qui nous sont normalement des concurrents directs pour jouer ce milieu de tableau. Mais j'annonce qu’ Issy arrivera à faire une surprise face à un des top 5 du Championnat. »

Jeudi 11 Septembre 2014

Dans la même rubrique :