Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (7/12) – Le FCF ARRAS ne « refera pas les mêmes erreurs »

Le dernier représentant nordiste vise un troisième maintien consécutif en D1. Pour y parvenir, il compte sur les renforts de cinq ex-Héninoises. Claude Rioust promet aussi d'être plus prudent face aux grosses cylindrées.



Cinq Héninoises ont rejoint le groupe arrageois cette saison (Photo JL Martinet)
Cinq Héninoises ont rejoint le groupe arrageois cette saison (Photo JL Martinet)
Le recrutement
L’été a été agité à Arras avec huit départs pour huit arrivées ! Les dirigeants arrageois ont fait dans le local. « Financièrement, nous ne pouvons pas faire autrement, justifie le coach Claude Rioust, nous n’avons pas les moyens de prendre des filles extérieures en leur offrant des contrats fédéraux. C’est forcément un handicap ». Et comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, Arras est allé « piocher » à Hénin-Beaumont, descendu en D2 lors de l’ultime journée la saison dernière. Rachel Saïdi, Céline Musin, Justine Rougemont, Aurélie Desmaretz et Morgane Duporge sont venues renforcer les rangs arrageois. « Ce sont des filles de la Région qui ont déjà joué en D1 », apprécie Claude Rioust qui garde quand même un regret. Celui de ne pas avoir pu étoffer son secteur offensif. « Avec le départ d’Emilie Girard (ndlr : qui devrait s’engager avec Dijon), nous souhaitons toujours une attaquante supplémentaire mais ce sera compliqué. C’est surtout une question de finances. Nous ne sommes pas aussi aisés que certains clubs dans ce championnat. » On notera aussi le départ de l’inusable internationale U20 Aminata Diallo à la récupération.

L’objectif
Prêt pour la passe de trois ? Huitième la saison dernière, Arras n’aura qu’une ambition : le maintien pour la troisième année d’affilée en D1. « On va se battre avec six, voire sept équipes pour le maintien et on va tout mettre en œuvre pour en laisser trois derrière nous », répète à l’envi Claude Rioust qui redoute les trois promus. « Ce sera plus dur de se maintenir que l’an dernier. Quand on voit le recrutement de Metz Albi, et même Issy…. Ils ont pris des pointures. Le championnat est de plus en plus relevé tant mieux pour le foot féminin. Chaque point sera important et compliqué à gagner. Il y aura des matches capitaux dans lesquels il faudra répondre présent. »

Douleurs musculaires lors de la première semaine

Les Arrabelles défieront le PSG lors de leur premier match de championnat (Photo Jean-Luc Martinet)
Les Arrabelles défieront le PSG lors de leur premier match de championnat (Photo Jean-Luc Martinet)
La préparation
1-1 contre Bruges puis victoire 3-2 contre Zulte-Waregem, Arras a affronté des équipes belges lors de sa préparation qui ne fut pas sans bobos à l’image de la première semaine. « Je ne suis pas satisfait puisque des filles ont ressenti pas mal de douleurs musculaires inexplicables, lâche Claude Rioust. S’il y a un fautif c’est moi parce que je suis en charge de l’équipe. Je pensais que la charge de travail était bien dosée mais le fait de ne pas être parti en stage d’une semaine dans le sud comme l’an passé nous a desservis. » Le partenariat entre le Racing Club de Lens et Arras ayant été prolongé au début de l’été, les féminines seront toujours aidées au niveau sportif, pédagogique et médical cette saison.

La phrase du coach
«Je ne referai pas les mêmes erreurs que l’an passé à vouloir jouer à tout prix contre les équipes du top 4 et de donner la possibilité de prendre des grosses tôles (sic). Sur les 4 matches retours, nous avions encaissé 27 buts soit 50% de notre total de buts encaissés, cela fait beaucoup. A notre niveau prendre ce genre de gifles nous a fait mal »

La joueuse à suivre
Rachel Saïdi. Après six ans à Hénin-Beaumont, la milieu de terrain héninoise est donc passée chez le voisin. La joueuse qui avait envie de jouer en D1 a donc choisi Arras. Notamment pour son boulot puisqu’elle travaille à la Ligue Nord Pas de Calais de Football. Sélectionnée à quatre reprises avec l’équipe de France B, la joueuse de 26 ans qui a refusé une proposition de Soyaux ne sera donc pas dépaysée à Arras où elle connait déjà une bonne partie de l’effectif.

Le chiffre
7. Malgré un nul contre Muret, les Arrageoises avaient dû patienter jusqu’à la 7e journée la saison dernière pour arracher leur première victoire de la saison. Ce départ chaotique n’avait pas empêché les coéquipières de Ludivine Bultel de se maintenir. Pour Claude Rioust, l’important sera de prendre un meilleur départ. « Je ne suis pas sûr qu’une équipe qui ait pris un aussi mauvais départ que le nôtre aurait se soit déjà maintenue. Nous, si. Tous les points pris sur les premières journées seront les bienvenus et nous permettront de travailler plus sereinement. »

Les mouvements

Arrivées : Céline Musin (FCF Hénin-Beaumont, D2), Rachel Saïdi (FCF Hénin-Beaumont, D2), Aurélie Desmaretz (FCF Hénin-Beaumont, D2), Morgane Duporge (FCF Hénin-Beaumont, D2), Justine Rougemont (FCF Hénin-Beaumont, D2), Maureen Bigot (US Gravelines, DH), Lisa Fragoli (US Gravelines, DH), Marie Théret (US Rouvroy, D2)
Départs : Aminata Diallo (EA Guingamp), Claire Poisson (FCF Hénin-Beaumont, D2), Lauren Elwis (FCF Hénin, Beaumont, D2), Virginie Arys (reste au club, entr. équipe DH), Claire Levasseur (FC Lillers, D2), Caroline Gracial (Templemars FF, D2), Chardente Saya Ndoulou (FC Porto Portugais Amiens, DH), Justine Dubois

L’effectif 2014/2015

Gardiennes : Claire Jacob, Céline Musin

Défenseures : Jennifer Bouchenna, Laurie Dacquigny, Caroline Denis, Morgane Duporge, Jessica Lernon, Yvonne Leuko Chibosso, Charlotte Levacher, Marie Théret, Loreen Herbet, Marion Makuch

Milieux de terrain : Ludivine Bultel, Julie Caillierez, Marie Gosse, Rachel Saïdi, Maureen Bigot

Attaquantes : Aurélie Desmaretz, Lisa Fragoli, Leila Iloudje, Justine Rougemont

Staff
Entraîneur : Claude Rioust
Adjoint : René Devienne
Entraîneur des gardiennes : Sébastien Dorey

Mercredi 27 Août 2014

Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018