Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - ARRAS FCF en grande difficulté

Au terme d'un match équilibré, Arras s'est incliné face à Soyaux (2-3). Les Nordistes se retrouvent dans une situation critique quand les Charentaises confirment leur excellente première moitié de saison.



Beau duel entre Gwendoline Djebbar et Charlotte Saint-Sans Levacher
Beau duel entre Gwendoline Djebbar et Charlotte Saint-Sans Levacher
Cruel ! Que le scénario de cette rencontre est cruel pour Arras !
Battues dans les arrêts de jeu sur un but litigieux, les Artésiennes n'ont pas été récompensées de leur bonne volonté et des efforts déployés. Certes les visiteuses, qui ont mieux construit leurs actions, n'ont pas volé leur succès mais un nul aurait mieux reflété la physionomie de la partie.
En début de match, les défenses multiplient les bourdes, permettant au score de grimper à deux partout. Erreur de la gardienne ou pertes de balle pour Soyaux, marquage défaillant pour Arras et les attaquantes se régalent ! Malgré l'intensité, les débats restent brouillons, concentrés au milieu. Les approximations sont nombreuses.
Au retour des vestiaires, l'Arras FCF se montre dominateur. Optant pour du jeu long, les locales se créent des occasions mais ne parviennent pas à marquer, par manque de réussite ou de justesse dans le dernier geste. Les efforts de Bultel, double buteuse et omniprésente sur son flanc gauche, où elle livre un gros duel à la dynamique Dumont, ne paient pas. Peu à peu, Soyaux desserre l'étreinte. Ses remplaçantes apportent un réel plus alors que ses adversaires fléchissent physiquement. Djebbar, en pointe, crée le danger par sa justesse technique. Les débats se tendent. Claude Rioust, furieux, se fait expulser. Le troisième but des Charentaises achève Arras.
Au coup de sifflet final, une vague de tristesse submerge les Nordistes. En pleurs, comme Saïdi, ou en colère, comme Lernon, une nouvelle fois admirable dans l'engagement, elles regagnent les vestiaires...

Christophe Grès

Les temps forts

2’ : débordement sur la gauche de Deschamps qui trouve Godard, oubliée dans la surface arrageoise. Son plat du pied est imparable (0-1).
5' : Guérin négocie mal une passe en retrait anodine. Bultel jaillit, efface la gardienne, et, opportuniste, égalise (1-1).
13' : lancée en profondeur, Bultel résiste à Pascaud et trompe Guérin (2-1).
14' : action Belkacemi – Djebbar conclue par un tir de la première captée par Musin.
24 : Démarquée au deuxième poteau, Dumont égalise à bout portant (2-2).
26' : Bultel chipe le ballon dans les pieds de Pascaud, évite le tacle de la capitaine et prend sa chance. Son tir n'est pas cadré.
Mi-temps : 2-2
53’ : une ouverture de Saïdi trouve Desmaretz qui perd son duel face à Guérin.
54' : corner de Bultel pour la tête de Saint-Sans, qui trouve le haut de la barre transversale.
66’ : Musin s'interpose sur une frappe à mi-distance de Leroy.
76' : Guérin hésite à sortir, ce qui permet à Desmaretz de récupérer le ballon mais, trop excentrée, elle ne peut marquer.
77' : corner de Bultel que Saïdi ne peut qu'effleurer.
86' : Leroy, à la limite du hors-jeu, s'échappe mais se heurte à Musin. Elle récupère toutefois le ballon et centre... Marcinkowski dégage en catastrophe.
90+2' : Leroy, Djebbar et Chapron combinent ensemble. Chapron, plus qu'à la limite du hors-jeu, s'y prend à deux fois pour battre Musin (2-3).

Les réactions

Claude Rioust (entraîneur d'Arras) : « Je suis dépité »
«C'est frustrant ! Nous prenons un but d'entrée mais nous avons une bonne réaction. Nous sommes dans le match, nous menons mais nous commettons des erreurs individuelle, à la différence de notre défaite à Saint-Étienne, où le problème était collectif. Et puis l'arbitrage n'aide pas, comme sur le troisième but que nous encaissons. Les joueuses ont fait ce que nous avions demandé, elles ont bien joué au-dessus de la défense de Soyaux. Il aurait fallu tenir un peu plus le ballon au milieu. Je suis dépité ! Nous n'avons pas de réussite, nous manquons de confiance ; c'est comme ça quand on est dernier. Nous finissons 2014 avec beaucoup de points de retard. Le maintien est compromis. »

Juan Paredes (entraîneur de Soyaux) : « C'est une grosse performance »
«C'est une grosse performance car nous étions attendus : Arras avait annoncé vouloir nous battre ! Avec 4 blessées, on avait un groupe rajeuni mais on a montré de la maturité. Dans ce match on a tout fait : on leur donne leurs deux buts, on marque et on se crée des occasions. Même si Arras a poussé en début de deuxième mi-temps, on s'impose logiquement. On a eu des hauts et des bas dans cette rencontre, ce qui doit nous permettre de grandir. Notre but est de battre les équipes de notre championnat – Rodez, Albi, Arras... - d'être performants contre elles et d'essayer d'accrocher les gros. »

Championnat de France de Division 1 - 14e journée
Dimanche 21 décembre 2014 - 14h30
ARRAS FCF - ASJ SOYAUX CHARENTE : 2-3 (2-2)
Arras (Stade Degouve Brabant n°3)
Terrain synthétique - Temps froid, petite pluie
Spectateurs : 100 environ
Arbitres : Emilie Mougeot assistée de Stéphane Notredame et Yann Augé.
Buts pour Arras : Ludivine Bultel 5', 13'
Buts pour Soyaux : Mélissa Godart 2', Anaïs Dumont 24', Nolwenn Chapron 90+2'

Avertissements : Lisa Fragoli 57', Ludivine Bultel 69', Jessica Lernon 90+2' pour Arras, Charlotte Bilbault 56' pour Soyaux
Expulsion : Claude Rioust 86' à Arras (entraîneur)

Arras : 1-Céline Musin ; 30-Clara Marcinowski, 8-Laurie Dacquigny (cap.), 5-Charlotte Saint-Sans Levacher (32-Lucie Vercruysse 85'), 14-Yvonne Leuko Chibosso ; 4-Jessica Lernon, 20-Justine Rougemont (27-Leïla Iloudje 87'), 26-Rachel Saïdi ; 7-Aurélie Desmaretz, 18-Ludivine Bultel, 9-Lisa Fragoli. Entr.: Claude Rioust et René Devienne
Non utilisées : 10-Marie Gosse, 29-Loreen Herbet
Soyaux : 1-Amandine Guérin ; 8-Charlotte Bilbault, 5-Marina Pascaud (cap.), 24-Cynthia Viana ; 2-Anaïs Dumont, 7-Mélissa Godart (18-Nolwenn Chapron 74'), 4-Justine Deschamps, 25-Marie Aurelle Awona, 14-Lydia Belkacemi (23-Marion Leroy 63') ;11-Viviane Boudaud (15-Anna Clerac 70'), 10-Gwendoline Djebbar. Entr.: Juan Paredes

Il ne faisait pas chaud à Arras, n'est-ce pas Juan Paredes ?
Il ne faisait pas chaud à Arras, n'est-ce pas Juan Paredes ?

Yvonne Leuko aura été active sur son couloir
Yvonne Leuko aura été active sur son couloir

Ludivine Bultel, l'arme essentielle d'Arras, a signé un doublé
Ludivine Bultel, l'arme essentielle d'Arras, a signé un doublé

Lundi 22 Décembre 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :