Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Audrey FEVRIER (EA GUINGAMP) : « Beaucoup de mal à reproduire notre jeu »

Première équipe non relégable, Guingamp accueille dimanche (15h au Roudourou) l’AS Saint-Etienne dans un match crucial pour le maintien.



D1 - Audrey FEVRIER (EA GUINGAMP) : « Beaucoup de mal à reproduire notre jeu »
Audrey, comment expliquez le fait que Guingamp prenne si peu de points ces derniers temps (une victoire lors des huit derniers matches) ?
On n’arrive pas à jouer notre jeu cette saison. L’an passé, on avait bien terminé en insistant beaucoup sur le jeu, les actions et, cette année, on a beaucoup de mal à reproduire ça. On est inconstante. On peut faire de très belles performances et le week-end d’après être très médiocres. On n’arrive pas à enchaîner. Quand il n’y a pas de jeu, pas d’actions, il y a souvent peu de buts à l’arrivée…

Quelle est la différence par rapport à l’an dernier?
On a eu des recrues, il fallait qu’elles se mettent un peu dans le bain de notre jeu, de la philosophie du coach. Maintenant, nous, les joueuses qui étions présentes l’an dernier, on ne fait pas non plus une saison aussi aboutie que l’an dernier.

Il vous faut trouver cette complémentarité ?
C’est à l’équipe de faire les efforts pour pouvoir reproduire ce jeu parce que le coach n’a pas changé, sa philosophie non plus. Ce sont, nous, les joueuses, qui n’arrivons pas à refaire les mêmes efforts que l’an passé.

"Je sens qu’il y a un peu de pression"

(photos S Duret)
(photos S Duret)
Vous vous imaginiez que cette deuxième partie de saison serait si compliquée. Hénin n’est qu’à un point de vous.
Même si on est passé sous l’égide d’un club pro, Guingamp, qui a plus de moyens financiers ; on est toujours à Saint-Brieuc dans notre tête. On savait qu’on allait jouer le maintien même si, personnellement, je ne pensais pas qu’on serait si bas au classement. Maintenant que Guingamp a plus de moyens, on va tout faire pour construire une équipe de plus grande qualité pour jouer la première partie de tableau. Malgré tout, on peut toujours finir cinquièmes si on gagne nos trois derniers matches…On doit maintenant prendre chaque match comme des matches de Coupe et tout le monde doit tout donner.

Quel est l’état d’esprit du groupe en ce moment ? Est-il inquiet ?
Je sens qu’il y a un peu de pression parce qu’on est désormais obligé de faire des résultats et puis personnellement, je ne me vois pas faire descendre le club de Guingamp lors que c’est le club élite de la Région. Il faut absolument être en D1 l’an prochain.

Vous avez, par contre, un calendrier abordable (réceptions de Saint-Etienne et Soyaux, déplacement à Muret).
On va affronter Saint-Etienne qui est une très bonne équipe composée de jeunes avec qui j’ai joué en sélection jeunes. C’est une équipe qui fonctionne très bien, ce ne sera pas évident de gagner chez nous même si elles ont perdu leur capitaine, Astrid Chazal, sur blessure. On est chez nous, on va jouer au Roudourou, on aura donc à cœur de bien faire. Soyaux et Muret vont, eux, jouer libérés. Ce ne sera pas évident d’aller gagner là bas surtout que leur gardienne (Violaine Grave) est une de nos anciennes coéquipières. Et puis face à Soyaux à domicile, il faudra l’emporter. Qui dit dernier match à domicile, dit forcément victoire.

Face à Saint-Etienne qu’est ce qui peut faire la différence ?
Saint-Etienne va avoir le déplacement dans les jambes. On aura un état de fraîcheur qui sera plus avancé. Maintenant, l’ASSE a un peu le même type de jeu que nous. Un jeu court, simple, au sol. On est deux équipes qui se valent et qui ont la même philosophie de jeu. Ca se jouera sur des coups de pied arrêtés, un tout petit détail.

Thibault Simonnet

D1 - Audrey FEVRIER (EA GUINGAMP) : « Beaucoup de mal à reproduire notre jeu »
Audrey FEVRIER
Née le 2 juillet 1990 à Saint-Malo
Poste : défenseure

Parcours
AS Jacques Cartier Saint-Malo (1996-2000), Stade Rennais FC (2000-2005), Stade Briochin (2005-2011), EA Guingamp (depuis 2011)

LA FICHE D'AUDREY FEVRIER


Vendredi 4 Mai 2012

Dans la même rubrique :