Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Les réactions des entraîneurs Gérard PRECHEUR et Jean-Louis SAEZ

A l'issue du match, le paradoxe était de mise entre un entraîneur victorieux mais déçu de la prestation de son équipe, et son homologue battu mais fier de ses troupes.



Prêcheur savoure le succès intérieurement au coup de sifflet final (photo Sébastien Duret)
Prêcheur savoure le succès intérieurement au coup de sifflet final (photo Sébastien Duret)

Gérard Prêcheur : "Ce n'est pas notre meilleur match"

"Dans une finale, seule la victoire compte, c'est souvent ce que l'on utilise. Seule la victoire est belle, et c'est vrai que ce soir (samedi), elle est belle car c'est la première fois que l'on était véritablement mené au score. C'était un bon scénario, un bon challenge à relever, non seulement de revenir au score mais aussi d'aller chercher la victoire. C'est un bilan positif même si je ne suis pas plus enthousiaste que cela, parce que j'ai une approche différente du jeu. Franchement, ce n'est pas notre meilleur match au niveau de la qualité de notre jeu. On avait une grosse pression avant le match. Avant le coup d'envoi, le bilan était équilibré, puisque le très bon parcours que l'on fait en championnat, équilibrait l'élimination en coupe d'Europe. Et on savait que le résultat de ce soir allait faire basculer le bilan d'un côté ou de l'autre. La victoire est là, et ce doublé permet de dire que le bilan est bon avec le championnat."

"On n'a pas respecté les consignes"

Coupe de France - Les réactions des entraîneurs Gérard PRECHEUR et Jean-Louis SAEZ
A la mi-temps, il y avait de l'incompréhension. Je n'arrivais pas à comprendre comment on ne respectait pas des consignes de base et de plan de jeu. J'ai dit aux joueuses, je ne vais pas changer. De temps en temps, je veux bien assumer des erreurs de coaching mais cela faisait trois semaines que l'on préparait ce match, on savait comment Montpellier jouait, on connaissait nos points forts, on connaissait leurs points forts, on savait que c'était une équipe avec un jeu direct qui pouvait s'appuyer sur le contre. On savait que Jakobsson nous avait mis en difficulté au match retour en championnat, on avait mis un plan. On n'a pas respecté les consignes et on a été sanctionné légitimement. Même si on a eu des bonnes occasions, que l'on aurait pu mené au score, ou en tout cas, ne pas être mené à la mi-temps. On a été sanctionné par notre manque d'adhésion au plan de jeu qui avait été défini. On a commis aussi beaucoup d'erreurs techniques, ce qui m'a surpris.

"L'entrée de Thomis s'est avérée positive"

On a fait tout de suite un changement important à la reprise. On s'était déjà posé la question si on faisait démarrer Elodie Thomis ou pas, on a décidé de la faire rentrer dès le début de la deuxième période. Ca s'est avéré positif puisque dès son premier ballon, sur une action que l'on avait travaillé toute la semaine en cherchant le déséquilibre avec Camille ou notre n°10 pour jouer sur Elodie ou Eugénie, et c'est à ce moment que l'on a fait la différence. Concernant Louisa Necib, elle n'avait pas joué depuis plus de deux mois et la difficulté que l'on a eu c'était d'atténuer sa déception à la sortie par rapport à la qualité du jeu.
Cela fait trois semaines sans matchs, avec les sélections et les différents bobos que l'on a eus, on n'a pas pu avoir une fois l'effectif, c'était une grosse frustration pour le staff pour préparer tactiquement cette finale. C'est ce qui explique peut-être que l'on a eu des difficultés à retrouver le jeu de l'OL que l'on a eu toute la saison."

Jean-Louis Saez : "fier du comportement des filles"

Jean-Louis Saez, suspendu, était en tribune pour suivre le match
Jean-Louis Saez, suspendu, était en tribune pour suivre le match
"Une heure après le coup de sifflet final le goût est plutôt à la déception. À l'issue de la rencontre c'était vraiment une satisfaction par rapport au comportement de l'équipe et le bon match qu'on a su faire. Il nous manque encore des petites choses à régler, des progrès à faire... C'est peut-être quelques centimètres qui nous ont manqué pour aller chercher la victoire mais je suis fier du comportement des filles et de l'investissement du staff."

A Calais,
Sébastien Duret

Avec MHSC.com

Sur Footofeminin...


Lundi 20 Avril 2015
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :