Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Aude MOREAU (ASSE) : « Ca a fait "tilt" dans nos têtes »

La milieu de terrain stéphanoise évoque la mauvaise passe que traverse l'ASSE qui reste sur sept matches sans victoire avant de se déplacer ce dimanche à Soyaux.



Après la lourde défaite contre Montpellier, Aude Moreau et les Vertes doivent réagir (photo Marie Lauria)
Après la lourde défaite contre Montpellier, Aude Moreau et les Vertes doivent réagir (photo Marie Lauria)
Aude, vous restez sur sept matches sans victoire, qu'arrive t-il à l'ASSE ?
On a la motivation mais on n'arrive plus à marquer. On a aussi été touché par les blessures tout au long de la saison avec des filles qui avaient une place de titulaire et notamment sur les postes offensifs. Ce ne nous a pas aidées pour marquer des buts. Je ne trouve pas qu'on ait perdu notre jeu par rapport à la saison précédente. D'ailleurs, on a eu beaucoup de recrues, elles ont été bien intégrées au collectif. Je relève surtout un manque d'efficacité... Et si on ne marque pas, on ne peut pas gagner.

Comment est l'ambiance au sein du groupe ?
Elle est plutôt bonne après ce n'est pas toujours rose comme dans tous les clubs. C'est difficile à expliquer mais on a des petit manques qu'il nous faut combler notamment dans l'agressivité. Il y a aussi un autre truc : on prend beaucoup plus de buts que l'an dernier et on a du mal à revenir au score et pour gagner c'est plus compliqué. Ça aussi, ça joue.

Saint-Etienne vise le maintien désormais...
Quand on a vu que l'on était qu'à quatre points du premier relégable, ça a fait « tilt » dans nos têtes et on s'est dit qu'il fallait qu'on se reprenne. Au départ, l'objectif, c'était d'accrocher les quatre grosses équipes, là il nous reste quatre matches il faut que l'on prenne au moins 12 points et que l'on fasse un bon résultat contre le PSG pour se maintenir. Si on perd tout, on ne sera pas loin de la relégation. Il faut vraiment que l'on se relance sur les quatre derniers matches pour bien finir la saison.

"On a discuté pour voir ce qui n'allait pas, pour se remettre à flot"

(photo Marie Lauria)
(photo Marie Lauria)
Le match de Soyaux sera capital.
Oui il faut absolument une victoire ce week-end.

Qu'allez-vous changer par rapport au dernier match ?
Le dernier c'était contre Montpellier (défaite 6-1), on a encaissé vraiment beaucoup de buts même si je pense qu'au niveau du jeu, on n'a pas été ridicule. Le côté positif, c'est que l'on avait bien joué ensemble. Mais il ne suffit pas juste de jouer, il faut que l'on gagne. Devant la cage, on se doit d'avoir l'envie, la détermination de marquer des buts et de gagner les matches. Et puis on n'a pas trop le choix désormais : il faut se maintenir à tout prix.

La sonnette d'alarme a-t-elle été tirée ?
Il y a quelques matches on l'avait un peu tiré parce qu'on voyait qu'on ne gagnait plus mais après il y a eu le match de Montpellier où l'on voulait essayer de bien figurer. On va se ressaisir, on s'est parlé avec le groupe, on a discuté pour voir ce qui n'allait pas et pour se remettre à flot sur les quatre derniers matches. Il faut montrer de meilleurs choses par rapport à nos matches retours.

T.S.

Vendredi 13 Avril 2012
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :