Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (VI) - Frustration, possible réconciliation et résignation ?

Footofeminin vous propose de revivre la sixième journée de D1 sous un angle inédit. Sixième volet d'une série qui en comportera vingt-deux.



Brèves de D1 (VI) - Frustration, possible réconciliation et résignation ?
Ribeyra-Kaabachi, le petit truc en plus
Qualifiées depuis le début du mois d’octobre, les deux recrues font du bien à Rodez qui a engrangé sa première victoire de la saison contre Muret (2-0). Ribeyra a parfaitement servi Lemaître pour l’ouverture du score et Kaabachi a mis sur orbite Cance sur le deuxième but. Rodez a quatre points d’avance sur la zone rouge.

Sous les yeux d’Elodie Woock
L’ancienne coach de Rodez, Elodie Woock était présente dans les tribunes du stade Paul Lignon pour assister à la première victoire du RAF en championnat.

Les deux penalties de Thiney
Drôle de match pour Gaëtane Thiney qui a été très en vue lors de la victoire de Juvisy contre Yzeure (3-0) ce dimanche. L’internationale française a d’abord réussi son penalty en première période face à la gardienne américaine Fitzsimmons mais celle-ci s’est offert un deuxième duel après avoir fauché Thiney dans la surface. Thiney qui a finalement raté son deuxième tir au but a quand même offert le deuxième but à Nelly Guilbert sur un coup franc.

Arras nourrit même des regrets
Tenir le PSG en échec pendant une mi-temps et à l’extérieur en plus, ça devrait satisfaire plus d’un entraîneur. Mais pas Claude Rioust, le coach arrageois. « Je pense que nous avons perdu la rencontre en première mi-temps. Nous avons manqué de confiance alors que nous avions l’opportunité d’aller les gêner. Le PSG n’arrivait pas à ressortir les ballons. Nous n’avons pas joué les coups à fond comme face à Lyon. » Arras s’est finalement incliné 3-0. Avec deux buts dans les cinq dernières minutes.

Difficile entre deux tours
Malgré le succès 3-0 contre Arras, les Parisiennes ont eu du mal à rentrer dans le match : « Tous les matches entre deux tours de Coupe d’Europe sont difficiles. En première période, on a eu beaucoup de fébrilité, alors on a rassuré les joueuses et ça s’est bien passé après la pause », a lâché Farid Benstiti après le match

Soyaux frustré
Soyaux a dominé mais Soyaux n’a pas gagné. Les Soljadiciennes ont même touché du bois par Boudaud (15e) mais c’est bien Léger qui a profité d’une erreur de Guérin pour ouvrir le score juste avant la mi-temps dans un angle pourtant très fermé. Les locales ont insisté et ont été récompensées avec ce but de Bourgoin (74e). Un match nul frustrant pour le coach Jean Claude Barrault qui s’est confié à La Charente Libre : « Encore une fois, c’est frustrant. On n’est pas loin de faire des trucs mais à chaque fois… »

Muret résigné ?
Cinquième défaite en six matches par contre pour Muret qui va devoir cravacher pour éviter la relégation. Salim Belhamel n’était pas très optimiste à la fin du match. C’est ce qu’il a confié au Midi Libre : « Il y a un peu de résignation. Quand vous êtes promu, c’est difficile de se remobiliser et il faut faire des tours de magie pour s’en sortir. »

Sarah M'Barek jouait à la maison !
L'ancienne coach de Montpellier qui a rejoint l'En Avant Guingamp cet été n'était pas perdue samedi au moment de disputer la rencontre face à son nouveau club à Sussargues. Mieux le coach montpelliérain préférant l'autre banc, Sarah était même sur le même banc que celui connu lors de son long passage au MHSC.

Hénin loin de la « charrette »
Avec ce nul à Soyaux, Hénin reste toujours éloigné de la zone de relégation et compte désormais sept points d’avance. Ce qui fait dire à Yannick Ansart le coach d’Hénin : « Nous nous en sortons bien avec ce nul. Nous n’avons pas été loin de la victoire mais l’égalisation de Soyaux est logique. C’est une belle équipe. Ceci dit, cela reste deux points de pris chez un concurrent direct. Nous laissons la charrette derrière nous. »

Début de réconciliation à Geoffroy-Guichard ?
Ce n’était pas forcément le grand amour entre Hervé Didier et Patrice Lair. Mais sur la pelouse du Chaudron, on a vu les deux hommes en grande discussion. Ca a même fini par une tape amicale dans le dois. A la fin du match, Patrice Lair a aussi été élogieux envers l’ASSE : « J’ai trouvé que Saint-Etienne avait bien tenu le coup physiquement. C’est une équipe intéressante qui progresse ». Et Hervé Didier a reconnu la « supériorité lyonnaise ».

Chaudron = inhibition ?
« Elles ont eu peur de tout », Hervé Didier n’a pas mâché ses mots après la défaite dans le derby contre l’OL (5-1). Laura Bouillot le reconnaissait aussi : « Le ballon nous a brûlé les pieds ». La première à Geoffroy-Guichard n’a donc pas été facile pour les Vertes qui ont joué devant 1191 spectateurs. Mais les Vertes ont quand même bien profité de ce moment : « Ça donne envie de revenir jouer ici », confiait la buteuse du jour, Julie Morel.

Ramos l’éclair de génie
On joue la 40e minute entre Montpellier et Guingamp. Le MHSC ne parvient pas à débloquer la situation et il faut alors un éclair de génie de Ramos pour tout décanter. La Montpelliéraine hérite du ballon à trente mètres, élimine deux adversaires et conclut d’un lob parfait qui heurte le poteau avant de rentrer. Montpellier l’a emporté 2-0 après un but de Makanza et a récupéré sa 4e place.

Mardi 15 Octobre 2013

Dans la même rubrique :