Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de D1 (XXI) - Un coach amoureux, la huitième merveille et une flamme qui se rallume

Week-end extrêmement riche en anecdotes lors cette vingt-et-unième et avant-dernière journée de D1. Footofeminin a fait le tour des stades...



Saindrine Soubeyrand a eu le droit à une haie d'honneur après le match contre le PSG. Elle mettra un terme à une carrière sportive exemplaire le week-end prochain (Photo William Morice)
Saindrine Soubeyrand a eu le droit à une haie d'honneur après le match contre le PSG. Elle mettra un terme à une carrière sportive exemplaire le week-end prochain (Photo William Morice)
Attention aux glissades !
Ce sont deux glissades qui auraient pu coûter cher aux Parisiennes qui se sont fait surprendre par Juvisy en tout début de match. La co-meilleure buteuse de D1. Gaëtane Thiney a profité d'une glissade de la gardienne parisienne, Katarzyna Kiedrzynek, pour marquer son 22e but soit autant que sa partenaire en Bleue, Marie-Laure Delie (1-0, 6e). Une erreur qui en a appelé une seconde. Partie dans le dos de la défense juvisienne, Tobin Heath a glissé à son tour au moment de défier Céline Deville (12e)

Le cœur à 100 à l’heure
Le stress était à son maximum pour l’équipe parisienne menée d’entrée de jeu par Juvisy dans ce match décisif pour la Ligue des Champions. Mais le PSG a su faire son retard et menait même 2-1 avant l’égalisation de Guilbert (85e). « Le cœur est monté dans les tours, a avoué Farid Benstiti au Parisien. On était en situation de stress, on a manqué de maîtrise et de froideur pour tuer le match. Juvisy a fait une très belle partie ce serait bien d’avoir plus d’équipes comme celles-là dans le championnat. » Pour Paris, il faudra maintenant finir le travail ce dimanche contre Yzeure pour décrocher un deuxième ticket de suite pour la Ligue des Champions.

Fier quand même
Pascal Gouzenes malgré le match nul qui condamne quasiment son équipe à la troisième place pour la deuxième année d’affilée a apprécié le comportement de ses filles : « Je suis fier car on a fait belle figure et honoré le foot féminin avec du spectacle, de l’intensité, des rebondissements. On a montré que Juvisy n’est pas 3e par hasard ».

Haie d’honneur
Les Juvisiennes Sandrine Soubeyrand et Emilie Trimoreau, qui mettront un terme à leur carrière sportive le week-end prochain, ont eu le droit à un bel hommage ce samedi avec une haie d’honneur pour leur dernier match à domicile.

Trois clubs français en Ligue des Champions ?
Le Parisien révèle aussi que certains clubs « militent » pour intégrer trois club français en Ligue des Champions. Le PSG est en tête de liste. « Je pense qu’on va y arriver d’ici an », a même annoncé Philippe Boindrieux, le directeur général adjoint du PSG.

Le destin pour Patrice Lair
Après le huitième titre glané par l’OL à l’issue de sa victoire contre Guingamp (5-1), Patrice Lair, qui partira à la fin de la saison, a confié son bonheur à olweb : « C’est magnifique, c’est fantastique pour le club. Je rêvais de le faire. On l’a fait. C’est super, en plus chez moi. Il y a beaucoup d’émotion. Je suis content. C’est le destin de gagner ici, là où je suis né. Il faut aller chercher le doublé maintenant…On prend vraiment beaucoup de plaisir ». Le technicien rhodanien a par ailleurs affirmé avoir quelques touches : "J'ai quelques contacts mais rien qui me tente vraiment pour le moment, je suis tourné vers la fin de saison."

Schelin punie

Les filles plus fortes que les garçons ! Les Lyonnaises ont conquis un huitième sacre d'affilée samedi à Guingamp (photo : olweb)
Les filles plus fortes que les garçons ! Les Lyonnaises ont conquis un huitième sacre d'affilée samedi à Guingamp (photo : olweb)
Schelin n’était pas de la fête
La Suédoise Lotta Schelin n’était pas du voyage pour le match du titre mais ce n’était pas à cause d’une blessure. « Elle ne s’est pas suffisamment impliquée dimanche dernier contre Montpellier, a expliqué Patrice Lair au Progrès. De par son statut, Lotta doit être exemplaire et d’autres filles travaillent bien à l’entrainement. Je suis là pour faire des choix et elle a quinze jours pour me montrer une autre attitude. » Makan Traoré était aussi concernée.

Déjà la tête à la finale
Dès la fin du match et le huitième titre acquis, les Lyonnaises qui ont fait mieux que leurs homologues masculins, avaient les regards déjà tournées vers la finale de la Coupe de France le 7 juin au Mans. « En venant ici, on savait que ça devait tourner en notre faveur. Je suis sûre qu’on sortira un gros match face au PSG. On a une revanche à prendre et la conquête du titre nous fait du bien au moral », a confié Laëtitia Tonazzi au Progrès qui a fait sa "une" du cahier sports sur les filles avec une double page et titre tout trouvé : "La huitième merveille des filles de l'OL".

Camille Abily dans un documentaire
La milieu de terrain de l'OL et de l'équipe de France, Camille Abily, est l'une des quatre 4 personnalités du film documentaire intitulé "Qu'est-ce qui fait courir les femmes ?" qui sera diffusé vendredi 6 juin à 20h45 sur la chaîne Chérie 25 (TNT).

Deux p'tites jeunes à Guingamp
Guingamp vit une fin de saison sereine et Sarah M’Barek prépare déjà la saison prochaine. La technicienne guingampaise en profite pour donner du temps de jeu à Manon Le Dins (18 ans) qui a marqué son premier but en D1 contre Muret - « Elle manque de puissance mais c’est une joueuse intéressante, très bonne balle au pied » - et Adélie Fourré (16 ans). « Adélie a un physique au-dessus et possède de grosses qualités athlétiques. »

Yzeure était sur un fil
Après six ans en D1, c'est une page qui se tourne à Yzeure. Malgré leurs deux dernières victoires lors des deux derniers matches, les Auvergnates ont craqué face à Rodez : "On n’a pas fait le match qu’il fallait faire, reconnaissait Xavier Aubert dans La Montagne. On est sur la brèche depuis le début de saison. On se bat pour le maintien à chaque match, c’est usant. On n’a pas joué, mais je n’ai rien à reprocher aux joueuses qui se sont bien battues toute la saison, avec leurs moyens".

Et de 5 pour Rodez
Les demoiselles du RAF évolueront en D1 pour la 5e année consécutive après leur succès contre Yzeure. «Avant le match, j'ai voulu dédramatiser le résultat, expliquait le coach ruthénois, Nicolas Bach dans la Dépêche du Midi. Je voulais que l'on se concentre sur notre jeu, sur ce que l'on produit depuis quelques semaines. Et surtout que l'enjeu ne nous fasse pas déjouer. Car malgré tout, il fallait que l'on s'impose.» Pour le coach ruthénois, "le score aurait même pu être plus lourd car on a 5 face-à-face qu'on n'arrive pas à concrétiser. Et Yzeure n'a été que peu dangereux hormis sur coup de pied arrêté."

"Je suis tombé amoureux de vous"

Dernier match à domicile de la saison particulièrement émouvant pour le coach soljadicien JC Barrault surnommé "Papa's"
Dernier match à domicile de la saison particulièrement émouvant pour le coach soljadicien JC Barrault surnommé "Papa's"
Quatre partantes
Pour leur dernier match de la saison à domicile, les Montpelliéraines ont été sans pitié face à Arras. Un succès 7 à 1 qui ne souffre d'aucune contestation malgré l'égalisation de Makuch (12e). Pour le Midi Libre, quatre des six buteuses du jour ne seront plus à Montpellier l'an prochain. Il s'agit d'Hoda Lattaf, Josefine Öqvist qui prennent toutes les deux leur retraite. Mais selon le journal, Elodie Ramos et Ophélie Meilleroux ne porteront plus le maillot héraultais la saison prochaine.

Makuch, première
Après avoir été appelée par le sélectionneur Philippe Bergerôo pour le stage face à la Hongrie, la Lensoise de naissance, Marion Makuch a inscrit le premier but de sa carrière en D1. La joueuse de 22 ans est parvenue à tromper Durand après un ballon intercepté au milieu de terrain et un sprint.

L'ASSE maintenue si...
Qui sera la dernière équipe à accompagner Yzeure et Muret en D2 ce week-end ? Saint-Etienne (41pts) est en ballottage défavorable mais peut se maintenir - au goal average particulier- en cas de match nul contre Montpellier et de défaite d'Hénin (42 pts) à Lyon. Mais attention car si Arras (42 pts) perd à domicile contre Guingamp, il y aura un match à trois. Mais là encore, les Vertes seraient devant au goal average particulier.

La flamme s'est rallumée
La courte mais précieuse victoire des Vertes à Soyaux (0-1) a fait du bien à tout un groupe stéphanois relancé dans la course au maintien. "On avait toujours cet espoir de maintien mais ce succès permet de raviver la confiance que l'on avait un peu perdue après notre revers face à Yzeure", a confié Maeva Clémaron au Progrès.

Jean-Claude Barrault amoureux !
C'était le dernier match pour le technicien soljadicien arrivé il y a seulement un an en remplacement de Corinne Diacre. Micro en main, Jean-Claude Barrault a déclaré sa flamme à ses joueurs comme l'a relaté La Charente Libre : "Je suis tombé amoureux de vous et de votre football, je ne vous oublierai jamais. Merci de m'avoir fait confiance et de m'avoir apporté tant de bonheur." Et d'ajouter : "C'est une mission périlleuse qui m'a enchanté, on aurait pu aller jusqu'aux fiançailles mais il y avait un risque de divorce car je n'étais pas en mesure de mettre tous les ingrédients nécessaires à une longue relation". Même si la défaite contre Saint-Etienne a un peu gâché la fête, toutes les joueuses de Soyaux sont ressorties des vestiaires avec une rose à la main.

Léger - Cousin : ça marche bien
Les deux attaquantes d'Hénin ont régalé ce dimanche après-midi. Les Héninoises qui se devaient de l'emporter n'ont pas fait de cadeaux à Muret qui a concédé une 20e défaite cette saison. Pauline Cousin (19 ans) et Marie-Charlotte Léger (18 ans) ont toutes les deux inscrit un doublé. Elles totalisent 10 buts à elles deux cette saison. Soit un tiers des buts marqués par les Nordistes.

Un nouveau tableau d'affichage à Soyaux
Pour son dernier match à domicile, l'ASJ Soyaux a inauguré un tableau d'affichage flambant neuf (photo ci dessous)

Brèves de D1 (XXI) - Un coach amoureux, la huitième merveille et une flamme qui se rallume

Mercredi 28 Mai 2014

Dans la même rubrique :