Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (X) – Goethe, jour de première et coup de "Jenny"

Footofeminin vous propose de revivre la dixième journée de D1 sous un angle inédit et décalé. Dixième volet d'une série qui en comportera vingt-deux.



L'équipe de France a donné des ailes à Griedge Mbock, auteur d'un doublé en championnat (photo Eric Baledent)
L'équipe de France a donné des ailes à Griedge Mbock, auteur d'un doublé en championnat (photo Eric Baledent)
Et une qui fait 20 !
Les Héninoises n’ont pas fait mentir les terribles statistiques. Malgré une belle réaction d’orgueil en seconde mi-temps, les Nordistes se sont inclinées contre le FCF Juvisy ce dimanche (4-2). Les Artésiennes restent sur une triste série de 20 matches consécutifs sans victoire face aux Juvisiennes.

Delie ou Thiney ?
Les deux attaquantes de l’équipe de France ont encore brillé ce week-end. La Juvisienne Thiney a encore inscrit un doublé contre Hénin (victoire 4-2) tandis que la Parisienne Delie y est allée de son triplé contre Rodez (victoire 7-0). Les deux internationales sont en tête du classement des buteuses avec 12 buts.

Derby Champion’s League sur France 4
Les Parisiennes ont enregistré leur plus large victoire de la saison contre Rodez (7-0). Avec 21 buts marqués et 0 encaissés lors des quatre derniers matches, le moral du PSG est au beau fixe avant de recevoir Juvisy ce vendredi à 20h55 sur France 4. Un derby décisif pour une qualification en Ligue des Champions

Jour de première
Le passage de la jeune défenseuse guingampaise en équipe de France lui a donné des ailes. Griedge M’Bock Bathy a inscrit le premier doublé de sa carrière en D1 contre Muret (victoire 5-1) grâce à deux jolis buts de la tête. A noter que la jeune milieu de terrain Lalia Dali-Storti l’a imité. C’est le troisième but cette saison pour la native de Saint-Dizier qui n’avait encore jamais marqué en D1 auparavant.

Domination sans partage
Pour souligner la domination guingampaise, Ouest France a mis en avant un chiffre particulièrement saisissant lors de la victoire bretonne (5-1). Les filles de Sarah M’Barek ont tiré 27 fois au but contre seulement 2 pour les Murétaines qui n’ont toujours pas gagné cette saison.

Sarah M’Barek n’a pas apprécié…
…Le deuxième acte produit par ses joueuses. La coach de Guingamp regrettait la deuxième mi-temps en demi-teinte de son équipe. « À 4-0 à la pause, il y a forcément un relâchement, mais j'avais demandé aux filles de ne pas s'en satisfaire. On doit finir à 7 ou 8-0. Il a fallu ce but inscrit par Muret pour qu'elles réagissent. J'attends beaucoup mieux d'elles. »

Soleil gênant
Alors qu’Yzeure menait 2-0, coup de théâtre juste avant la mi-temps. Gênée par le soleil, Catherine Fitzsimmons a mal apprécié une balle haute et a été devancée par la Stéphanoise Sarah Palacin qui a réduit le score.

Philippe et les poteaux
Lyon a mis trente-six minutes pour trouver la faille. Sur un corner de Louisa Necib et une tête de Wendie Renard. Un classique désormais. Mais auparavant Lara Dickenmann puis Lotta Schelin avaient respectivement touché le poteau puis la transversale. La jeune gardienne héraultaise a aussi multiplié les parades comme le rapporte Le Midi Libre : « Philippe semble infranchissable. Elle repousse dans un premier temps une volée de Schelin avant de se relever et de claquer au-dessus de la barre une tête lobée d’Abily qui avait bien suivi ».

Pas sur la pente descendante
La dixième victoire en dix matches de l’OL contre Montpellier (4-1) a rassuré le coach lyonnais. Et malgré l’élimination en huitième de finale de la Ligue des Champions contre Potsdam (1-0, 1-2), Patrice Lair est optimiste pour la suite : « Nous ne sommes pas sur le déclin. Nous sommes encore capable de faire une très belle fin de saison », a-t-il confié au Progrès.

Et si elles avaient joué comme ça…
Malgré la défaite, les Montpelliéraines ont affiché des progrès sensibles. Ce qui a fait dire à Jean-Louis Saez, leur coach : « Lyon nous est largement supérieur et l’a confirmé. Mais on a produit un match de bonne qualité. En jouant de la sorte, on aurait battu Paris et Juvisy. On doit continuer sur cette logique-là », a-t-il lâché dans Le Progrès.

Apprivoiser la langue de Goethe
Sur le site du MHSC, l’ailière Marina Makanza de 22 ans s’est confié le temps d’une interview. On y apprend par exemple que la découverte d’une nouvelle culture et de cette langue de Goethe n’a pas été facile à apprivoiser pour Marina lors de son arrivée à Fribourg. « Ça a été dur au début. Au départ j'ai un peu esquivé les cours d'allemand, mais je me suis vite rendue compte que c'était indispensable. »

Un coup de Jenny
Joli jeu de mot du journal Sud Ouest pour qualifier le troisième but de Soyaux inscrit par Jennifer Maïer d’un superbe lob de 30 mètres contre Arras (victoire 5-0). Soyaux s’est donné un bon bol d’air avec cette quatrième victoire en championnat. Les filles de Jean-Claude Barrault ont désormais sept points d’avance sur le premier relégable.

Crampons dans la figure
Les filles de René Devienne, qui restaient sur trois défaites consécutives, ont été terrassées à Soyaux (5-0). Mais outre la défaite, les Nordistes ont aussi eu deux joueuses expulsées. Jessica Lernon, en position de dernier défenseur, a d’abord laissé ses partenaires à dix avant que Emylie Girard, qui a laissé trainer ses crampons sur le visage de Amandine Guérin, n’écope du deuxième carton rouge du match. Triste journée.

Jeudi 5 Décembre 2013

Dans la même rubrique :