Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (13e journée) - Les réactions des entraîneurs

Retrouvez les réactions des entraîneurs à l'issue de la treizième journée.



Les Lyonnaises ont fait parler leurs individualités (photo MHSC)
Les Lyonnaises ont fait parler leurs individualités (photo MHSC)
Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) : "Rarement connu autant de difficultés"
On a rarement connu dix premières minutes avec autant de difficultés. On a malgré tout saisi l'opportunité de marquer. Heureusement, Montpellier ne concrétise pas sa balle d'égalisation. A la mi-temps, j'ai exprimé mon mécontentement car on n'avait pas le collectif habituel. Mais elles ont su se remobiliser en 2e mi-temps.

David Welferinger (entraîneur d'Albi) : "Deux buts évitables"
La défaite est logique contre une équipe qui nous était supérieure. Ce qui est dommage sur le dernier but et à l'image du premier, c'est un non-respect des consignes. On sort une nouvelle fois très déçu de cette rencontre car on prend deux buts évitables alors que l'on arrivait à produire de bonnes séquences de jeu. Le match contre Issy est le plus important, notre préparation était tablée sur ça pour se rapprocher du maintien. Si on gagne, on ne sera plus qu'à une victoire de notre objectif.

P.Gouzènes : "Maintenant, on va penser à Lyon"

Thiney et Brétigny, serial buteuses (photo A. Nelson Sindfoul)
Thiney et Brétigny, serial buteuses (photo A. Nelson Sindfoul)
Pascal Gouzènes (entraîneur de Juvisy) : "Satisfait"
C’est une bonne victoire. On avait la maîtrise du jeu, on a pas vraiment été mis en danger. Je suis satisfait du résultat et de la manière. Maintenant on va penser à Lyon. C'est une machine, on va jouer notre jeu, on va essayer de faire quelque chose. Cela va nous permettre de savoir si nous avons progressé.

Gérôme Henrionnet (entraîneur de Metz) : "La gueule de bois"
Ca fait mal. Le score est lourd. On va passer une mauvaise nuit et demain avoir la gueule de bois. On a reculé en deuxième période. Il était difficile de ne pas subir. Ca allait vite. Je veux croire que les efforts consentis vont nous servir, la semaine prochaine, à Saint-Etienne

Farid Benstiti (entraîneur du PSG) : "Nous avons su mettre du rythme"
Je suis content du contenu de notre match. Nous avons su mettre du rythme et les prendre de vitesse. Metz est une jeune équipe avec une Simone Jatoba qui revient à son meilleur niveau

N.Gonfalone : "Dans une dynamique de malchance"

Issy n'a rien lâché devant Soyaux (photo ASJ)
Issy n'a rien lâché devant Soyaux (photo ASJ)
Juan Paredes (entraîneur de Soyaux) : "Notre deuxième mi-temps a été difficile"
On leur a posé beaucoup de soucis en première mi-temps et si il y a trois ou quatre buts d'écart, cela aurait été logique. Mais par manque d'agressivité devant le but, on n'a pas su concrétiser nos actions. Sur sa seule incursion, elles égalisent juste avant la mi-temps, ce qui les rassurent et nous qui nous met un petit peu le doute. En première mi-temps, on fait beaucoup d'efforts et je pense qu'on le paye en seconde période et cela a été difficile malgré une bonne réaction qui nous a permis de repasser devant. Tous les matchs sont difficiles même si aujourd'hui on mérite notre victoire, notre deuxième mi-temps a été difficile, et la fin de match encore plus.

Nicolas Gonfalone (entraîneur d'Issy) : "Dans un dynamique de malchance"
Le deuxième but encaissé est je pense plus que litigieux. Bien évidemment on prend un coup derrière la casquette. On revient en deuxième mi-temps avec de bonnes intentions. On a été largement méritant sur cette seconde période. Et puis on court après le score et soit vous égalisez, je pense qu'on a eu deux ou trois opportunités où la gardienne a fait son boulot. On n'a pas réussi à égaliser. Il y a un contre, on prend ce troisième but mais on y croit encore, on revient à 3-2. On osait espérer revenir, cela aurait été largement mérité surtout cette seconde mi-temps. Depuis quelques semaines, on manque de réussite, on est dans une dynamique de malchance, tout en étant lucide, puisque les filles donnent tout et on l'a vu sur cette fin de match. Malheureusement ça ne va pas sourire. Il manque toujours cette petite étoile, il va falloir rebondir contre Albi".


Mardi 16 Décembre 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :