Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (XII) – Tensions, nouveau cycle et gardienne improvisée

Footofeminin vous propose de revivre la douzième journée de D1 sous un angle inédit et décalé. Douzième volet d'une série qui en comportera vingt-deux.



Le derby n'a pas trouvé de vainqueur (photo David Wambre)
Le derby n'a pas trouvé de vainqueur (photo David Wambre)
Début d’un nouveau cycle ?
Après la large victoire face à Guingamp, les Vertes ont enrayé la spirale infernale. Terminées les sept défaites consécutives. Est-ce le déclic ? « Cela fait du bien ! Cela faisait un moment que l'on cherchait à briser cette spirale de défaites. On espérait gagner, on aurait signé pour un nul, la victoire n'en est que plus belle. Toutes les filles sont à féliciter. Aujourd'hui, c'est le début d'un nouveau cycle.», a confié Hervé Didier au Progrès.

M’Barek le sentait
La victoire et le sursaut d’orgueil stéphanois en terre bretonne ? Sarah M’Barek le redoutait : « Plein petites choses annonçaient cette défaite mais surtout l’état de fatigue générale. C’est dommage de perdre comme ça mais il n’y avait pas photo. Je savais bien qu’elles allaient se réveiller ».

Premières pour les jeunes
Louise Fleury à Guingamp et Léonie Multari à Saint-Etienne ont fait leurs débuts ce week-end en D1. Du côté des deux clubs, les nombreuses blessures ont été l'occasion de donner leurs chances aux jeunes. A Soyaux, Soriana Constant a aussi été lancé dans le grand bain.

Charlotte Gauvin distinguée
La Stéphanoise Charlotte Gauvin a été élue meilleure joueuse du trimestre ce lundi soir. La latérale a été choisie par les joueuses, le staff et les internautes du site asse.fr.

Marie-Laure Delie prend le large
Le carton du PSG à Muret a permis à Marie-Laure Delie de prendre le large au classement des buteuses. La Parisienne est désormais première du classement avec seize buts. Quatre de plus que Gaëtane Thiney.

Le plus gros carton de la saison
Neuf buts, c’est le plus gros écart enregistré en D1 cette saison. L’OL avait déjà battu Muret 10-1 lors de la troisième journée. Mais, dimanche, le PSG a fait voler en éclat la défense murétaine et a égalé ce record (9-0).

Une gardienne attaquante
La deuxième gardienne de Muret, Violaine Grave, est entrée en jeu au poste d'attaquante contre le PSG. Avec un effectif réduit, depuis les départs et arrêts d'une partie du groupe de D1, le groupe s'est réduit et s'est ainsi qu'en fin de rencontre, elle a fait son entrée en jeu à ce poste inhabituelle.

Au moins, Muret s’est battu jusqu’au bout
Malgré la lourde défaite, le coach de l’ASM, Salim Belhamel voulait quand même voir du positif : « En début de partie, mes joueuses ont été un peu trop impressionnées par leurs adversaires. Mais au-delà du score sans appel, elles se sont battues jusqu’au bout. Ce qui n’était pas toujours le cas lors des précédentes journées », a confié l’entraîneur à la Dépêche du Midi.

Josefine Öqvist revient dans la course
L’attaquante du MHSC avait déjà inscrit trois doublés cette saison (Yzeure, Soyaux, Muret) mais, cette fois, la Suédoise a marqué un joli triplé face à Rodez. C’est son premier en D1. Avec onze buts cette saison, elle ne pointe qu’à une longueur de Gaëtane Thiney (12).

Linda Bresonik dans les bons coups
Auteur d'un but contre Muret, Bresonik s'est surtout muée en passeuse avec cinq passes décisives (2 en cours de jeu, 2 sur corner et 1 sur coup franc). Les autres partenaires ont été Pizzala, Dali, Boulleau et Karchouni.

Première pour Dafeur
C’était un vrai derby au stade Octave Birembaut d’Hénin. Avec de l’enjeu, de l’agressivité. Alors qu’Hénin était mené 2-0 au bout de 46 minutes de jeu, les filles de Yannick Ansart ont réussi à faire leur retard par Joanna Schwartz puis Marine Dafeur. La jeune latérale, qui avait marqué 8 buts l’an dernier en D2, a fait trembler les filets de D1 pour la première fois de sa carrière.

Huit Héninoises à Arras
La Voix du Nord rappelait lundi dans son édition des Sports, les Arrageoises comptaient, sur la feuille de match, pas moins de huit joueuses qui avaient joué à Hénin-Beaumont parmi lesquelles Dacquigny, Bouchenna, Bultel, Gosse, Jacob, Iloudje, Gracial.

Une joie un peu trop démonstratrice ?
« Le retour aux vestiaires a ravivé les tensions », rapporte le journal « Le Parisien ». En cause, la joie un peu trop « démonstratrice » et « moqueuse » de certaines joueuses lyonnaises après leur large succès 4-0 contre Juvisy dimanche. La capitaine Sandrine Soubeyrand a été plutôt agacé : « C’est un manque de respect. Il faut avoir un peu d’humilité, car la roue tourne souvent, elles ont pu le constater il n’y a pas si longtemps ». « C’est comme d’habitude avec certaines. C’est une question d’éducation », a jouté Thiney. Patrice Lair a, lui, préféré calmer le jeu : « Il y a des tensions qui traînent depuis un moment, c’est idiot ».

Moins d’impact
« Je regrette notre manque d’agressivité par rapport à Paris ». Pascal Gouzenes a été déçu de l’état d’esprit de ses filles face à Lyon qui a dominé de bout en bout la rencontre et qui a engrangé une victoire logique. Implacable. Patrice Lair a aussi soulevé ce point : « Je les ai trouvées plus tendre dans l’impact que d’habitude. » Complexe d’infériorité peut-être ?

Soyaux gagne encore à dix !
Après l’avoir emporté à dix contre onze face à l’ASSE il y a une semaine (1-2), les Soljadiciennes ont remis ça face à Yzeure ce dimanche après-midi ! C’est leur gardienne Amandine Guérin qui s’est sacrifiée à la 85e minute et qui a écopé d’un carton rouge logique. D’abord pour préserver le 0-0. Mais ses copines ont fait encore mieux avec un but de Dumont trois minutes plus tard. Sixième victoire de la saison pour les filles de Jean-Claude Barrault désormais cinquièmes de D1. Surprenant.

Boudaud enfile les gants
Viviane Boudaud n’a pas hésité pour prendre les gants et suppléer Amadine Guérin dans les buts. Elle raconte ce moment dans Sud Ouest : « Quand Didine (Amandine Guérin) a pris le rouge, il a fallu vite se décider. Marina (Pascaud) voulait prendre sa place mais je lui ai dit qu’il fallait qu’elle reste dans l’axe. Comme j’aime bien jouer dans les buts, j’ai pris les gants et ça s’est bien passé avec cette parade au ras du poteau dans les arrêts de jeu. Comme la semaine dernière, on gagne à dix. Cela montre la force du collectif. »

16 matchs : série en cours
Cela fait 16 matchs consécutifs que Soyaux n'a plus perdu à domicile au Stade Léo Lagrange, comme le précisait La Charente Libre. Il faut remonter au 27 mai 2012 et une défaite contre Juvisy (0-2). Le bilan est même élogieux avec quinze victoires et un nul contre Quimper (0-0). Pour autant, Soyaux a bien perdu à domicile mais c'était au Stade Lebon d'Angoulême contre le PSG (2-3) et Montpellier (0-7).

Des supporters officiels pour les Vertes
Section 13 « Les Amazones Vertes » est la première section à supporter les féminines de l’AS Saint-Etienne. Créée en août dernier par cinq amis, tous amoureux du football féminin et de ses valeurs, ils sont présents à chaque match à domicile mais aussi pour les autres équipes U19F et U18F et ne manqueront pas de supporter leur équipe dimanche prochain contre Hénin-Beaumont.

Jeudi 19 Décembre 2013

Dans la même rubrique :