Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Bons débuts pour l'ASPTT ALBI et Marion BRAUNWART

L'ASPTT Albi a débuté sa saison par une victoire 3-0 face à La Roche. Un succès que l'équipe doit notamment à l'efficacité de la jeune Marion Braunwart auteur d'un doublé pour son premier match en D1 !



Le groupe albigeois démarre bien sa saison (photo Sébastien Duret)
Le groupe albigeois démarre bien sa saison (photo Sébastien Duret)
La double buteuse albigeoise arrivée cet été de Toulouse FC ne s'attendait pas à être à pareil fête pour son baptême du feu en D1. A peine trente secondes de jeu écoulées que la jeune joueuse de 17 ans trouvait le chemin des filets. Après la rencontre, c'est avec satisfaction qu'elle revenait sur ce match : "Je suis vraiment contente. Sur le premier but, c'est la défenseure qui m'a donné le ballon et je n'avais plus qu'à tirer. Une touche de balle et il n'y avait que cela à faire". En début de seconde période, elle va récidiver dès la reprise et cette fois-ci une quarantaine de secondes de jeu ! Une victoire qui récompense le travail effectué depuis la reprise : "On a repris assez tôt. Notre premier match, on l'attendait. On était vraiment impatiente de venir à La Roche et de ramener la victoire". Un rendez-vous à laquelle la joueuse ne s'attendait pas forcément à participer lors de son arrivée au club : "A la base, j'étais venue à la recherche de temps de jeu en U19. Et le coach m'a donné ma chance, m'a pris de suite dans le groupe de la D1 pour faire la préparation. Il m'a essayé sur trois matchs amicaux et aujourd'hui j'étais titulaire"


Adolphoe Ogouyon : "On a été super réaliste"

Marion Braunwart a trouvé les espaces dans la défense ornaysienne (photo Sébastien Duret)
Marion Braunwart a trouvé les espaces dans la défense ornaysienne (photo Sébastien Duret)
Son entraîneur Adolphe Ogouyon se montre tout aussi satisfait de ce pari. Un choix dans la ligne directrice de son travail : " J'ai l'habitude de donner la chance aux jeunes. L'opportunité de Marion Braunwart en l'absence des Taïwanaises a fait que je n'ai pas hésité un seul moment à la lancer dans le grand bain. Contre Guingamp en amical, elle nous avait beaucoup de bien et l'avait confirmé contre son ancien club Toulouse. Il n'y avait plus de questions à se poser."

Albi débute comme la saison dernière par une victoire qui permet de bien débuter face à un adversaire direct au maintien : "Cette victoire fait du bien, beaucoup de bien. Ce sont des points qui sont pris et qui ne seront jamais remis en question. Même si dans le contenu, on n'a pas été à la hauteur de nos possibilités, on a surtout exploité ce qui nous a été offert par l'équipe adverse. On a été super réaliste avec une défense qui a tenu le coup et une gardienne qui a permis de ne pas douter"

Malika Bousseau : "Il va falloir se faire violence"

Pour son homologue Malika Bousseau, c'est une très grosse déception. L'équipe n'a pas su se mettre au niveau exigé : "Il va falloir que les joueuses se rendent compte du niveau. Aujourd'hui, à part trois qui avaient le niveau de D1, les autres ne l'avaient pas. Je ne pense pas ce que ce soi t le contenu, mais c'est un état d'esprit et à un moment, il va falloir se faire plus violence. On a vingt bonnes minutes derrière le but encaissé. Il a manqué ce petit but pour revenir à 1-1. Il a fallu courir après le résultat, ce n'est plus la même donne. C'est très très insuffisant". Dès dimanche, La Roche aura un périlleux déplacement face à Juvisy, qui reste sur un nul à Saint-Etienne (2-2).
"C'est peut-être bien un match contre Juvisy. Il va falloir se relever et avoir du caractère pour jouer à ce niveau-là. C'était un match à notre niveau. On peut faire face à ce type d'équipe mais en face on avait une équipe qui forme un groupe, qui ne lâche rien, qui joue ensemble. On a senti des filles qui voulaient se maintenir. On n'est plus en D2". Il ne faudra en tout cas pas tergiverser pour ne pas être rapidement en difficulté.

Mercredi 2 Septembre 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :