Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (18e journée) - JUVISY sur le podium, le PSG réagit et condamne ST MAUR à la D2

La dix-huitième journée a permis à Juvisy de reprendre la troisième place à Montpellier. Derrière, Rodez conforte la cinquième place après son succès à Soyaux. Lyon a déroulé à Gerland, alors que le PSG a été mené par Saint-Maur avant de s'imposer et de condamner son adversaire à la relégation. Nîmes battu connaît aussi le même sort



Depuis le début de saison, Juvisy était resté aux portes du podium, derrière une équipe montpelliéraine qui avait réussi une première partie de saison remarquable en restant invaincue lors des matchs aller. Mais depuis la défaite en janvier dernier face au PSG, les Héraultaises sont en difficulté et perdent des points au fil des journées. L'avance a été grignoté petit à petit par des Juvisiennes qui ont réussi ce dimanche par une victoire face à leur adversaire direct (1-3) à reprendre la troisième place. Malgré l'ouverture du score rapide des Héraultaises, Juvisy emmené par Thiney a égalisé (1-1). Puis en début de seconde période, coup sur coup, les Juvisiennes ont assommé les partenaires de Kelly Gadea pour s'octroyer le podium.

Saint-Maur et Nîmes relégués, La Roche s'accroche

Paradoxalement à la bonne performance de Saint-Maur face au PSG, l'équipe val-de-marnaise est reléguée en Division 2 au soir de cette dix-huitième journée. Après avoir mené au score sur une belle frappe enroulée de Léocadie, et gardé cet avantage à la pause, la VGA a cédé en seconde période face au quart de finaliste européen. Accrochées par Barcelone, mercredi dernier au match aller (0-0), les Parisiennes en avaient peut-être oublié les obligations du championnat. L'entrée de Cristiane avant la pause, et le retour progressif de Dali à la compétition ont relancé les Parisiennes. Dali, buteuse sur le premier but, passeuse sur le troisième pour Morroni a contribué à ce succès alors que le coup franc de Cristiane a trompé Delvallée qui effectuait son retour de suspension.

Sur le terrain de Nîmes, La Roche pouvait perdre beaucoup en cas de défaite dans l'espoir du maintien. Menées sur un but de Ramos, les Vendéennes répondaient par Liaigre sur un corner direct cinq minutes après et Guillard donnait l'avantage avant le repos (1-2, 39'). Mais en seconde période, Saulnier égalisait à son tour. En fin de match, Liaigre sur penalty faisait basculer le match, avant que Guillard n'assure la victoire (2-4). Nîmes est condamné à la D2 et La Roche reste cependant à six points de Guingamp qui a disposé de Saint-Etienne grâce au triplé de la Nigériane Oparanozie. Buteuse d'entrée sur penalty, elle a ensuite répondu dans les vingt dernières minutes à l'égalisation de Peruzzetto (11e) pour garder l'avantage de six points sur La Roche, son prochain adversaire.

Rodez, solide cinquième

Alors que Lyon n'a fait qu'une bouchée d'Albi (6-0) grâce au triplé d'Hegerberg, au nouveau joli geste d'Abily mais aussi aux réalisations de Le Sommer et Petit, dans la lignée de sa large victoire en Ligue des Champions (9-1), Rodez lui a confirmé sa cinquième place sur le terrain de Soyaux. Une rencontre de forte intensité durant la première demi-heure qui aboutissait juste avant le repos à un but de Alard de la tête (0-1, 45'). La seconde période aura été marquée par une interruption du jeu de 25 minutes suite à la blessure au dos de Belkacemi. Un fait de jeu qui entraîna l'exclusion de Guellati. Mais Soyaux termina aussi à dix après le deuxième avertissement de Viana. Saunier consécutivement à cette faute transforma un coup franc direct pour assurer le succès du RAF (0-2).

>> LES COMPOS


Lundi 28 Mars 2016
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :