Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - ARRAS sort avec les honneurs, le PSG risque de perdre Laura GEORGES ?

Après la claque reçue à Lyon (14-0), l'AFCF s'est offert une sortie digne. Pour leur dernier match en D1, les Artésiennes, qui terminent avant-dernières, ont vaillamment lutté face à un PSG rajeuni, plus concerné par sa finale de Ligue des Champions (jeudi 14 mai) que par cette ultime journée de championnat



A l'image de Jessica Lernon, les Arrageoises étaient déterminées
A l'image de Jessica Lernon, les Arrageoises étaient déterminées
Si le vice-champion de France s'est logiquement imposé (3-0), il a dû attendre la seconde période pour prendre l'avantage. Avec des cadres indolentes, à l'image d'une Hamraoui certes au-dessus du lot mais qui n'a pas eu le rendement espéré, et des U19 certes talentueuses mais encore inconstantes et maladroites dans le dernier geste, les visiteuses ont éprouvé quelques difficultés à transpercer le bloc défensif local, bien en place autour de la solide paire Dacquigny - Lernon.
Les Arrageoises, avec une Pugnetti judicieuse, auraient même pu marquer si elles avaient mieux négocier quelques relances hasardeuses de l'arrière-garde adverse... Les Parisiennes ont toutefois monopolisé le ballon et occupé la plupart du temps le camp de leur hôte, se créant de nombreuses occasions. Cuvillier, sûre dans ses interventions, et un net manque de réalisme les ont empêchées de se détacher avant la pause.
Malgré les efforts souvent brouillons de Sarr et Katoto, la différence est venue des leaders. Hamraoui a ouvert le score (63e) et Délie a signé le break, alertée par Seger, toujours juste dans ses choix (72e).
La fin de la rencontre a été marquée par une pluie de fumigènes tombée du kop parisien, qui avait jusque là mis une belle ambiance dans un Degouve bien rempli. Même si le match a été arrêté, cet incident a été anecdotique... à la différence de la blessure de Georges, touchée au genou laissant le PSG finir à dix. Aïe, aïe, aïe...

Christophe Grès

Les temps forts

6’ : en position idéale, seule face à Cuvillier, Katoto tergiverse et perd son duel.
10' : centre de Sarr pour Délie, dont la reprise est contrée.
14' : Hamraoui prend sa chance de 25 mètres. Cuvillier, du bout des doigts, dévie le missile sur sa barre.
22' : après sa tentative en puissance, Hamraoui, excentrée, tente un lob. Cuvillier s'interpose d'une belle claquette.
28' : après un une-deux avec Seger, Hamraoui frappe des 20 mètres... et trouve le poteau.
36' : Morroni déborde et centre. Seger jaillit bien mais ne cadre pas sa frappe.
Mi-temps : 0-0
58’ : Seger décale Cissoko dont le centre, dangereux, file devant le but de Cuvillier.
63' : Hamraoui prend sa chance des 18 mètres. Son tir est contré mais le ballon lui revient. Sa seconde frappe est la bonne (0-1).
65’ : belle action collective parisienne avec Delie qui trouve Lahmari. La remplaçante alerte Sarr dont la frappe frôle le poteau de Cuvillier.
72' : dans la surface, Seger trouve Delie qui, à bout portant, trompe Cuvillier (0-2).
90+3' : Hamraoui alerte Lahmari qui remporte finement son duel avec Cuvillier (0-3).

Les réactions

Claude Rioust (entraîneur d'Arras) : « Je suis très fier de mes joueuses »
«Nous avons offert une belle résistance, même si nous étions loin du compte athlétiquement. Avec ce résultat, et même si ce n'était pas la grosse équipe du PSG, nous allons faire taire nos détracteurs, ceux qui nous critiquaient après le match à Lyon. Les filles ont fourni un gros travail et montré un bon état d'esprit Pour la première fois depuis que nous rencontrons Paris, nous avons eu des occasions et nous les avons dérangées. Je suis fier de mes joueuses !Même si je ne serai plus à Arras la saison prochaine, je compte assurer les entraînements jusqu'au 18 juin pour éviter une trop grosse coupure aux filles. »

Farid Benstiti (entraîneur du PSG) : « Nous avons maîtrisé le match »
«Les jeunes ont livré un bon match, même si elles ont manqué d'efficacité et de réalisme. C'est une belle génération qui a obtenu une deuxième victoire en première division, après le 5-0 contre Rodez. J'avais des craintes pour ce match... et Laura Georges s'est blessée.»

Championnat de France de Division 1 - 22ème et dernière journée
Samedi 9 mai 2015 - 15h00
ARRAS FCF - PARIS SAINT-GERMAIN : 0-3 (0-0)
Arras (Stade Degouve Brabant), terrain d'honneur
Temps doux - Pelouse correcte
600 spectateurs
Arbitres : Solenne Bartnik assisté de Nicolas Seillier et Manon Persichetti.
Buts : Kheira Hamraoui 63', Marie-Laure DELIE 72', Anissa LAHMARI 90+3'
Aucun avertissement

Arras : 1-Manuella Cuvillier ; 23-Morgane Duporge, 8-Laurie Dacquigny ©, 4-Jessica Lernon, 62-Andréa Prette ; 7-Aurélie Desmaretz, 29-Lucie Vercruysse (5-Charlotte Saint-Sans Levacher 56'), 2-Jennifer Bouchenna, 11-Anaïs Pugnetti (18-Clara Marcinowski 70'), 10-Marie Gosse (26-Rachel Saïdi 56') ; 33-Lauren Elwis. Entr.: Claude Rioust
Non utilisées : 13-Caroline Denis, 39-Marie Théret
PSG : 30-Ann-Katrin Berger ; 33-Hawa Cissoko, 4-Laura Georges ©, 22-Josephine Henning (8-Cathy Couturier 46'), 20-Perle Morroni ; 17-Aurélie Kaci (29-Anissa Lahmari 56'), 27-Caroline Seger ; 15-Ouleymata Sarr, 14-Kheira Hamraoui, 25-Marie Antoinette Katoto ; 18-Marie-Laure Delie (6-Maëva Salomon 73'). Entr.: Farid Benstiti
Non utilisées : 1-Katarzyna Kiedrzynek, 10-Linda Bresonik

Duel de U19 entre Hawa Cissoko et Anaïs Pugnetti
Duel de U19 entre Hawa Cissoko et Anaïs Pugnetti

Lauren Elwis, en difficulté, devancée par Perle Morroni
Lauren Elwis, en difficulté, devancée par Perle Morroni

bonne entrée pour Anissa Lahmari, autreure du troisième but parisien
bonne entrée pour Anissa Lahmari, autreure du troisième but parisien

Le match a été interrompu quand des fumigènes tirés du kop parisien ont atterri sur la pelouse.
Le match a été interrompu quand des fumigènes tirés du kop parisien ont atterri sur la pelouse.

Laura Georges a été touchée au genou lors de ce match. De quoi mettre en cause sa participation à la finale de la Ligue des Champions ?
Laura Georges a été touchée au genou lors de ce match. De quoi mettre en cause sa participation à la finale de la Ligue des Champions ?

Kheira Hamraoui a débloqué la situation
Kheira Hamraoui a débloqué la situation

Lundi 11 Mai 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :