Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (XVI) - Recrue, applaudissements et premier doublé

Revivez la seizième journée de D1 sous un angle décalé et inédit. Seizième épisode d'une série qui en comportera vingt-deux.



Comme à l'aller, l'ASSE a inscrit un but aux Lyonnaises
Comme à l'aller, l'ASSE a inscrit un but aux Lyonnaises
Des applaudissements pour les Vertes
Il y a bien eu quelques sifflets mais Aude Moreau, Charlotte Gauvin ou encore Audrey Chaumette ont eu le droit aux applaudissements d’une majorité des six mille spectateurs de Gerland au moment de se faire remplacer en deuxième période. Sortie quelques minutes pour se faire soigner, Candice Gherbi aussi a été applaudie. Le derby des filles s’est déroulé dans une ambiance apaisée. Rien à voir avec les garçons même si les Vertes ont été obligés de se déplacer incognito et ont dû emprunter un bus qui ne soit pas aux couleurs de l’ASSE.

Trop friable sur coups de pied arrêtés
Les coups de pied arrêtés n’ont pas réussi aux vertes dans ce derby. Laëtitia Tonazzi, Rose Lavaud (csc) et Camille Abily ont toutes les trois marqué sur des phases arrêtés dimanche dans le derby remporté avec autorité par Lyon (4-1). De quoi laisser quelques regrets à Hervé Didier. « On sait que c’est notre point faible, on fait de grosses erreurs de marquage sur ces phases. On travaille là-dessus. »

Six victoires un à zéro
Dans les propos de Patrice Lair, il y a un peu moins d’exigence qu’à l’accoutumée. Si le coach lyonnais a quand même regretté le manque de réactivité sur le but stéphanois, peu importe la manière désormais : « Il nous reste encore six rencontres à jouer et six victoires 1-0 me suffisent. Ça ne sert à rien de mettre une caisse à chaque fois. »

Quand ce n’est pas le Top 4…
Montpellier a eu chaud. Montpellier a failli craquer mais Montpellier est toujours invaincu contre les équipes ne faisant pas partie du Top4. En arrachant une victoire 2-1 contre Guingamp, les protégées de Jean-Louis Saez ont triomphé une douzième fois contre les équipes de la deuxième partie de tableau.

Ça progresse !
Malgré la défaite contre Montpellier (2-1), la coach guingampaise, Sarah M’Barek, dans les colonnes de Ouest France, a salué les progrès de son jeune groupe : « Par rapport au match aller, il y a du mieux puisque l'on parvient à inscrire un but et à les faire douter pendant 20 minutes. Par contre, ce que je ne m'explique pas, c'est que l'on passe à travers notre première période, excepté dix minutes correctes. »

Premier doublé pour Delannoy !
Un fauchage de Jacob sur Asllani (12e) dans la surface puis une main d’Herbet (18e). En l’espace de six minutes, Arras a concédé deux penalties sur sa pelouse face au PSG. Sabrina Delannoy ne s’est pas fait prier pour exécuter les deux sentences et lancer idéalement son PSG qui s’est facilement imposé 6 à 1 contre les Arrageoises. C’est le premier doublé de la carrière de Sabrina Delannoy en D1.

Bigot officiellement à Arras

Maureen Bigot officiellement arrageoise
L'ex-joueuse de Gravelines, internationale U19, a reçu le feu vert de la fédération pour jouer Arras. Une recrue de choix pour le club arrageois.

Conditions difficiles
Même si Soyaux a enrayé une série de trois défaites consécutives avec le nul à Hénin (1-1), le coach soljadicien, Jean-Claude Barrault n’a pas vraiment apprécié le terrain du stade Octave Birembaut. « Ce match a été compliqué sur un terrain difficile. Le vent ne facilitait pas le jeu non plus. On a réalisé de bonnes choses et on a bien résisté face une équipe pourtant pas géniale. Ce nul est logique », a-t-il confié à Sud Ouest.

Corner direct
Elle n’avait pas encore marqué le moindre but cette saison. Mais Marie Schepers d’un superbe corner direct a permis à son équipe d’arracher deux points précieux dans la course au maintien face à Soyaux dimanche. Un but important

Treize points c’est mort ?
Muret n’a toujours pas gagné le moindre match en D1 et la gifle face à Rodez (6-1) dimanche ne va pas arranger les affaires des Murétaines qui comptent désormais treize points de retard à six journées de la fin sur Saint-Etienne, première équipe non relégable.

L’effet Bergerôo ?
Sous les yeux de Philippe Bergerôo, Rodez a fait exploser en plein vol Muret qui les avait pourtant fait douter en 16es de finale de Coupe de France une semaine plus tôt en s’inclinant seulement 3 à 2. Mais avec les deux doublés de Ribeyra et d’Augis, Rodez n’a pas fait de détail dimanche contre la lanterne rouge. Les Aveyronnaises possèdent désormais cinq points d’avance sur la zone rouge. « Les filles ont fait preuve d’un super état d’esprit, elles ont été très sérieuses », s’est félicité le coach, Nicolas Bach dans les colonnes de la Dépêche du midi.

Yzeure s’accroche contre les gros
La formation de Xavier Aubert n’a certes jamais marqué le moindre but cette saison contre une équipe du top4 mais elle s’est toujours bien défendu. A l’image de sa courte défaite ce dimanche contre Juvisy (1-0), Yzeure avait aussi rivalisé contre Lyon (1-0) ou encore le PSG (2-0). Seuls Juvisy à l’aller (3-0) et Montpellier avaient trouvé la clé (3-0, 4-0).

Dix-sept à dix-sept7
Elles se suivent comme leur ombre. Si Gaëtane Thiney a encore marqué face à Yzeure, Marie-Laure Delie a fait de même en inscrivant son dix-septième but de la saison contre Arras. Le duel entre les deux internationales françaises pour le titre de meilleure buteuse de D1 s’annonce palpitant jusqu’au bout. >> Voir le classement

Jeudi 27 Février 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :