Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (12e journée) - Retrouvez les réactions des entraîneurs

Retrouvez les réactions des entraîneurs de D1 pour le début de la phase retour du championnat.



Caroline Audemar s'accroche à Marie Gosse (photo ASSE)
Caroline Audemar s'accroche à Marie Gosse (photo ASSE)
Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) : "On s'est remis dans le bain"
"Les filles ont préparé de la meilleure façon les prochains matchs importants face à Montpellier et Juvisy. On s'est remis dans le bain sur le plan technique, ainsi que dans la possession, en mettant l'accent sur l'aspect collectif, alors que depuis l'élimination en Ligue des Champions, on avait plus travaillé sur le plan mental. C'était important de redonner du temps de jeu à Camille Abily et Louisa Necib qui ont alimenté parfaitement notre trio d'attaque Le Sommer-Schelin-Hegerberg. Quand on a l'opportunité d'avoir trois attaquantes de ce niveau-là, c'est un régal de pouvoir les associer."

Gérôme Henrionnet (entraîneur de Metz) : "Certaines joueuses n'ont pas respecté le maillot"
"Je suis très en colère. Certaines joueuses n'ont pas respecté le maillot. On voulait les contrarier mais on n'a pas réussi car quelques joueuses n'ont pas compris que c'était une fierté de jouer en D1. Pour y rester, il faut le mériter. Beaucoup ont fait semblant d'aller au contact et se sont cachées derrière leurs partenaires. Ce n'est pas acceptable"

Sarah M'Barek (Guingamp) : "Fières de mes joueuses"

Farid Benstiti (entraîneur du PSG) : "On doit se montrer plus solide"
"Tout se passait plutôt bien jusqu’au but de Guingamp. On fait une erreur d'appréciation sur le but encaissé. Après il y a une perte de confiance, on peut s'attendre à tout même si on n'a pas mis en danger. J’ai trouvé notre première période très intéressante, mais le reste un peu moins. Après le but, on a baissé d’intensité. Maintenant on va se remettre en question, la qualité du jeu doit progresser au fil des rencontres, ce qui n’est pas le cas actuellement. On doit se montrer plus solide et afficher plus de maitrise."

Sarah M'Barek (entraîneur de Guingamp) : "Quelques regrets quand au résultat final"
"On a trouvé ce deuxième but injuste car nous étions beaucoup mieux rentrées dans la seconde période. C'était tellement rageant qu'il nous a en fait boosté. Je savais qu'on avait les moyens de les embêter. En jouant plus chez elles, nous nous sommes créées du même coup plus de temps forts. Notamment en fin de partie, c'est ce qui nous laisse quelques regrets quant au résultat final. Je suis fière de mes joueuses et de ce qu'elles ont réalisé face à cette grosse écurie du PSG. Il faut maintenant bonifier ce comportement face à Saint-Etienne."

David Welferinger (entraîneur d'Albi) : "Continuer à travailler"
"Le premier but nous a fait très mal, on n'avait pas besoin de ça. Après je crois, qu'il y a une grande différence entre nous et Montpellier et cela s'est vu. Ca fait toujours mal de perdre 7 à 1. L'entraîneur de Montpellier m'a dit que c'était intéressant parce que malgré tout on a continué à jouer. Mais je ne crois pas se soit le bon choix sur le match. Mais si on veut progresser dans ce qu'on veut faire je reste fidèle à mes principes de jeu. Alors il faut rester là-dessus, on cherche à jouer donc cela crée forcément des brèches derrière. On va continuer à travailler sur cette philosophie et revenir plus fort".

Jean Louis Saez (Montpellier) : "Albi n'a pas démérité"

Jean-Louis Saez (entraîneur de Montpellier) : "On a empêché Albi d'y croire"
"Je suis satisfait de la victoire, on était venu ici pour gagner. Après quatre matchs nuls sur les cinq derniers matchs, il fallait gagner pour se replacer. Aujourd'hui, on a tué rapidement le match, ce qu'on n'a pas su faire lors de nos dernières rencontres. On a empêché Albi de croire en une victoire. On a dominé d'autres matchs plus que ça mais là on a concrétisé beaucoup de nos occasions ce qui est positif. On a retrouvé notre efficacité avec ces deux buts sur nos deux premières occasions. Albi n'a pas démérité mais on a été plus tueurs. Elles ont eu beaucoup d'intentions pour un promu, ce qui est louable. Elles ont cherché à développer du jeu ce qu'on ne voit pas tous les jours face à nous.".

Hervé Didier (entraîneur de Saint-Etienne) : "Heureux et soulagés"
"Julie (Morel) a fait une première mi-temps de haute volée. Quand elle est en réussite, elle est capable de faire ce genre de choses. Elle confirme ses bonnes performances actuelles. Nous sommes heureux et soulagés car nous avons pris des points en une semaine et nous sortons de la zone rouge. Marquer cinq buts est toujours positif, même si nous aurions pu en marquer davantage. Nous avons commis quelques erreurs sur l’ensemble du match. Nous sommes perfectionnistes, donc il nous reste du boulot. Mais tant que l'on sera à ce niveau de concentration et d'application, on va pouvoir continuer à faire des choses intéressantes. Les filles sont parfaites sur l'état d'esprit dernièrement."

Claude Rioust (entraîneur d'Arras) : "On est dans le rouge"
"Il n'y a eu aucune révolte, on est dans le rouge, je ne vois pas comment mes joueuses vont pouvoir gagner contre Rodez et Soyaux. En tout cas, en jouant de la sorte, ce n'est pas possible."

>> LES REACTIONS DE RODEZ - SOYAUX

PLUS D'INFOS SUR LA D1


Jeudi 11 Décembre 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :