Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (19e journée) - LYON s'impose mais JUVISY en sort grandi

Après sa victoire à Montpellier (1-3), Juvisy se frottait à Lyon. Une rencontre où les Lyonnaises se sont imposées à l'arrachée (1-0) face à des Juvisiennes accrocheuses jusqu'au bout.



Les journées passent et confirment le statut de trouble-fêtes de Juvisy. Face au leader, accroché une seule fois cette saison en championnat, mais qui restait sur un match nul à Prague en Ligue des Champions (0-0), le FCF Juvisy avait mis en place tous les ingrédients pour bousculer son adversaire. Bien en place défensivement, l'équipe juvisienne a contenu les offensives adverses. Et Juvisy aura aussi eu quelques temps forts sollicitant Bouhaddi.

"On les a fait déjouer et c’est frustrant", c'est en ces mots que l'entraîneure-adjointe juvisienne Laure Lepailleur répondait aux premières questions dimanche à l'issue de la rencontre. Revenu troisième la semaine passée, Juvisy avait la lourde tâche d'engranger des points pour la conserver. Le début de match ne donnait rien, marqué par beaucoup d'erreurs entre deux équipes méfiantes. Il faut une dizaine de minutes pour voir les premières actions aboutir. Butel trouvait sa capitaine Thiney qui cadrait sa frappe mais Bouhaddi sortait un arrêt du pied (11e). Les Lyonnaises répondaient en faisant appel aux débordements de Thomis et Majri. Cette dernière voyait sa tentative frôler le cadre de Benameur (24e). Au delà de cette occasion, Lyon se contentait de coups de pied arrêtés mais sans succès jusqu'au repos.

Juvisy a eu la balle du 1-0

Necib et Thiney (photo William Morice/FCF Juvisy)
Necib et Thiney (photo William Morice/FCF Juvisy)
Eprouvées physiquement par l'enchaînement des matchs, les Lyonnaises revenaient en seconde période avec de meilleures intentions. Hegerberg frappait enfin mais était contrée (50e). Le corner qui s'en suivait était mal négocié par Benameur mais Le Sommer manquait le cadre (51e). Les Juvisiennes allaient avoir alors l'opportunité d'ouvrir le score. Soyer débordait côté gauche, adressait un centre aux 6 m pour Coleman qui se jetait pour reprendre de la tête. Bouhaddi réussissait l'arrêt décisif à bout portant. Thiney se retrouvait alors seule à dix mètres mais sa reprise de demi-volée du plat du pied terminait au dessus (56e). La plus belle occasion juvisienne.

De quoi alerter un peu plus Lyon de la menace adverse. La réponse ne tardait pas. Dusang devant Mbock puis Butel devant Schelin évitaient l'ouverture du score (60e). Prêcheur faisait alors entrer Bremer en latérale droite. Quelques instants plus tard, Thomis débordait à droite et centrait. Hegerberg tentait une reprise difficile, le ballon était contré. Le Sommer le récupérait dans la surface mais il était de nouveau renvoyé par la défense. Finalement, Bremer ouvrait le score d'une frappe écrasée du gauche à l'entrée de la surface qui traversait la défense (0-1, 70'). Dans la minute suivante, Hegerberg avait la balle du 2-0 mais son ballon heurtait la barre (71e). Les deux équipes ne parvenaient plus ensuite à le relancer les débats. Juvisy peinait à trouver des occasions en contre, alors que Lyon en ayant trouvé la faille, avait fait le plus dur.

REACTIONS

De Lyon
Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon) : "Il y a des victoires avec panache et pour faire la rime, je vais dire qu’il y a des victoires à l’arrache. Aujourd’hui (ndlr : dimanche), c’est une victoire à l’arrache mais elles valent quatre points toutes les deux et elles sont belles toutes les deux. Je dirais même que c’est bon signe pour l'avenir quand on joue moins bien, quand on s’appuie moins sur notre collectif et que l’on arrive à gagner. Il faudra que l’on gomme toutes nos imperfections. Elles ont été un peu nombreuses aujourd’hui. Sur le plan technique. On va regarder tout cela mais cette victoire était très importante sur le plan mental et psychologique et je suis très content sur ce plan là. On s’aperçoit que les filles ne sont pas des robots et quand elles reviennent d’une tournée aux Etats-Unis, des matches qualificatifs pour les JO et que l’on est obligé de faire quatre matches en douze jours, même en faisant du turn over, on s’aperçoit que l’on peut manquer de jus"
Lotta Schelin (attaquante de Lyon) : "C’était dur. On a vu que les filles étaient fatiguées. J’ai trouvé qu’en première mi-temps on n’y arrivait pas trop et on jouait très lentement. On n'arrivait pas à s’approcher du but et c’était un problème. En deuxième mi-temps, cela ne s’est pas trop amélioré mais on a continué à pousser, et au final, même avec un but à l’arrache, on a su le faire. C'est une victoire importante. Des fois même nous Lyon, on a besoin d’un peu de chance. Maintenant, la chance tu la mérites aussi. Tu travailles, tu bosses pour et tu ne lâches rien. Même si ce n’est pas notre meilleur match, on savait qu’il fallait juste continuer"
Pauline Bremer (buteuse) : "Je suis très contente d’avoir gagné ce match. C’était difficile et Juvisy a fait un bon travail. Le plus important c’est que l’on ait gagné car c’était un match très important pour nous. Je suis contente d’avoir marqué et très heureuse car je reviens de blessure après cinq mois d’indisponibilité. Et c’est long !"
Eugénie Le Sommer (attaquante de Lyon) : "Ces matches-là, il faut les gagner et si on n’a pas joué notre meilleur football, l’essentiel c’est de gagner. On est satisfaite aujourd’hui. On a enchainé beaucoup de matches, la pelouse était difficile, et peut être on manquait un peu de rythme. Juvisy a eu des opportunités de contres mais on a su les gérer et derrière, Sarah (Bouhaddià a fait les arrêts. On a tenu le résultat à la fin, c’est ce que l’on voulait faire et c’est passé"
De Juvisy
Laure Lepailleur (entraîneure-adjointe de Juvisy) : "On les a fait déjouer et c’est frustrant car juste avant le but, on a eu une belle occasion avec un bel arrêt de la gardienne. Je pense qu’il aurait été compliqué pour elle de marquer après et cela nous aurait mis dans de bonnes dispositions pour la fin du match. C’est dommage et on est dans la continuité du match de Montpellier malgré la défaite et on sent que l’équipe a progressé depuis le début de saison et c’est de bon augure pour la suite. Sur les deux matches que l’on a fait face à l’Olympique Lyonnais, elles ont eu du mal à trouver l’ouverture. Effectivement, elles ont eu des matches de Coupe d’Europe ces dernières semaines, mais effectivement, on a peut être réussi à les faire déjouer"
Tatiana Coleman (attaquante de Juvisy) : "Je suis fière de mon équipe. On a bien joué et bien défendu. On a eu des occasions et après c’est le foot. Ca change de faire des matches face à l’OL par rapport aux Etats-Unis. C’est le super niveau ici. Il faut s’adapter, jouer et s’amuser"
Julie Soyer (défenseure de Juvisy) : "On a eu des occasions pour mettre un but et elles en ont eu de leur côté, des actions toutes aussi franches peut-être. C’est dommage car je pense que l’on fait un bon match dans l’ensemble mais on n'est pas récompensé. Il y a forcément des regrets quand on tient le score jusqu’à la 70e. Il va falloir que l’on continue à travailler et que l’on s’accroche"
Janice Cayman (défenseure de Juvisy) : "Les actions sur les côtés arrivaient vite, les centres étaient dangereux mais je pense que l’on a bien géré. Après, on a eu des petites occasions et si cela rentre, ça fait 1-0. Je pense que l’on n'était pas loin de faire un match nul. C’était possible. Avant le match, on s’était dit de jouer librement. Tout le monde s’est donné à 100%, bien qu’à la mi-temps on s’est dit que l’on pouvait sortir plus rapidement et donner les ballons dans les pieds. On perd juste 1-0 contre Lyon. Contre Paris et avant il faudra tout donner. On pense toujours au podium".

Avec les feminines.fr

Championnat de France de D1 2015-2016 - 19e journée
Dimanche 03 avril 2016 à 15h00
FCF JUVISY - OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-1 (0-0)
Bondoufle (Stade Robert Bobin)
Temps agréable (20°C) - Terrain souple
Spectateurs : 2623
Arbitres : Elodie Coppola assisté de Stéphanie Di Benedetto et Cindy Le Dissez.
But : Pauline Bremer 70'
Avertissements : Inès Jaurena 47', Gaëtane Thiney 81' pour Juvisy

Juvisy : 16-Karima Benameur ; 22-Janice Cayman, 23-Sandrine Dusang, 4-Aïssatou Tounkara, 27-Julie Soyer ; 10-Annaig Butel (18-Charlotte Bilbault 88'), 8-Inès Jaurena ; 21-Amélie Coquet, 14-Kadidiatou Diani, 5-Tatiana Coleman (28-Camille Catala 61') ; 17-Gaëtane Thiney ©. Entr.: Emmanuel Beauchet
Non utilisées : 1-Céline Deville, 2-Nelly Guilbert, 29-Sophie Vaysse
Lyon : 16-Sarah Bouhaddi ; 29-Griedge Mbock Bathy Nka, 5-Saki Kumagai (22-Pauline Bremer 65'), 3-Wendie Renard ©, 7-Amel Majri ; 6-Amandine Henry, 23-Camille Abily, 10-Louisa Necib (8-Lotta Schelin 54') ; 12-Elodie Thomis (15-Aurélie Kaci 90+1'), 9-Eugénie Le Sommer, 14-Ada Hegerberg. Entr.: Gérard Prêcheur
Non utilisées : 1-Cindy Perrault, 17-Corine Petit



Intense moment de recueillement après les attentats en Belgique, pays de Janice Cayman
Intense moment de recueillement après les attentats en Belgique, pays de Janice Cayman

Lundi 4 Avril 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :