Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Cinq journées pour se maintenir : le point sur les enjeux

Alors que la cause pour l'AS Muret devrait être mathématiquement entendue définitivement ce week-end, la lutte reste encore acharnée entre cinq autres équipes pour éviter les dixième et onzième places synonymes de relégation. Tour d'horizon des agendas de ces équipes.



Arras et Saint-Etienne, deux équipes au coude à coude (photo ASSE.fr)
Arras et Saint-Etienne, deux équipes au coude à coude (photo ASSE.fr)
Rodez AF
7e - 34 points - 6 matchs à jouer (Arras, Lyon, Saint-Etienne, PSG, Yzeure, Soyaux)
Avec Arras, c'est le calendrier le plus favorable des équipes à la lutte pour le maintien. Les joueuses de Nicolas Bach qui ont d'ores et déjà acquis trente-quatre points sont dans le bon wagon. Avec Arras, un adversaire direct ce samedi puis Saint-Etienne dans un mois, la formation aveyronnaise, en cas de succès, serait assurée du maintien avant même d'entamer le mois de mai. Les précédentes confrontations directes contre Hénin-Beaumont (0-4) ou encore Yzeure (0-2), ainsi que le nul face à Guingamp sont déjà la preuve que le RAF peut être optimiste pour une cinquième saison consécutive en D1.

FCF Hénin-Beaumont
8e - 34 points - 5 matchs à jouer (Guingamp, PSG, Juvisy, Muret, Lyon)
Après des remaniements dans l'effectif depuis quelques journées, l'équipe de Yannick Ansart n'est pas dans une position très favorable au regard du calendrier, avec trois des quatre premiers à rencontrer en cinq matchs ! Autant dire que si la victoire face à Muret est obligatoire, un résultat à domicile contre Guingamp l'est tout autant. Si cela ne se produisait pas, Arras et Saint-Etienne pourraient en profiter. Mais après la claque contre Rodez, l'orgueil a semble-t-il été de mise en décrochant une victoire à Yzeure difficile mais importante (2-1).

Arras FCF
9e - 32 points - 5 matchs à jouer (Rodez, Yzeure, Soyaux, Montpellier, Guingamp)
C'est un calendrier qui apparait très abordable pour les joueuses de Claude Rioust. Et l'élimination en Coupe de France pourrait finalement être un bien ou mal à condition de trouver la bonne cadence. La venue de Rodez samedi soir, puis le déplacement à Yzeure le 20 avril, sont deux confrontations directes. Viendront ensuite des adversaires assurés du maintien mais contre lesquels des points pourront être grappillés même si Montpellier est un ton au dessus. Arras bénéficie, contrairement aux autres, d'une seule équipe du quatuor dans son programme.

Les relégables actuels

Yzeure n'a plus le droit à l'erreur  (photo archive site officiel Yzeure)
Yzeure n'a plus le droit à l'erreur (photo archive site officiel Yzeure)
AS Saint-Etienne
10e - 31 points - 6 matchs à jouer (PSG, Juvisy, Rodez, Yzeure, Soyaux, Montpellier)
Les Amazones n'ont toujours pas trouvé le bon rythme et avec PSG, Juvisy (à rejouer) et Montpellier, voilà déjà la moitié des matchs qui s'annoncent bien compliqués. Les joueuses d'Hervé Didier ont cependant un "bonus" après avoir vu le match contre Juvisy donné à rejouer. Comme pour Juvisy, le résultat ne pourra qu'être positif. Cependant il faudra marquer des points contre Rodez et Yzeure car aujourd'hui, les Stéphanoises ne sont pas en position favorable face aux adversaires directs, à l'exception d'Hénin. Toute égalité les mettraient en difficulté. Il va donc falloir engranger des points et le match face à Soyaux sera peut-être le tournant.

FF Yzeure
11e - 28 points - 5 matchs à jouer (Lyon, Arras, Saint-Etienne, Rodez, PSG)
Après la défaite en match en retard contre Hénin-Beaumont, les Yzeuriennes qui espéraient mieux devront réussir un sans-faute face à Arras, Saint-Etienne et Rodez. Plus le droit de perdre des points en chemin, surtout que les deux autres adversaires s'appellent Lyon dès dimanche et le PSG à la dernière journée ! Mais si Yzeure a une défense solide, l'absence de la gardienne Fitzsimmons pour deux matchs (expulsée contre Hénin) pourrait être préjudiciable. Xavier Aubert pourra espérer en tout cas que l'attaquante américaine Jessica Shufelt retrouve le chemin des filets comme dimanche dernier !

Historique à cinq journées de la fin : seule une équipe sur neuf s'en est sortie

Depuis le passage de la D2 à trois groupes en 2010 et à trois relégués de D1 vers la D2, les relégables à l'entame de la dix-huitième journée ont été, à une exception près, ceux de la fin de saison. Yzeure et Saint-Etienne sont prévenus.

Saison 2012-2013 : des relégables inchangés !
Avant la 18e journée
Non relégables : Arras, 33 pts - Rodez, 32 pts
Relégables : Vendenheim, 36 pts - Toulouse, 24 pts - Issy, 22 pts
Classement final
Maintenus : Rodez, 46 pts - Arras 39 pts
Relégués : Vendenheim, 35 pts - Issy, 31 pts - Toulouse, 29 pts

Saison 2011-2012 : des relégables inchangés !
Avant la 18e journée
Non relégables : Yzeure, 35 pts - Guingamp, 35 pts
Relégables : Hénin-Beaumont, 33 pts - Soyaux, 23 pts - Muret, 22 pts
Classement final
Maintenus : Rodez, 46 pts - Yzeure, 45 pts
Relégués : Hénin-Beaumont, 44 pts - Soyaux, 28 pts - Muret, 28 pts

Saison 2010-2011 : Yzeure sauvé à la différence de buts particulière sur le fil
Avant la 18e journée
Non relégables : Toulouse, 33 pts - Saint-Brieuc, 29 pts
Relégables : Yzeure, 27 pts - Le Mans, 27 pts - La Roche sur Yon, 27 pts
Classement final
Maintenus : Saint-Brieuc, 42 pts - Yzeure, 39 pts
Relégués : Le Mans, 39 pts - Toulouse, 38 pts - La Roche sur Yon, 33 pts

Mardi 18 Mars 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :