Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (XVII) - Le record de THINEY, quatre joueuses à l'entraînement et premier triplé

Footofeminin vous propose de revivre cette dix-septième journée de D1 sous un angle décalé et inédit. Chapitre XVII.



Aude Moreau et les Vertes n'ont pas réussi à dépasser Arras au classement
Aude Moreau et les Vertes n'ont pas réussi à dépasser Arras au classement
Les coups de pied arrêtés : la clé du match
"On savait qu'on pouvait débloquer la situation sur coup de pied arrêté parce que c'était leur point faible". L'entraîneur arrageois, Claude Rioust était heureux du "coup" réalisé dimanche après-midi à Chasse-sur-Rhône. Menées 1-0 après une tête rageuse de Courteille, les Nordistes ont trouvé les ressources pour revenir de l'Isère avec les deux points du nul grâce à une tête salvatrice de Lauren Elwis (85e). "C'est comme une victoire mais c'est surtout un point de gagné par rapport à Saint-Etienne", savourait Claude Rioust qui reste devant son adversaire au classement. Saint-Etienne faisait, lui, grise mine à l'image d'Hervé Didier : "On avait prévenu les filles que ça pouvait arriver car les phases arrêtées sont un peu notre point faible", soupirait le coach stéphanois qui a aussi regretté le manque de réalisme de ses filles : "On aurait dû plier ce match bien plus tôt. On a été supérieur à Arras mais pas efficace."

Un "espion" à Chasse-sur-Rhône
Les Stéphanoises qui ont concédé le nul dimanche face à Arras à Chasse-sur-Rhône (1-1) ont été supervisées par le coach lyonnais Patrice Lair venu en voisin et parce que le match de son équipe à Rodez samedi a été reporté à cause d'un terrain enneigé. Le technicien rhodanien est venu prendre quelques renseignements sur l'ASSE puisque l'OL affrontera les Vertes en huitièmes de finale de la Coupe de France le week-end du 16 mars.

Courteille, quatre ans après
On a assisté à un petit évènement ce dimanche à Chasse-sur-Rhône. Un but de Morgane Courteille ! La défenseure stéphanoise avait mis ses partenaires sur orbite après une belle tête sur un centre d'Alexandra Atamaniuk. La latérale forézienne n'avait plus marqué de but en D1 depuis le 13 mars 2010. C'était face à Soyaux.

Anaïs Dumont se livre

Déblocage en une minute
On a dépassé l'heure de jeu et toujours 0-0 malgré des occasions à la pelle. Yzeure s'inquiète parce que la lanterne rouge Muret, qui reste sur treize défaites consécutives, ne craque pas. Il a fallut attendre la 64e minute et le talent d'Allison Blais pour lober Camille Pecharman. Julie Berger, parfaitement servie par la nouvelle recrue américaine Jessica Shufelt, a aggravé la marque seulement une minute plus tard (65e). Xavier Aubert a alors pu pousser un grand ouf de soulagement.

Anaïs Dumont, ça décape
Elle ne voulait pas faire de longues études mais doit bientôt boucler un Master 2 en management du sport. Elle n’aime pas regarder le football féminin à la télé, adore le rap français mais avoue aussi un penchant pour les tubes de Mylène Farmer. Au rayon de ses séries préférées, "Joséphine ange-gardien" se partage la vedette avec "Julie Lescaut". Anaïs Dumont, la virevoltante milieu droit de l'ASJ Soyaux, s'est confié à La Charente Libre ce week-end. Et ça décape !
A RETROUVER ICI

Nicolas Bach va présenter son projet
Le coach ruthénois va bientôt soumettre un projet à ses dirigeants. C'est ce qu'il a confié à Foot12. Extrait : "Nous avons la chance de disposer d'infrastructures de qualité, d'un stade Paul Lignon qui permet des affluences très correctes, d'une organisation performante mais je suis le seul salarié sur la section féminine. Pour bien vivre en D1, ce n'est pas suffisant. Je viens de finir un projet pour l'avenir du foot féminin au RAF que je vais présenter aux dirigeants, d'ici un mois, un mois et demi, nous devrions savoir vers quoi nous nous dirigeons."

Et si son parrain n'avait rien dit ?
« A l’époque mon parrain m’a vu jouer dans la cour et a dit à mes parents qu’il faudrait peut-être me mettre au foot, tout a démarré comme ça. » Claire Lavogez, la talentueuse milieu de terrain de 19 ans s'est confié à mhsc.fr qui retrace le portrait de Claire qui a débuté le football à l'âge de six ans à l’AS Marck en Calaisie.
A RETROUVER ICI

Bon rétablissement !
Deux filles ont été obligées de quitter leurs partenaires en plein match ce week-end. Il s'agit de Sarah Chalabi (Yzeure), victime d’une entorse à la cheville gauche et de Gwendoline Djebbar (Soyaux) qui souffre d'une élongation.

L'OL n'a plus que quatre joueuses...

Maudits poteaux
Guingamp a souffert mais les filles de Sarah M'Barek ont aussi manqué de réussite face au PSG samedi soir devant les caméras d'Eurosport. Sévèrement défaites 4 à 0, elles ont tapé deux fois les poteaux. D'abord par Hamon sur une frappe du gauche détournée par Kiedrzynek qui fêtait sa première titularisation (68e) puis par Margaux Bueno dont la tête s'est échouée sur la transversale (83e). Quand ça veut pas...

Kenza Dali, première !
"C'est mon premier triplé donc je vais fêter ça avec le groupe !" Le samedi soir de Kenza Dali a été parfait pour l'attaquante parisienne qui a largement contribué à la victoire de son équipe avec son premier triplé en D1. Le PSG qui enchaîne un sixième succès de rang repasse devant Lyon au classement. L'occasion pour Dali de mettre la pression sur le rival du PSG au classement : "Maintenant, on attend un faux pas de Lyon", a-t-elle glissé à psg.fr.

Un record pour Gaëtane Thiney
Elle est tout simplement irrésistible depuis le début de saison. Que ce soit avec les Bleues ou avec son club de Juvisy. Leader technique sur le terrain, Gaëtane Thiney, avec ses deux buts contre Soyaux ce week-end, est aussi devenue la meilleure buteuse du championnat avec 19 réalisations. Elle n'avait jamais atteint ce total en D1 puisque sa saison la plus prolifique remontait à 2011-2012 (14 buts inscrits). Et ce n'est sans doute pas fini.

L'OL s'entraîne avec...quatre joueuses
Période internationale oblige, elles sont quatorze à être absente. Onze françaises + Lara Dickenmann à Chypre mais aussi Saki Kumagai (Japon) et Lotta Schelin (Suède) au tournoi de l'Algarve. Du coup, Patrice Lair a démarré sa semaine avec... quatre joueuses, dont une gardienne. Viguier, Plaza, Traoré, Périsset, et Peyraud-Magnin. « Je ne peux pas utiliser les jeunes du centre de formation car il est fermé en raison des vacances », a confié le coach lyonnais au Progrès . Le staff participe même aux séances techniques. Une séance musculation est également prévue ainsi qu’une sortie en vélo et un retour aux jeux vendredi et au travail technique sur le synthétique. « Ce n’est pas évident d’autant que l’effectif est moins étoffé que les années précédentes. Mais je ne vais me plaindre. Mon boulot, c’est de m’adapter et on va trouver », a lâché le coach lyonnais.

Jeudi 6 Mars 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :