Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (XVI) - De la Corse à la Bretagne, record et dans un cocon

Avant la dix-septième journée de D1F ce dimanche, revivez sous un angle décalé et inédit le seizième acte...



Solène Durand poings levés à Rodez (photo Mica MGB/Phootorafettes)
Solène Durand poings levés à Rodez (photo Mica MGB/Phootorafettes)
Retrouver l’implication
Soyaux qui s’impose à Guingamp 2 à 1. C’était un peu la sensation de la dernière journée de D1. La coach guingampaise n’avait pas apprécié ce revers après trois victoires d’affilée en D1. « Aujourd’hui, les joueuses ont manqué d’implication alors que c’était le maître mot, déplorait Sarah M’Barek dans les colonnes de Ouest France. On sait qu’avec notre nouveau statut, les équipes ont encore plus envie de nous battre. Il va falloir qu’on se ressaisisse et qu’on réagisse vite. » Il faudra retrouver cette implication ce dimanche à Metz.

De la Corse à la Bretagne

Un joli portrait a été consacré à la latérale gauche guingampaise, Ellie Hamon il y a deux semaines dans Ouest France. Passée sans transition du foot à 7 sur demi-terrain en District, lorsqu'elle évoluait à Sainte-Lucie de Porto Vecchio (Corse), à la D1 en décembre 2010, elle avoue avoir mis un peu de temps à s'adapter. « Il m'a fallu une année pour être bien. Au début, c'était un peu difficile. J'avais quitté ma famille, il m'a fallu trouver un appart', un travail et sur le terrain, tout était démultiplié : plus rapide, plus d'impact physique, plus exigeant tactiquement. J'ai dû m'accrocher et travailler. » A priori, elle l'a plutôt bien fait puisque 4 ans et 3 coaches plus tard, elle est toujours à l’EAG.

Un record pour Pascaud
Marina Pascaud a encore marqué ! La défenseuse soljadicienne de 34 ans a donné la victoire à son équipe il y a deux semaines contre Guingamp. Après Rodez et un doublé contre Arras, Marina Pascaud a inscrit son 4e but de la saison en championnat. Un record pour la Limougeaude qui n’avait jamais dépassé la barre des trois buts en D1F. Et encore cette performance remontait à 2004-2005.

Un record dans le viseur
Elles ne sont jamais rassasiées. Vainqueurs il y a deux semaines d’Albi sur le score lunaire de 14-0 avec notamment un but de Sarah Bouhaddi sur penalty qui a fait débat sur les réseaux sociaux, les Lyonnaises ont poursuivi leur série de victoires en D1. Leur coach Gérard Prêcheur a aussi confié au Progrès que ses filles avaient un record en tête : « C’est bien que les filles aient le record de 132 buts dans le viseur (ndlr : réalisé en 2012/2013), elle se prennent au jeu de ce défi sympa ».

Deuxième quadruplé
Le quadruplé de Lotta Schelin contre Albi (14-0) est son deuxième personnel après celui contre Metz (11-0). Ada Hegerberg en a également réussi un cette saison contre Soyaux.
RETROUVEZ LES CHIFFRES DE LA SEIZIEME JOURNEE

Remise en question
14-0 : la pilule était dure à avaler pour l’entraîneur albigeois David Welferinger il y a deux semaines. « Il va falloir se remettre en question, même si l'écart est grand entre un club phare comme l'OL et le nôtre. On est dans un championnat à deux vitesses ou l'écart entre les équipes peut être énorme comme aujourd'hui. Il faudra notamment en tirer des conclusions sur le projet que l'on souhaite mettre en place sur la durée. Mais pour ça, il va falloir assurer ce maintien ». L’opposition contre le PSG ce dimanche 1er février risque d’être très compliquée également.

Un manque d’équité sportive
Battue par le PSG 7 à 0 ce mercredi lors du match avancé de la 20e, l’ASSE via le coach des Vertes, Hervé Didier, avait dénoncé un « manque d’équité sportive » parce que les amatrices stéphanoises étaient obligés d’affronter les professionnelles parisiennes en semaine : « Quand on a toutes nos armes, c’est compliqué d’accrocher le PSG mais quand, en plus, on nous handicape, cela devient mission impossible d’accrocher un point comme l’an dernier. C’est un manque d’équité sportive. Mais apparemment il faut faire les matches coûte que coûte… Cette gestion du calendrier n’est pas honnête vis-à-vis des filles qui sont des passionnées.».

JM Aulas d'accord avec l'ASSE
Jean Michel Aulas a également taclé la gestion du calendrier par la FFF. Dans le quotidien L’Equipe, le président lyonnais n’a pas été tendre : «On est tombé sur la tête avec le calendrier. La Fédération a fait jouer deux fois le PSG en semaine. C’est se moquer de l’équité du championnat. C’est indigne de la FFF ».

Première mi-temps ratée
Les Parisiennes ont buté une trentaine de minutes sur un bloc stéphanois positionné bas sur le terrain et très bien en place ce mercredi. Même si elles menaient 2-0 la pause, la prestation n’a n’a pas été du goût de la latérale Jessica Houara : « On a fait une très mauvaise première période malgré le fait que l’on mène au score. On n’est pas rentré dans ce match, on s’est endormi. On perdait les duels et on a concédé des occasions. On s’est fait remonter les bretelles et cela nous a réveillées. On a su réagir en deuxième mi-temps. On n’a pas été surpris par Saint-Etienne parce qu’à chaque fois que nous venons ici, nous avons du mal.»

Dans un cocon
MHSC.com poursuit son dossier consacré aux joueuses formées au club. Sandie Toletti faisait forcément partie du lot. La jeune internationale de 19 ans apprécie de découvrir le haut niveau avec Montpellier. « C'est une génération où on s’entend toutes bien. Quand on était en U19 on jouait les matchs comme on les sentait, on prenait beaucoup de plaisir à jouer ensemble, ce sont de très belles années et se retrouver en D1 ensemble aujourd’hui est une grande satisfaction, explique la milieu de terrain internationale du MHSC. C’est aussi assez spécial de découvrir la D1 avec son club formateur. On est un peu dans un cocon, les gens vous connaissent, vous côtoyez certaines joueuses depuis longtemps, c’est agréable, reconnaît-elle. Je suis aussi originaire de la région, c’est une chance d’avoir l’opportunité de jouer le week-end devant sa famille et ses amis. »

Rugby et football
A l’occasion des 24h du sport féminin, Gaëlle Mignot, capitaine de France féminines de rugby, et Gaëtane Thiney, attaquante du FCF Juvisy Essonne et de l’équipe de France de football, ont échangé au CNR. Retrouvez l’interview croisée entre ces deux championnes sur le site du FC Juvisy
RETROUVEZ L INTERVIEW ICI

Samedi 31 Janvier 2015

Dans la même rubrique :